A1 : Réchauffement et acidification de l’océan : les deux faces d’une même médaille

Par rapport aux niveaux préindustriels présentés en haut, l'augmentation prévue de l'acidité de l’océan est d'environ 170% en 2100 si les émissions de CO2 demeurent élevées (RCP * 8,5).

Salle IX

L’océan est, à divers titres, lié au climat car il a absorbé 30% des émissions de CO2 dans l’atmosphère et 90% de l’excès de chaleur produites depuis le début de la révolution industrielle. Nous surveillons les évolutions en cours à plusieurs niveaux : la composition chimique et la température de l’océan, et donc comment la vie dans l’océan a déjà changé, et continuera de changer à l’avenir. L’océan est le principal régulateur des variations futures des précipitations et des sécheresses. Ces variations auront un impact direct sur les communautés humaines, notamment avec l’élévation du niveau de la mer. Le grand public est encore relativement peu sensibilisé au problème de l’acidification de l’océan, quoique ce phénomène ait augmenté de 26% depuis 1850.

Des projections ont montré qu’au rythme actuel d’émissions de CO2, l’acidité de la surface de l’océan pourrait être multipliée par trois d’ici la fin du XXIe siècle. Dans la mesure où tout est relié dans l’océan, cette acidification aura nécessairement des répercussions sur l’ensemble de la chaîne alimentaire et sur la biodiversité de certains écosystèmes ; elle aura vraisemblablement un impact direct sur les organismes que nous consommons. Au cours des négociations qui auront lieu lors de la COP21 et de la CCNUCC, l’océan, ses limites naturelles, et les impacts sur les humains doivent impérativement être pris en compte.

Cet atelier aura pour objectif d’inciter les sociétés du monde entier à limiter la source directe d’acidification de l’océan (c’est-à-dire les émissions de CO2), afin de réduire son impact et de protéger l’environnement des zones littorales.

Modérateur

David Osborn
Directeur
Ocean Acidification - International Coordination Centre
IAEA

Intervenants

Jean-Pierre Gattuso
Directeur de Recherche, CNRS
Laboratoire d'Océanographie de Villefranche
France

Sabrina Speich
Chercheur
Laboratoire de Météorologie Dynamique,
Ecole Normale Supérieure
France

James Orr
Chercheur
Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement
France

Helen Findlay
Chercheur
Plymouth Marine Laboratory
United Kingdom

Patrizia Ziveri
Chercheur
Institute of Environmental Science & Technology
Universitat Autònoma de Barcelona
Spain

Linwood Pendelton
Chercheur, AMURE
Centre de droit et d'économie de la mer
Université de Bretagne occidentale
France