Journée mondiale de la liberté de la presse 2008

"Liberté d’expression, accès à l’information et autonomisation des individus"

Comme le stipule l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU, la liberté d’expression est un droit humain fondamental. Il convient de rappeler ce principe, surtout en cette année qui marque le 60ème anniversaire de la Déclaration.

À l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2008, l’UNESCO souhaite examiner comment la liberté des médias et l’accès à l’information s’inscrivent dans l’objectif de développement plus large de l’autonomisation des populations. L’autonomisation est un processus sociopolitique multidimensionnel qui permet aux individus de prendre en main leur destin. Cet objectif ne peut être atteint que par l’accès à une information exacte, fiable et impartiale, reflet du pluralisme d’opinions, et en offrant aux populations les moyens de communiquer verticalement et horizontalement, et donc de participer activement à la vie de la communauté. 

Pour devenir une réalité, la liberté d’expression a besoin d’un environnement juridique et réglementaire propice à l’essor d’un secteur des médias pluraliste et ouvert. Ce secteur doit être soutenu par le pouvoir politique et protégé par un État de droit. Il faut que la loi garantisse l’accès à l’information, notamment dans le domaine public. Enfin, les consommateurs de l’information doivent disposer des compétences nécessaires pour analyser de manière critique l’information qu’ils reçoivent et en faire la synthèse afin de s’en servir dans leur vie quotidienne et de responsabiliser les médias.

Tous ces éléments, sans oublier le respect par les professionnels des médias des normes éthiques et professionnelles les plus élevées définies par des praticiens, forment l’infrastructure fondamentale dont la liberté d’expression a besoin pour exister. Dans un tel contexte, les médias ont un rôle de gardien, la société civile établit des relations avec les autorités et les décideurs, l’information circule dans les communautés et entre les communautés.

C’est l’information qui alimente cette locomotive. L’accès à l’information est par conséquent crucial. Les lois sur la liberté de l’information, qui autorisent l’accès à l’information publique, sont essentielles, mais les moyens d’accès à l’information, que ce soit les TIC ou simplement le partage de documents, le sont tout autant.

C’est peut-être quand ils servent tout simplement de miroir à la société que les médias pluralistes et ouverts sont le plus indispensables. Pouvoir se voir tel que l’on est permet de définir les objectifs de la communauté, de redresser la barre quand la société ou ses dirigeants ont rompu leurs liens ou se sont fourvoyés. Ce rôle incombe toujours davantage au secteur des petits médias communautaires. En effet, les médias privés sont soumis à des impératifs financiers qui leur font oublier ces principes fondamentaux et les poussent à rechercher des créneaux rentables sans se soucier des besoins des populations minoritaires ou marginalisées.

Le présent document se propose d’établir un cadre pour la Journée mondiale de la liberté de la presse 2008, en examinant certains des mécanismes qui permettent d’autonomiser les communautés.

Liberté d’expression, accès et autonomisation

La liberté de la presse au service de l’autonomisation
Pour que les citoyens puissent prendre part au débat public et placer les gouvernements et les autres acteurs devant leurs responsabilités – éléments clés de la démocratie participative –, ils doivent avoir accès à des médias libres, pluralistes, indépendants et professionnels. La communication et le dialogue entre les différents membres de la société ne s’établissent pas forcément de manière naturelle, comme on pourrait le croire. Les médias sont un moyen d’accès à l’information et un moteur du dialogue. >> Continuer

Le rôle des médias communautaires
De nombreux organes d’information ont pris des mesures pour favoriser la participation de l’audience et sont donc devenus plus accessibles aux populations qu’ils servent. Cependant, c’est dans les médias communautaires que l’accessibilité et le ciblage prennent leur plein sens. À l’heure actuelle, la radio est le média communautaire le plus répandu dans le monde en développement, car les coûts de production et d’accès sont faibles, elle peut couvrir des zones étendues et n’exclut pas les populations analphabètes. >> Continuer

L’accès à l’information
L’information peut modifier la vision que nous avons du monde qui nous entoure, de notre place dans le monde et la façon dont nous organisons notre vie pour tirer le meilleur parti de nos ressources locales. La prise de décision factuelle peut transformer radicalement nos perspectives politiques, sociales et économiques. On peut interpréter le droit d’accès à l’information dans le strict cadre juridique de la liberté de l’information émanant d’organismes publics, ou bien dans un sens plus large englobant la circulation de l’information émanant d’autres acteurs. Dans ce dernier cas, il est intrinsèquement lié à la liberté d’expression. >> Continuer

L’accès à l’information

Retour en haut de la page