Dates clés

2011 : Le Sud Sudan et la Palestine deviennent respectivement 194e et 195e membres de l’UNESCO

2009 : La Conférénce générale élue Irina Bokova (Bulgarie) dixième Directeur général de l'UNESCO. Elle est la première femme à exercer cette fonction depuis la création de l'Organisation en 1945.

2008 : L’obélisque d’Aksum, vieux de 1,700 ans est réintégré à son environnement d’origine au nord de l’Ethiopie après avoir été emporté à Rome par les troupes mussoliniennes en 1937.

2007 : Le Monténégro et Singapour deviennent respectivement les 192e et 193e Etats membres de l’UNESCO.

2005: Brunéi Darussalam devient Etat membre.

2003: Les États-Unis d'Amérique reviennent à l’UNESCO.

2001 : La Déclaration universelle sur la Diversité culturelle de l’UNESCO est adoptée par la Conférence générale.

© UNESCO/Michel Ravassard
Ré-installation de l'Obélisque d'Axoum à son emplacement d'origine, Ethiopie

© UNESCO/Nenadovic
Campagne internationale pour la sauvegarde des monuments de Nubie lancée par l' UNESCO

1998 : L’Assemblée générale des Nations Unies fait sienne la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme, développée et adoptée par l’UNESCO en 1997

1997 : Le Royaume-Uni revient à l’UNESCO.

1992 : Création du programme Mémoire du Monde pour protéger les trésors irremplaçables des bibliothèques et les collections d’archives. Il comporte aujourd’hui également des archives sonores, cinématographiques et télévisuelles.

1990 : La Conférence mondiale sur l’Éducation pour tous, qui se tient à Jomtiem, Thaïlande, lance un mouvement mondial pour fournir une éducation de base à tous les enfants, jeunes et adultes. Dix ans plus tard, à Dakar (Sénégal), le Forum mondial sur l’Éducation engage les États à achever l’éducation de base pour tous en 2015.

1984 : Les États-Unis se retirent de l’Organisation en raison, entre autres, d’un désaccord sur la gestion. Le Royaume-Uni et Singapour se retirent en 1985. Le budget de l’Organisation chute considérablement.

1980 : Les deux premiers tomes de L’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO sont publiés. Des séries d’ouvrages similaires portent sur d’autres régions, notamment l’Asie centrale et les Caraïbes.

1978 : L’UNESCO adopte la Déclaration sur la race et les préjugés raciaux. Des rapports publiés par la suite sur le sujet par le Directeur général ont servi à discréditer et à réfuter les bases pseudo-scientifiques du racisme.

1975 : L’Université des Nations Unies est créée à Tokyo, sous les auspices des Nations Unies et de l’UNESCO.

1974 : S.S. le Pape Paul VI remet le Prix Jean XXIII pour la Paix à l’UNESCO.

1972 : La Convention concernant la Protection du Patrimoine culturel et naturel mondial est adoptée. Le Comité du patrimoine mondial est créé en 1976 et les premiers sites sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en 1978.

1968 : L’UNESCO organise la première conférence intergouvernementale visant à réconcilier l’environnement et le développement, ce qu’on appelle maintenant le « développement durable ». Cela conduit à la création du Programme « L’Homme et la Biosphère » (Man and the Biosphere, MAB) de l’UNESCO.

1960 : Lancement de la Campagne de Nubie en Égypte pour déplacer le Grand Temple d’Abou Simbel et éviter son inondation par le Nil lors de la construction du barrage d’Assouan. Pendant cette campagne, qui a duré 20 ans, 22 monuments et éléments architecturaux ont été déplacés. Ce fut la première et la plus importante d’une série de campagnes parmi lesquelles celles de Mohenjo Daro(Pakistan), de Fès (Maroc), de Kathmandou (Népal), de Borobudur (Indonésie) et de l’Acropole d’Athènes (Grèce).

1958 : Inauguration du siège permanent de l’UNESCO à Paris, conçu par Marcel Breuer (États-Unis), Pier-Luigi Nervi (Italie) et Bernard Zehrfuss (France).

1956 : La République d’Afrique du Sud se retire de l’UNESCO en se plaignant que certaines publications de l’Organisation « interfèrent » dans les « problèmes raciaux » du pays. L’État rejoint l’Organisation en 1994, sous la présidence de Nelson Mandela.

1952 : Une conférence intergouvernementale réunie par l’UNESCO adopte la Convention universelle sur le droit d’auteur. Dans les décennies qui ont suivi la seconde guerre mondiale, la Convention a servi à étendre la protection du droit d’auteur à de nombreux États qui n’étaient pas parties à la Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques (1886).

1948 : L’UNESCO recommande aux États membres de rendre l’éducation primaire obligatoire et universelle.

16 novembre 1945 : les représentants de 37 pays se réunissent à Londres pour signer l’Acte constitutif de l’UNESCO qui entre en vigueur le 4 novembre 1946, après ratification par 20 pays signataires.

Retour en haut de la page