Les océans à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Conférence Rio+20). Renforcer la viabilité des océans et des littoraux et « verdir » l'économie bleue

© UN

Notre planète est recouverte à 71% d’océans. Il faut donc, vu l'importance que ce milieu revêt pour la vie sur Terre, que la Conférence des Nations Unies sur le développement durable
(Rio + 20) prête attention à ses besoins et à ceux des centaines de millions de personnes qui, pour leur survie, dépendent de l’existence d’écosystèmes marins sains.


La gestion des océans est une question planétaire qui concerne tous les pays. Or, de nombreux pays en développement, en particulier les PEID, ne disposent pas encore des moyens techniques et scientifiques et des connaissances nécessaires pour gérer efficacement leurs zones marines telles qu’elles sont définies par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Il demeure donc essentiel de développer les capacités de façon à permettre à tous les États côtiers de planifier leur action et de contribuer à la protection durable des océans.

La Conférence Rio + 20 vise trois objectifs : susciter un nouvel engagement politique en faveur du développement durable ; évaluer les progrès et les lacunes de la mise en œuvre des engagements convenus ; et relever les défis nouveaux et qui se profilent. Il a également été défini, pour la Conférence, les deux thèmes suivants : l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l’élimination de la pauvreté, et un cadre institutionnel pour le développement durable.

L’océan doit être envisagé dans le cadre de tous les thèmes et objectifs de la Conférence Rio + 20 :
(i) il est nécessaire de renouveler les engagements politiques dans plusieurs domaines, car plusieurs objectifs convenus n’ont pas été atteints par la communauté internationale ;
(ii) il existe, en ce qui concerne le milieu marin, de nouveaux problèmes qu’il faut résoudre à divers degrés d’urgence, car ils nuisent aux écosystèmes et aux populations ;
(iii) l’océan peut être une source de développement durable et procurer des bienfaits sociaux et économiques à l’humanité si l’on « verdit » l’économie bleue, y compris en régulant le climat et en améliorant la sécurité énergétique et alimentaire tout en recherchant des solutions d’urgence à la crise qui se profile ;
(iv) il faut réformer le cadre international de gouvernance du milieu marin pour pouvoir agir plus efficacement et traiter les problèmes des océans de manière plus intégrée.

La manifestation permettra :
- de sensibiliser les États membres aux objectifs et aux points qui seront négociés à la Conférence Rio + 20 en ce qui concerne les océans ;
- de présenter les initiatives que la COI et d’autres institutions des Nations Unies (PNUD, OMI, FAO) prennent pour souligner le rôle joué par les océans dans le développement durable, y compris dans la formulation de propositions clés dont les États membres pourraient convenir à Rio ;
- de fournir aux États membres une tribune où présenter leurs points de vue sur les problèmes liés aux océans et les mesures qu’ils prennent en vue de la Conférence Rio + 20.

Elle coïncidera également avec le lancement, par l’ONU, d’un plan directeur pour la durabilité de l'océan et du littoral, établi par la COI, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l’Organisation maritime internationale en guise de contribution à la préparation de la Conférence Rio + 20.

La presse sera conviée à l’évènement et une session de questions/réponses prévue.


Details

Type d'événement Evénement spécial
Début 01.11.2011 13:00 heure locale
Fin 01.11.2011 15:00 heure locale
Date à confirmer 0
Point focal Barbière, Julian
Organisateur UNESCO
Contact j.barbiere@unesco.org
Pays France
Ville Paris
Lieu UNESCO Headquarters
adresse 7, place de Fontenoy
Salle Salle IX
Contact Délégation Permanente
Grand programme
Langue de l'événement English, French
Nombre estimatif de participants 50 TO 60
Site Officiel Commission océanographique intergouvernementale (COI)
Lien 1
Lien 2
Lien 3
Lien 4

« Back