« Les langues locales pour la citoyenneté mondiale : zoom sur la science

La position de l’UNESCO envers l’éducation multilingue est renforcée dès lors qu’il s’agit de promouvoir l’éducation à la citoyenneté mondiale. Selon l’UNESCO,  « L’éducation à la citoyenneté mondiale vise à donner aux apprenants les moyens de jouer un rôle actif à la fois aux niveaux local et mondial afin de remédier aux défis mondiaux et, finalement, de contribuer de manière proactive à la création d’un monde plus juste, pacifique, tolérant, inclusif, sûr et durable».

 Les langues locales constituent la majeure partie des langues parlées sur notre planète dans le domaine scientifique. Elles sont aussi les plus menacées. L’exclusion de langues se traduit par l’exclusion de ceux qui les parlent de leur droit humain fondamental au savoir scientifique.  

Irina Bokova, Directrice générale de l' UNESCOl

Pour ce faire, l’éducation multilingue a son rôle à jouer.  Dans les domaines de l’éducation et de la science, beaucoup reste encore à faire pour le développement et l’emploi d’une langue maternelle souvent locale. En outre, la connaissance d’une langue internationale est un atout pour appréhender les défis mondiaux.

La journée de la langue maternelle 2014 se propose d’examiner les questions relatives à la science en langues locales.

Des experts se pencheront sur le rôle des langues locales dans la promotion des savoirs traditionnels ou autochtones, et leur contribution à la résolution des enjeux majeurs liés à la citoyenneté mondiale.

L’éducation dans la langue maternelle

L’UNESCO plaide en faveur d’une éducation dans la langue maternelle dès le plus jeune âge en raison de son importance en termes de création des bases solides de l’apprentissage : l’utilisation de la langue maternelle par les jeunes enfants à la maison ou dans le pré-primaire les prépare à une acquisition de l’alphabétisation sans difficultés dans leur langue maternelle et, ensuite, à ’acquisition d’une seconde langue (peut-être nationale), à un stade ultérieur de leur scolarisation.

Par éducation bilingue ou multilingue, l’UNESCO entend « l'emploi de deux langues ou plus comme vecteurs d'enseignement ». L’Organisation a adopté le terme « éducation multilingue » en 1999 pour faire référence à l’emploi d’au moins trois langues dans le milieu scolaire : la langue maternelle, une langue régionale ou nationale et une langue internationale. 

L’importance de l’éducation dans la langue maternelle pendant les premières années de scolarisation est soulignée dans les constatations d’études, de recherches et de rapports, tels que le Rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous publié annuellement par l’UNESCO. 

SUIVEZ-NOUS

                         

Programme

Maison de l’UNESCO, Paris France

Afficher tout / Cacher tout

répertoire des faq

Cérémonie d’ouverture (10 h) - Salle IV

Présidence: Secteur de l’éducation

  • Allocution de bienvenue : Sous-Directrice générale a.i. pour les sciences exactes et naturelles, ou sa représentante (à confirmer)
  • Remarques liminaires : M. Clément Duhaime, Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, ou son représentant
  • Discours de S. E. M. M. Shahidul Islam, Ambassadeur du Bangladesh en France et Délégué permanent auprès de l’UNESCO
  • Discours de S. Exc. Mme Fatim Guèye, Ambassadrice, Présidente du groupe francophone à l’UNESCO
répertoire des faq

Présentations ( 10.30 )

Animatrice : Mme Noro Andriamiseza, Spécialiste du programme, UNESCO

  • Présentation du projet LINKS (Système des savoirs locaux et autochtones) : M.  Doug Nakashima, UNESCO
  • Présentation: M. Jacques Salvator, Maire d'Aubervilliers
  • Présentation : M. Philippe Benoit, Maître de conférences, Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), Paris
  • Débat et conclusion
répertoire des faq

Célébration par le Bangladesh (11h30 à 12h30)

Célébration du Bangladesh           

  • Musique du Bangladesh
  • Réception

Adresse: 125 Avenue de Suffren, 75015 Paris          

OIF Conference, Paris (sur invitation officielle)

Afficher tout / Cacher tout

répertoire des faq

Conférence « Langues locales et science » Siège de l’OIF - Salle Senghor Paris (15h-17h)

Présidence:Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

15h  Introduction: Mme Imma Tor Faus, Directrice de la langue française et de la diversité linguistique, Organisation internationale de la Francophonie (OIF)                                   

15h10 Conférence-débat sur le thème "Langues locales et sciences"

Panelistes:

  • M. Henry Tourneux, Centre national de recherche scientifique (CNRS), France
  • M. Musanji. Ngalasso-Mwatha, Directeur du Centre d'études linguistiques et littéraires francophones et africaines, (CELFA)
  • M. Louis-Jean Calvet, linguiste, auteur du baromètre des langues africaines
  • Mme Henriette Ramanambelina, INALCO

Animateur: M. Amidou Maiga, Spécialiste de programme, coordonnateur de l’Initiative ELAN-Afrique (OIF)

16h  Session de questions et réponses

16h20  Lancement du dictionnaire trilingue Lingala, Français, Sango de l0IF  

16h30   Animation culturelle

17h   Cocktail
 > Entrée: 19-21 Avenue Bosquet, 75007 Paris

Avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de la Délégation permanente du Bangladesh auprès de l’UNESCO

Poster 2014