Journée mondiale de la liberté de la presse - 2010

La célébration, le 3 mai de chaque année, de la Journée mondiale de la liberté de la presse est l’occasion de rappeler les principes fondamentaux dont elle procède et de rendre un solennel hommage à tous les journalistes qui ont perdu la vie en accomplissant leur devoir.

L’UNESCO entend célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse 2010 en soulignant l’importance de la liberté d’information en tant que partie intégrante de la liberté d’expression qui contribue à la gouvernance démocratique et au développement. Il s’agit de promouvoir la réflexion et les échanges de vues sur la liberté de l’information au service de l’émancipation citoyenne, de la transparence, de la responsabilisation de la vie publique et de la lutte contre la corruption, ainsi que sur les principaux obstacles à l’exercice effectif du droit de savoir dans notre monde informatisé.

Liberté de l’information et droit de savoir

La liberté de l’information : la situation actuelle, les défis à relever et leurs implications pour les médias
Le plein exercice de la liberté de l’information se heurte encore à de nombreux obstacles… On voit se dessiner depuis quelque temps une remarquable tendance à l’adoption de lois sur la liberté de l’information, mais l’expérience internationale montre que cela n’est pas suffisant pour assurer le plein exercice du droit des gens à être informés. >> Continuer

La liberté de l’information comme instrument d’émancipation citoyenne : défense et exercice des autres droits
Un argument essentiel en faveur de la liberté de l’information est l’impact tangible que le droit de savoir peut avoir sur la vie des gens, en leur facilitant l’exercice de leurs autres droits. >>Continuer

Transparence, obligation redditionnelle et lutte contre la corruption : au-delà des lois sur la liberté de l’information
La liberté de l’information peut inciter les gouvernements à agir de façon plus ouverte et plus responsable et contribuer à prévenir et combattre la corruption, ce qui est un gage de bonne gouvernance. >> Continuer

Journalisme et droit de savoir à l’ère du numérique
Les TIC ont considérablement modifié le paysage médiatique, et plus généralement la nature des flux d’information. Du point de vue des gouvernements, les TIC offrent la possibilité d’assurer la liberté de l’information par le biais de la gouvernance informatique, certains pays faisant appel à l’Internet à la fois pour proposer et diffuser des informations et pour traiter les demandes de renseignements des internautes. >> Continuer

Retour en haut de la page