© Dolly MJ / Shutterstock.com
Floating market in Bali, Indonesia.

Intégrer la biodiversité pour le maintien des populations et de leurs moyens de subsistance

Message de la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova

En 2016, la Journée internationale de la diversité biologique est consacrée au thème « Intégrer la biodiversité pour le maintien des populations et de leurs moyens de subsistance ».

Ce thème fait clairement écho aux idées formulées dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et dans l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

© UNESCO, Belezma Biosphere Reserve
Beekeeping in the Belezma Biosphere Reserve, Algeria

Je considère qu’il s’agit là d’un objectif à part entière qui vise à définir une nouvelle stratégie au service des populations, de la paix et de la planète pour les quinze prochaines années. Pour le réaliser, il faudra déployer des efforts sans précédent au niveau international afin d’atténuer le changement climatique et de s’y adapter, d’en réduire les impacts sur les populations et leurs moyens de subsistance, et de trouver des solutions pour utiliser durablement les ressources de la planète.

L’UNESCO est aux avant-postes pour ce qui est d’élaborer des solutions efficaces et inclusives. Par le biais de la Convention du patrimoine mondial, du Réseau mondial des réserves de biosphère et du programme des géoparcs mondiaux, l’Organisation contribue à la conservation de sites dotés d’une valeur universelle exceptionnelle, due notamment à la richesse de leur biodiversité. Les 197 sites naturels du patrimoine mondial et les 669 réserves de biosphère de l’UNESCO, qui couvrent tous les grands écosystèmes, constituent des moyens de découvrir des solutions locales pour le développement durable. Les 120 géoparcs mondiaux UNESCO, présents dans 33 pays, jouent un rôle majeur dans la protection du géopatrimoine et dans l’information à son sujet, contribuant ainsi à la conservation de la biodiversité.

Ces sites montrent comment les services écosystémiques profitent directement aux communautés locales, la préservation de la nature allant de pair avec le développement local, et fournissent des exemples significatifs de développement durable dans le cadre desquels les nouvelles valeurs économiques, sociales et culturelles s’influencent mutuellement de façon harmonieuse. Ces sites montrent l’importance des partenariats à tous les niveaux et favorisent l’apparition de sociétés vertes qui répartissent les bienfaits de façon plus équitable, utilisent les ressources de façon plus avisée, et produisent des revenus de façon plus pérenne.

© Walter Wust
Huascarán Biosphere Reserve


En combinant ses activités dans les domaines des sciences sociales et des sciences exactes et naturelles, notamment sur les savoirs locaux et autochtones, l’UNESCO soutient les communautés locales, promeut l’éducation en vue du développement durable, développe les capacités en matière de gestion durable, partage les bonnes pratiques et met en place de nouveaux réseaux pour protéger la biodiversité.

Il a fallu des milliards d’années pour créer la biosphère telle que nous la connaissons aujourd’hui, avec son incroyable richesse du point de vue de la diversité de la faune et de la flore. Aussi est-il de notre devoir et de notre responsabilité d’œuvrer dès à présent à la préserver pour les générations futures.

Tel est le message de l’UNESCO en cette Journée internationale de la diversité biologique.

     Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO,
     à l'occasion de la Journée internationale de la diversité biologique 2016
     English ǀ Français ǀ Español ǀ Русский ǀ العربية ǀ 中文 (pdf)