» L’UNESCO célèbre les 50 ans de l’Organisation panafricaine des femmes
13.11.2012 -

L’UNESCO célèbre les 50 ans de l’Organisation panafricaine des femmes

A l’occasion du 50eme anniversaire de l’Organisation panafricaine des femmes (OPF), l’UNESCO organise, en coopération avec les Délégations permanentes de l’Afrique du Sud et de la Tanzanie, une grande journée de débats et de tables rondes le 15 novembre, précédée la veille par plusieurs activités culturelles.

Pour la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, qui doit prononcer l’allocution d’ouverture, « Cet événement touche au cœur des deux priorités globales de l’UNESCO : l’Afrique et l’égalité des genres. Elle est pour nous le moyen de revenir sur le formidable potentiel des femmes pour le développement durable du continent africain ».

Mme Nkosazana Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union Africaine, est l’invitée d’honneur de cet événement et participera, le 15 novembre, à la cérémonie officielle d’ouverture, en présence de Mme Christine Taubira, Ministre de la Justice de la France ; Mme Assetou Koite, Présidente de l’OPF ; Dolana Msimang, Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud en France et Déléguée permanente auprès de l’UNESCO et Begum Taj, Ambassadeur de la République unie de Tanzanie en France et Déléguée permanente auprès de l’UNESCO, son Excellence le Professeur Olabiyi Babalola Joseph Yai, Ambassadeur du Bénin ; et de nombreuses personnalités engagées pour la promotion du rôle des femmes en Afrique et dans le monde.

Les échanges et les débats seront centrés sur les progrès réalisés et les objectifs encore à atteindre pour l’OPF. Les réalisations majeures de l’Union africaine, notamment le Protocole à la Charte africaine des Droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits de la femme, ainsi que les politiques en matière d’égalité des genres, seront au cœur des discussions. Celles-ci permettront à la Commission de l’Union Africaine d’attirer l’attention du public sur les actions programmées dans le cadre de la Décennie de la Femme africaine.

Cet événement international sera aussi l’occasion de réaffirmer la position de l’UNESCO en matière d’égalité des genres et de droits humains, et les programmes concrets destinés à faire vivre ces principes sur le terrain. Cette célébration s’inscrit dans le cadre du programme clé de l’UNESCO sur l’Histoire générale d’Afrique, qui contribue à l’éducation et à la promotion de l’identité africaine en vue de renforcer l’intégration du continent.

Un hommage spécial sera rendu à Dulcie September, parmi d’autres figures des droit humains. Dulcie September était une activiste anti-apartheid qui s’est battue au péril de sa vie contre le régime colonial d’Afrique du Sud et pour la démocratie, l’égalité des droits et la liberté. Elle a été assassinée à Paris en 1988.

Cette journée sera précédée par deux événements culturels le 14 novembre : l’inauguration de l’exposition sur le militantisme des femmes en Afrique et une pièce de théâtre intitulée « A Woman in Waiting » de Thembi Mtshali

L’OPF, créée en 1962 afin de ressembler les organisations de femmes africaines dans une plateforme de partage des bonnes pratiques et d’action commune en matière de promotion des droits humains et d’égalité des genres. L’Organisation a permis une avancée considérable des droits et de la reconnaissance du rôle des femmes dans la société, en collaborant avec d’autres organisations féminines internationales. Ces célébrations ont été appuyées par une décision des Etats membres de l’UNESCO lors de la 36eme session de la Conférence générale.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page