Message vidéo de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2014



Mesdames et Messieurs,

La journée mondiale de la liberté de la presse est le moment d’élever nos voix pour défendre la liberté d’expression, dans tous les médias, y compris internet.

C’est le moment de s’élever pour la sécurité des journalistes et de combattre l’impunité à travers le monde.

C’est le moment de se faire entendre pour que chacun puisse s’exprimer et s’épanouir grâce à l’information.

Ces droits sont essentiels pour la dignité humaine, et sont des conditions pour tous les autres droits, la bonne gouvernance, la démocratie, l’Etat de droit, le développement inclusif et durable.

C’est pourquoi cette journée mondiale de la liberté de la presse est consacrée à la liberté des medias pour un avenir meilleur : contribuer à l’agenda de développement post 2015.

C’est pourquoi l’UNESCO agit à travers le monde pour protéger la liberté d’expression et soutenir le développement des medias, améliorer la sécurité des journalistes, et mettre en œuvre le plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

En cette journée internationale de la liberté de la presse, j’appelle tous les gouvernements et tous les citoyens, hommes et femmes à nous rejoindre pour promouvoir la liberté d’expression aujourd’hui et demain, pour construire un nouvel agenda pour le développement durable après 2015.

 

Irina Bokova

Télécharger le message au format PDF

Retour en haut de la page