Message de la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, à l'occasion de la Journée mondiale de la radio, le 13 février 2013



La Journée mondiale de la radio célèbre un média qui a transformé notre façon de communiquer et qui continue de jouer un rôle de premier plan au XXIe siècle. Le 18 décembre 2012, l’Assemblée générale des Nations Unies a approuvé la résolution de 2011 adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO proclamant une Journée mondiale de la radio le 13 février, jour de la création de la Radio des Nations Unies en 1946.

La naissance de la radio au XIXe siècle a inauguré l’ère de la communication moderne. Depuis lors, le monde s’est radicalement transformé, mais la radio n’a pas pris une ride. Elle reste ce qu’elle a toujours été : largement accessible, relativement bon marché et très simple à utiliser. Elle reste le média capable de porter n’importe quel message, n’importe où et n’importe quand – même sans électricité. Dans les situations de conflit et de catastrophe naturelle, la radio à ondes courtes est un lien d’information essentiel qui peut sauver des vies.

La radio a mis à profit la révolution numérique pour augmenter sa puissance et sa portée. Partout dans le monde, les coûts de diffusion sont en baisse tandis que le nombre de stations de radio ne cesse d’augmenter. Des journalistes citoyens et des médias communautaires utilisent des stations en ligne pour donner la parole à ceux que l’on entend rarement. Plus que jamais la radio reste une force de transformation sociale, parce qu’elle permet de partager le savoir et offre une plate-forme de débat inclusif.

Dans un monde en mutation rapide, l’UNESCO s’attache à mettre à profit toute la puissance de la radio pour jeter des ponts entre les peuples, partager l’information aussi largement que possible et promouvoir le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, en particulier la liberté d’expression – action indispensable pour une bonne gouvernance, des sociétés ouvertes et un développement durable. 

Voilà pourquoi l’UNESCO oeuvre à protéger la sécurité des journalistes de radio partout dans le monde et à soutenir des médias, libres, indépendants et pluralistes de même que les cadres juridiques et les institutions démocratiques indispensables.

L’UNESCO est également déterminée à utiliser pleinement la radio communautaire pour remédier à la pauvreté et l’exclusion sociale au plan local et autonomiser les populations rurales, les jeunes et les femmes. La radio est une plate-forme essentielle pour l’éducation et la protection des cultures et des langues locales. Elle est aussi un puissant amplificateur de la voix des jeunes partout dans le monde sur les questions qui touchent à leur vie. Nous devons renforcer les compétences de ces jeunes et leur offrir la possibilité de s’approprier pleinement la radio.

La radio a transformé notre passé et reste une force puissante pour l’avènement d’un avenir plus pacifique, durable et inclusif pour tous. Tel est le message de l’UNESCO pour la Journée mondiale de la radio.

Irina Bokova

Télécharger le message au format PDF

 

Message audio de la Directrice générale de l'UNESCO

Anglais

Télécharger la transcription du message audio au format PDF

Français

Télécharger la transcription du message audio au format PDF

Espagnol

Télécharger la transcription du message audio au format PDF

Russe

Télécharger la transcription du message audio au format PDF

Retour en haut de la page