Cérémonie de nomination de Monsieur Metin Arditi en qualité d'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO

© DR

La Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova va nommer Monsieur Metin Arditi en qualité d'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO lors de la cérémonie qui se tiendra au Siège de l'UNESCO, le mardi 18 décembre 2012
Né à Ankara en 1945, Metin Arditi est un écrivain, homme d’affaires et mécène, passionné de musique. Il quitte la Turquie à l’âge de sept ans et arrive en Suisse où il est placé dans un internat à Lausanne. Après des études de physique, puis de génie atomique à l’Ecole polytechnique de Lausanne, il apprend l’administration des affaires à l’Université de Stanford, aux Etats-Unis. A son retour à Genève, il fonde une société d’investissements immobiliers, avant de créer la Fondation Arditi et de présider l’Orchestre de la Suisse Romande.

La Fondation Arditi, qu’il crée en 1988, prime des étudiants particulièrement créatifs de Genève et Lausanne. Cette passion de la transmission le conduit à soutenir les jeunes musiciens. En 1996, il devient le Président de la Fondation de l’Orchestre de la Suisse romande tout en poursuivant le même objectif d’encouragement des jeunes talents.

En 2009, Metin Arditi crée la Fondation « Les instruments pour la paix », avec le soutien du poète palestinien Elias Sanbar. Cette Fondation est destinée à favoriser l’éducation musicale des jeunes Israéliens et Palestiniens.

Le premier essai de Metin Arditi « Mon cher Jean… de la cigale à la fracture sociale » a été publié en 1997. Il sera suivi de plusieurs autres œuvres, telles que « La Pension Marguerite », récompensé par le Prix Lipp Suisse 2006, ou encore « L’Imprévisible », publié la même année et récompensé par le Prix des auditeurs de la Radio suisse romande. En 2009, le public découvre « Loin des bras », qui évoque les années passées par Metin Arditi au pensionnat de Lausanne. En 2011, il revient avec le roman « Le Turquetto » qui fait le récit du peintre à qui l’on doit L’Homme au gant, attribué au Titien, et propose une réflexion sur les rapports de l'art avec le pouvoir. En 2012, il publie « Prince d’orchestre », un roman qui a pour thèmes principaux la part d'imprévisible que contient toute existence, la force du hasard et les abîmes de la fragilité humaine.

Metin Arditi est également engagé dans un grand nombre d’institutions culturelles de la ville de Genève.


Details

Type d'événement Evénement spécial
Début 18.12.2012 19:00 heure locale
Fin 18.12.2012 20:00 heure locale
Date à confirmer 0
Point focal Sam-Vargas, Susana
Organisateur
Contact
Pays France
Ville Paris
Lieu UNESCO Headquarters
adresse 7, place de Fontenoy
Salle Restaurant de l'UNESCO
Contact Délégation Permanente Délégation permanente de la Confédération suisse auprès de l'UNESCO
Grand programme
Langue de l'événement French
Nombre estimatif de participants
Site Officiel Site web - Ambassadeurs de bonne volonté
Lien 1
Lien 2
Lien 3
Lien 4

« Back