17.04.2012 -

Nicole Slack Jones

Nicole Slack Jones, native de la Nouvelle-Orléans, est née en 1979. Son père, un saxophoniste oint du gospel, jouait à l'église et sa mère, chanteuse de gospel, a passée la majeure partie de son temps à l'église où elle a fait ses débuts en tant que chanteuse dès son plus jeune âge. Outre-Atlantique, on la perçoit et la compare souvent à la fille spirituelle d'Aretha Franklin, Nicole Slack Jones nous donne la pleine mesure de son talent.

Quels sont vos artistes de jazz favoris?

Mes artistes préférés sont: Chanteurs: Ella Fitzgerald, Billie Holiday,  Sarah Vaughan, Nancy Wilson et Dinah Washington Pianistes: Duke Ellington, Thelonious Monk et  Herbie Hancock  Trompettistes: Louis Armstrong, Dizzy Gillespie et Miles Davis Saxophonistes : Charlie Parker, John Coltrane, Sonny Rollins, Ornette Coleman and Wayne Shorter Bassistes: Dave Holland et Marcus Miller  

Pourquoi est-ce important pour les jeunes d’aujourd’hui de connaitre  le  jazz?

Je pense que c’est important pour les jeunes de connaître le jazz car il a une histoire forte. L’étude des origines du jazz peut permettre de comprendre et d’élargir sa connaissance des musiques qui en découlent. A notre époque, nous avons de grands musiciens et de grands artistes grâce aux légendes du jazz. La jeune génération a besoin de savoir en quoi les légendes du jazz ont contribué à leur succès. En ce sens, le jazz continue de leur donner une grande inspiration pour être créatifs dans leur propre musique. Donc comprendre le jazz,  l’histoire de son développement et l’expansion des divers genres musicaux, revient à comprendre une grande partie des cultures orales de notre époque.

Quel est votre “moment”  jazz le plus marquant?

Mon moment jazz le plus marquant a été durant l’enseignement secondaire. J’ai été choisie pour me produire dans une compétition. Mon professeur de musique m’a donné un classique du jazz à apprendre pour le lendemain. Je ne pensais pas être capable de le faire dans une période aussi courte. J’ai répété, encore et encore, et n’étais pas sûre d’être prête pour le lendemain. Mais quand la mélodie de la chanson est venue en moi, j’étais très heureuse car je me suis rappelée chaque mot et j’ai gagné la première place.

Pensez-vous que la musique (et le jazz en particulier) puisse promouvoir la paix et la tolérance?

Oui je pense que la musique peut promouvoir la paix et la tolérance. Et on le constate depuis le début du 20e siècle. Dans une situation de cruauté et de dislocation culturelle, la musique (et le jazz en particulier) ont crée la paix. Les esclaves ont du trouver des moyens de s’en sortir, un des moyens les plus efficaces a été la musique. Cependant, la paix et la tolérance se sont formées en rapprochant les cultures africaines et européennes.  

Pourquoi pensez-vous qu’une journée comme La Journée Internationale du Jazz soit importante ?

Je pense que la Journée Internationale du Jazz est importante car elle permet aux grands musiciens et artistes du monde entier de se réunir. On peut apprendre des techniques différentes de grands artistes du jazz, et une merveilleuse partie de l’histoire des Etats-Unis, y compris un goût pour les grands artistes internationaux du jazz.  

Quel geste  pourrait faire le public pour promouvoir le Journée Internationale du Jazz ou pour promouvoir les  valeurs de cette musique?

Je pense que le public peut promouvoir la Journée Internationale du Jazz en s’engageant et en élevant la voix. Il peut parler de la Journée Internationale du Jazz à la radio ou à la télévision et dans beaucoup de clubs de jazz et de festivals.

Considérez-vous que le jazz réunisse des gens de cultures différentes ? Pouvez-vous donner des exemples de votre expérience personnelle ?   

Il est certain que le jazz réunit des gens de différentes cultures. Une de mes expériences personnelles a été après ma prestation au New Orleans Jazz And Heritage Festival. J’ai eu le plaisir de rencontrer beaucoup de personnes de pays divers. Certains d’entre eux ne parlaient pas très bien anglais. Cependant, ils ont compris la langue universelle (la musique). Certains expliquaient qu’ils étaient prêts à revenir chaque année car ils voulaient sentir le lieu de naissance du jazz. Ils voulaient le vivre pour eux personnellement.

Je crois réellement que l’esprit du jazz, aussi bien que son énergie permet aux gens de cultures variées de ressentir la liberté et la vie.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page