© Vilainecrevette / Shutterstock.com. L'écosystème des mangroves est riche en biodiversité, sur et sous l'eau.

Journée internationale pour la conservation de l'écosystème des mangroves

Les mangroves sont des écosystèmes spectaculaires, prolifiques et rares, au point de rencontre entre la terre et la mer. Elles assurent la sécurité alimentaire aux communautés locales, fournissent de la biomasse et des produits forestiers, favorisent le maintien des activités de pêche et participent à la protection des zones côtières. Elles contribuent également à atténuer les effets du changement climatique et d’autres phénomènes météorologiques extrêmes.

C’est pourquoi il est essentiel, aujourd’hui, de protéger l’écosystème des mangroves. Sa survie est confrontée à de graves défis, allant de l’élévation alarmante du niveau des mers à une biodiversité de plus en plus menacée. Ni notre planète ni l’humanité ne peuvent se permettre de perdre cet écosystème vital.

L’UNESCO a toujours été en première ligne pour promouvoir des relations nouvelles et harmonieuses entre l’être humain et la nature. La préservation de l’écosystème des mangroves revêt une importance particulière à cet égard.

C’est dans cette optique que l’UNESCO œuvre à tous les niveaux et avec tous les partenaires pour mettre au point une initiative ouverte concernant les mangroves et le développement durable. Sur les 669 réserves que compte le Réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO, 86 comprennent des mangroves.

© NASA. La forêt de mangroves des Sundarbans est l’une des plus grandes forêts mondiales de ce type (Bangladesh et Inde).

Nombre d’entre elles sont situées dans des pays en développement ou dans des petits États insulaires en développement, comme c’est notamment le cas pour la réserve de biosphère de La Hotte en Haïti, l’île de Principe à Sao Tomé-et-Principe, ou la mangrove de Can Gio au Viet Nam. La Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comprend la réserve des Sundarbans, la plus grande forêt de mangrove d’un seul tenant au monde, qui est partagée par le Bangladesh et l’Inde et abrite l’emblématique tigre royal du Bengale. Le Réseau mondial des géoparcs compte lui aussi des sites où se trouvent des mangroves, à l’image du géoparc de Langkawi en Malaisie.

En cette première Journée internationale pour la conservation de l'écosystème des mangroves, le message de l’UNESCO est clair : la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030 suppose d’ouvrir de nouvelles voies de développement durables en harmonie avec notre planète. Cela passe par la préservation de tous les écosystèmes de mangroves

 

Une ressource précieuse pour les communautés locales

L’année 2016 marque la première célébration de  la Journée internationale pour la conservation de l'écosystème des mangroves par l’UNESCO. La proclamation de cette journée internationale, adoptée le 6 novembre 2015 par la Conférence générale de l’UNESCO, souligne l’importance de cet écosystème «  unique, particulier et fragile qui, de par son existence, procure aux êtres humains des avantages substantiels en termes de biomasse et de productivité, ainsi que des biens et services issus des forêts et de la pêche, contribue à la protection du littoral et joue un rôle particulièrement important en matière d’atténuation des effets du changement climatique et de sécurité alimentaire pour les communautés locales. »

Initiatives

Initiative ouverte de l’UNESCO sur les mangroves et le développement durable

Les sites UNESCO

De nombreux sites (réserves de biosphères, géoparcs mondiaux UNESCO et patrimoine mondial) comprennent des mangroves. Ils contribuent à l'amélioration des connaissances, de la gestion et de la conservation des écosystèmes de mangroves dans le monde entier.

L'initative sur le carbone bleu

L'Initiative internationale sur le carbone bleu est un programme global et coordonné axé sur l'atténuation du changement climatique par la conservation et la restauration des écosystèmes côtiers et marins.

Faits et chiffres

  • Les mangroves sont des écosystèmes extraordinaires, situés à l'interface de la terre et la mer dans les régions tropicales, qui offrent une gamme considérable de biens et services écosystémiques.
  • Bien qu'elles se trouvent dans 123 pays et territoires, les forêts de mangroves sont globalement rares. Elles représentent moins de 1% de l’ensemble des forêts tropicales à travers le monde, et moins de 0,4% du domaine forestier mondial.
  • Les mangroves disparaissent trois à cinq fois plus vite que les pertes forestières mondiales globales, avec des impacts écologiques et socio-économiques graves.
  • La gestion et la restauration des écosystèmes de mangrove est un moyen rentable et réalisable de contribuer à la sécurité alimentaire de nombreuses communautés côtières.
    • Ces zones humides boisées sont riches en biodiversité. Elles fournissent un habitat d'alevinière et de croissance précieux pour les poissons et les crustacés; une source de nourriture pour les singes, cerfs, oiseaux, et même les kangourous; ainsi qu’une source de nectar pour les abeilles. Elles soutiennent des communautés complexes, où des milliers d'autres espèces interagissent.
    • Les écosystèmes de mangroves sains sont essentiels au bien-être, à la sécurité alimentaire, et à la protection de communautés côtières dans le monde entier.
  • Les mangroves peuvent jouer un rôle important dans la réduction de la vulnérabilité aux risques naturels et le renforcement de la résilience aux impacts du changement climatique.
    • Les mangroves agissent comme une forme de défense côtière naturelle : elles permettent de réduire l'érosion, d'atténuer les vagues et même de réduire la hauteur des ondes de tempête (et tsunamis).
    • Les sols de mangrove sont des puits de carbone très efficaces, séquestrant de grandes quantités de carbone au fil des millénaires.
    • S’ils sont détruits, dégradés ou perdus, ces écosystèmes côtiers deviennent des sources de dioxyde de carbone. Une partie du carbone émis à plus de mille ans, et les autres processus de l'écosystème n'équilibrent pas sa libération rapide dans les océans et l'atmosphère.
t3test.com