Conférer du pouvoir aux citoyens : médias, dialogue et éducation

Les médias font office de vecteurs de transmission d'une pluralité de points de vue et d'une multiplicité de paroles, permettant ainsi l'exercice de la citoyenneté par la participation, la critique et le vote. Des citoyens bien informés peuvent mieux et plus activement participer au processus de prise de décisions dans leur société.

Des médias indépendants et pluralistes consolident l'autonomisation tout au long de la vie en informant constamment les citoyens et en facilitant la circulation des contenus éducatifs. L'éducation par les médias est une modalité importante d'acquisition de qualifications précieuses qui aident à mettre fin à la violence et à éliminer des formes de discrimination telles que le sexisme et le racisme. Sur un plan plus fondamental, les médias encouragent l'acquisition de connaissances civiques et facilitent le débat sur les enjeux du moment.

Il importe de travailler ensemble avec les maîtres d'école et les spécialistes de l'éducation par les médias pour développer l'initiation à l'information et aux médias. L'initiation aux médias confère un pouvoir critique de comprendre les médias ainsi que l'aptitude à décoder, comprendre, communiquer et créer des produits médiatiques. L'initiation aux médias active le désir de participation des gens et sert de catalyseur d'un dialogue ouvert et bien informé. Les initiatives locales, les radios communautaires par exemple, donnent du pouvoir à des groupes qui sont souvent marginalisés et encouragent la participation de la majorité des citoyens à la vie publique. Sur ce plan, la radio joue encore un rôle important en tant que source d'information et d'éducation. De la manière la moins coûteuse possible, elle encourage la diversification du contenu des médias, ainsi que l'accès et la représentation de différents groupes et intérêts sociaux, et renforce les possibilités de dialogue ouvert au niveau local.

Les nouveaux médias et les nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) jouent désormais un rôle important dans les questions relatives à l'éducation et la citoyenneté. Les TIC recèlent d'immenses possibilités en matière de formation et d'éducation des communautés qui n'ont qu'un accès limité, voire nul, au système d'éducation formelle. Les centres multimédias communautaires ne sont qu'un exemple de la manière dont les médias peuvent faire office de pôles de connaissances et d'apprentissage. L'Internet offre certes des possibilités de démarginalisation et d'intégration numérique mais la diffusion de l'information et de la connaissance ne peut être fructueuse que si la grande majorité de la population a accès à ces technologies. La fracture numérique et les écarts de connaissances contribuent à accentuer les inégalités et il faut donc trouver les moyens de réduire ces écarts pour faire en sorte que le développement social et humain débouche sur l'élimination de la pauvreté.

Fondamentalement, le rôle des médias en matière de démarginalisation et de citoyenneté consiste à comprendre que la liberté de la presse ne se limite pas à la liberté pour les journalistes de rendre compte des faits et de les commenter ; elle est aussi en lien profond avec le droit pour le public d’accéder librement à l'information et à la connaissance et de participer activement à la vie politique.

Retour en haut de la page