Journée des droits de l'Homme 2012

La déclaration universelle des droits de l'homme, adoptée le 10 décembre 1948, représente un aboutissement dans la formulation des valeurs et des libertés fondamentales qui forment le socle commun de toute l’humanité. Cette déclaration n’est pas seulement un texte – l’un des plus humanistes et des plus inspirants jamais écrits – mais un acte, qui appelle individus et gouvernements à se mobiliser pour faire connaître les droits de l’homme, les faire respecter, et garantir leur plein exercice.

  Donner la parole aux sans-voix, c’est aussi leur donner les moyens non seulement formels mais réels de se faire entendre (...) telle est l’ambition de l’UNESCO.

Irina Bokova
Directrice générale de l’UNESCO

Devant les incertitudes et les mutations du monde, nous nous devons de suivre les principes intangibles de la dignité humaine et des libertés fondamentales. Rien ne justifie qu’on y porte atteinte. La journée mondiale des droits de l’homme est l’occasion de réaffirmer notre attachement à ces valeurs, et notre détermination à les mettre en œuvre, partout dans le monde, pour tous les individus.

Tant qu’il reste des personnes empêchées de faire valoir leurs droits fondamentaux, la quête humaniste pour la dignité humaine est inachevée. C’est pourquoi nous devons faire entendre la voix de celles et ceux qui sont réduits au silence parce qu’ils sont marginalisés ou discriminés, vivant dans la pauvreté ou l’ignorance de leurs droits et dans l’incapacité de les exercer. Les nouvelles technologies, les médias sociaux offrent à la nouvelle génération des moyens nouveaux de dialogue, de participation, de mobilisation… nous devons libérer leur potentiel. Donner la parole aux sans-voix, c’est aussi leur donner les moyens non seulement formels mais réels de se faire entendre, par l’éducation de qualité pour tous, l’accès à la culture, la libre circulation des idées dans le dialogue démocratique… telle est l’ambition de l’UNESCO.

La route est longue entre la proclamation solennelle des droits et la réalité de leur exercice dans la vie quotidienne de milliards d’individus. Mais l’histoire récente a montré les progrès rapides rendus possibles par la mobilisation des militants à travers le monde, qui réclament pacifiquement la dignité, l’égalité, la justice, en dépit des violences et de la répression dont ils sont trop souvent victimes.

Inspirons-nous de leurs actes pour affermir le respect dû aux droits de la personne. Nous y trouverons la clé des sociétés plus inclusives et plus fortes, vivant en paix et mieux à même d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Dans cet esprit, l'UNESCO remet le 10 Décembre 2012 le Prix UNESCO / Bilbao pour la promotion d'une culture des droits de l'homme à l’Archevêque émérite Desmond Tutu, grand humaniste dont la voix forte a porté le message de tous ceux qui ne pouvaient pas se faire entendre. « Nul ne saurait penser, marcher, parler, se conduire s’il ne l’avait appris de ses frères. Chacun a besoin d’eux pour acquérir son humanité». Puissent les mots de Desmond Tutu nous guider dans nos efforts pour construire une culture universelle des droits de l'homme, où la voix de chaque être humain compte et fait la différence.

En Relief

10 décembre 2012
UNESCO PARIS - Salle I

10h00

17h30

Participez !

  • Lisez la Déclaration universelle des droits de l'homme. Savez-vous quels sont vos droits? La DUDH a été traduite dans au moins 398 langues et dialectes

  • Prenez part à des campagnes autour des droits de l'homme durant la journée.

  • Organisez une série de conférences, des projections cinématographiques, des discussions autour d'un livre, des ateliers, des séminaires, des débats et des colloques sur les droits de l'homme.

  • Portez un t-shirt. Marquez dessus que c'est la Journée droits de l'Homme. Ou reprenez un article spécifique de la Déclaration des Nations Unies.

  • Sortez et aider les gens dans votre communauté.

Suivez nous


  •