Journée internationale pour la tolérance - 16 novembre 2016

« La non-violence n'est pas un vêtement que l'on peut revêtir et enlever à notre guise. Elle se trouve dans le cœur et doit être une pièce inséparable de notre être » - Mahatma Gandhi

Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova

Dans un monde de diversité, la tolérance est une condition de la paix. Elle est aussi un levier du développement durable, en favorisant la construction de sociétés plus inclusives, et donc plus résilientes, capable de puiser dans les idées, les énergies créatrices et les talents de chacun de ses membres.

La tolérance est une idée parfois menacée, souvent minoritaire. Dans trop de pays dans le monde aujourd’hui, je constate la montée des logiques du repli et du rejet. Je constate l’instrumentalisation des crises migratoires, de la situation tragique des réfugiés ou des conflits armés, que l’on exploite pour attiser la haine de l’autre, stigmatiser les minorités et légitimer les discriminations. J’entends la montée de discours racistes et des stéréotypes sur les religions ou les cultures, où l’on explique que les peuples différents ne peuvent pas vivre ensemble et que le monde irait mieux si nous retournions aux temps anciens où les « cultures pures » vivaient entre soi, protégées des influences extérieures, dans un passé mythifié qui n’a jamais existé.

© Fondation de l’Asie du Sud
Couverture du livre « This My People » de Madanjeet Singh

Contre cette logique du repli, nous devons redonner force et substance à la culture de la tolérance. Nous devons redire à quel point les cultures s’enrichissent de leurs échanges mutuels. Nous devons rappeler les faits historiques, rappeler comment les peuples et les identités se sont mêlés, donnant naissance à des cultures plus riches, plus complexes, aux identités multiples. Nous pouvons démontrer, en nous appuyant sur le témoignage vivant des pierres du patrimoine mondial, qu’aucune culture ne grandit jamais dans l’isolement, et que la diversité est une force, et non une faiblesse. Nous devons redire que la tolérance n’est pas l’acceptation naïve ou passive de la différence : c’est un combat pour le respect des droits fondamentaux. La tolérance n’est pas le relativisme ou l’indifférence. C’est un engagement de tous les jours à chercher, dans notre diversité, les liens qui unissent l’humanité.

La promotion de l’esprit de tolérance est la source et l’objectif des actions de l’UNESCO. Elle s’inspire de la Déclaration de principes sur la tolérance adoptée en 1995. Elle se nourrit de multiples programmes éducatifs, culturels et scientifiques, dans le cadre de la Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022), au sein de la Coalition internationale des villes inclusives et durables, ou par la promotion de l’éducation à la citoyenneté mondiale. Ces programmes ont besoin d’être soutenus et relayés par des politiques publiques, dans les discours officiels et les comportements quotidiens, dans les médias et dans les rues de nos villes. J’appelle tous les Etats membres de l’UNESCO et tous les citoyens du monde à reprendre ce message, pour construire ensemble des sociétés plus inclusives, plus pacifiques et plus prospères, parce que plus tolérantes.

Téléchargez le message en format PDF :
Français ǀ English ǀ Español ǀ Русский ǀ العربية ǀ 中文

 

 

Retour en haut de la page