Inspirer la jeunesse a travers le Zouglou

©choconini.com
Concert de Magic System a Lubumbashi.

Salif Traoré est un chanteur ivoirien connu sous le nom de A’salfo. Il est le leader du groupe Magic System dont le style musical est le Zouglou pour sensibiliser l'opinion publique aux questions critiques auxquelles la societe ivorienne, et en particulier les jeunes, sont confrontes. A’salfo s’investit alors dans de nombreuses actions sociales. Il est Ambassadeur de Bonne volonté de l’UNESCO et fondateur du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), festival musical de niveau international destiné aux plus défavorisés, et s’engage dans des missions en Côte d’Ivoire et dans le monde.  

A l’occasion de son concert a Lubumbashi au Congo le 22 Septembre 2012, A’salfo nous parle de ses premières activités en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté et son engagement auprès de l’UNESCO et de l’Afrique.    

©choconini.com
Concert de Magic System a Lubumbashi.

Vous avez donné un concert de Magic System à Lubumbashi, au Congo, un jour après la Journée Internationale pour la Paix. Qu’est-ce que cela représente pour vous?  

A’salfo: Donner un concert à Lubumbashi pendant la Journée Internationale de la Paix est très symbolique pour moi, parce que cette ville est celle qui a le plus besoin d’un message d’apaisement, au vu de la situation qu’elle traverse depuis plusieurs années. Cette partie du Congo est la plus touchée par la guerre. En ma qualité de nouvel Ambassadeur de bonne volonté, avec comme première mission un message de paix a Lubumbashi, je souhait lancer un signal fort qui annonce tous les combats à mener au cours de ce mandat.  

©choconini.com
Concert de Magic System a Lubumbashi.

La musique est votre moyen de vous exprimer et de sensibiliser, pourquoi avez-vous choisi le Zouglou comme style musical ?  

A’salfo: À la base, le Zouglou est une musique de revendication et de messages forts qui s'adressent à tout le monde. Sa philosophie rejoint un peu celle de l'UNESCO. Etre plus proche des populations à travers des messages qui évoquent le vécu quotidien, dire plus haut ce que d'autres pensent bas, dans la dérision et l'humour. Donc, je crois que le Zouglou peut avoir un rôle important à jouer pour la promotion de la paix en Afrique. Et cette mission là, le Zouglou se doit de l'assumer.  

©UNESCO
Photo de group de Magic System et le personnel du Bureau de l'UNESCO a Kinshasa.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec l’UNESCO en l’Afrique?  

A’salfo: Du fait qu'aujourd'hui l'Unesco m'ait désigné comme Ambassadeur de bonne volonté me consolide dans ma position à mener le combat pour l'éducation et la culture de la paix. D'où ce partenariat naturel et logique.  

La mission de A’salfo incluait également la visite du bureau de l’UNESCO à Kinshasa et il a ainsi pu rencontrer le personnel et discuter des activités de l’UNESCO sur le territoire africain. La visite lui a permis de ‘renforcer sa vision sur l’alphabétisation et la paix en Afrique. Cet échange réciproque fut très fructueux.’

Retour en haut de la page