Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté - 17 octobre

Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova

« Tous unis pour la paix, la durabilité et la dignité : briser le cercle vicieux de la pauvreté »

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde d’ici à 2030 est un objectif ambitieux, mais réalisable : la clé du succès réside dans la détermination politique, qui doit reposer sur une solide connaissance des causes, des mécanismes et des conséquences de la pauvreté. Ce n’est qu’en unissant nos efforts que nous pourrons éliminer rapidement et durablement la pauvreté.

Selon les critères de l’Indice de pauvreté multidimensionnelle, 1,6 milliard de personnes sont considérées comme pauvres en 2016. Ce chiffre colossal révèle au plan humain des niveaux de privation bien supérieurs à ce que des seuils de revenus fixés de manière arbitraire permettent d’appréhender. La pauvreté est une question d’argent, mais jamais exclusivement, comme le souligne l’édition 2016 du Rapport mondial de l’UNESCO sur les sciences sociales. Mieux connaître les relations entre les revenus et les autres dimensions de la pauvreté permettrait de donner aux personnes vivant dans la pauvreté les moyens de devenir acteurs du changement.

Pour réaliser l’objectif d’élimination de la pauvreté fixé par le Programme de développement durable à l’horizon 2030, il faudra mettre en œuvre des approches stratégiques renouvelées ainsi que des connaissances plus complètes et approfondies. Au-delà des mécanismes traditionnels de lutte contre la pauvreté, la pauvreté ne peut être combattue qu’en luttant contre les inégalités. Tant que l’injustice et l’exploitation feront partie intégrante des systèmes économiques, sociaux et culturels, la pauvreté continuera à briser la vie de millions de femmes et d’hommes.

Cet objectif visant à briser le cercle vicieux de la pauvreté d’ici à l’année 2030 s’inscrit dans le cadre plus large d’une transformation culturelle fondée sur la solidarité, la collaboration et la paix qui est au cœur de l’engagement de l’UNESCO. Grâce aux puissants outils de transformation sociale que sont l’éducation, la culture, la science, la communication et l’information, l’UNESCO contribue à intégrer la justice sociale au sein des sociétés. La justice est un droit, et elle constitue, avec la bonne gouvernance, le fondement d’une paix plus durable.

Mettre fin à la pauvreté, ce n’est pas simplement aider les pauvres : c’est donner à chaque femme et à chaque homme la possibilité de vivre dignement. L’élimination de la pauvreté transformera toute l’humanité. Tel est le message de l’UNESCO aujourd’hui.

© Ignacio Marin

Téléchargez le message en format PDF :
Français ǀ English ǀ Español ǀ Русский ǀ العربية ǀ 中文

 

 

Retour en haut de la page