Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement

Lancée par l’UNESCO en 2001, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement est célébrée chaque année dans le monde entier le 10 novembre. Elle est l’occasion de rappeler le mandat et l’engagement de l’UNESCO pour la science.

Cet événement annuel a été instauré à la suite de la Conférence mondiale sur la science, organisée conjointement par l’UNESCO et le Conseil international sur la science à Budapest (Hongrie) en 1999. Cette Journée mondiale offre chaque année la possibilité de réaffirmer notre engagement pour atteindre les objectifs énoncés dans l’un des documents jumeaux adoptés par la Conférence mondiale sur la science : la Déclaration sur la science et l’utilisation du savoir scientifique, ainsi que les recommandations contenues dans l’Agenda pour la science de la Conférence : Cadre d’action.

Les raisons qui ont conduit à la célébration annuelle de la Journée mondiale de la science trouvent leurs racines dans le besoin d’établir un nouveau contrat social pour la science, qui rende compte de l’importance du rôle que la science et les scientifiques jouent dans la création de sociétés durables, et qui garantisse que les citoyens sont informés des développements en science, et responsabilisés pour prendre part à la science. En ce sens, la Journée mondiale de la science aide à montrer au grand public en quoi la science a sa place dans la vie quotidienne, et à le conduire à s’engager dans les débats sur ces questions.

Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement 2018

En 2018, la Journée sera l'occasion de commémorer le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et particulièrement le droit à la science inscrit dans son article 27, ainsi que la Recommandation concernant la science et les chercheurs scientifiques.

"Cette Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement est l’occasion pour l'UNESCO d’appeler chacun et chacun à faire valoir son droit fondamental à prendre part aux progrès de la science et à en retirer les bénéfices.

Ce droit est inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui célèbre cette année son 70e anniversaire. Il doit être une incitation à unir nos efforts afin de promouvoir une science plus forte et de renforcer la culture scientifique au sein de nos sociétés.

L'UNESCO appelle en outre les gouvernements, la société civile, le secteur privé ainsi que la communauté scientifique à adopter sans réserve les valeurs d’une science éthique et responsable, en mettant pleinement en œuvre la Recommandation de l'UNESCO 2017 sur la science et les chercheurs scientifiques.

Ensemble, nous devons également nous engager pour permettre un meilleur accès à l'éducation scientifique - en particulier pour les filles -, soutenir une science ouverte et encourager toutes les innovations susceptibles de faire avancer la recherche."

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO
Déclaration au sujet du thème de la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement 2018

 

Depuis sa création, la Journée mondiale de la science a également généré des projets concrets et construit des passerelles entre la science et la société. Des partenaires comme les Commissions nationales de l’UNESCO, des organisations intergouvernementales et non-gouvernementales, des institutions de recherche scientifique, des associations professionnelles, les médias, les écoles et les enseignants en sciences se sont engagés chaque année dans la célébration de la Journée mondiale de la science, contribuant ainsi à son succès. Au niveau gouvernemental, plusieurs ministères ont renouvelé leur engagement de lever des fonds pour la science ; d’autres ont choisi la Journée mondiale pour lancer un nouveau programme de politique scientifique impliquant des institutions scientifiques, la société civile, des universités et des écoles.

La Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement a également généré des projets visant à promouvoir la coopération scientifique entre scientifiques vivant dans des régions marquées par des conflits. La création de l’Organisation scientifique israélo-palestinienne en est l’un des exemples (IPSO).

Tous les deux ans, le Forum mondial sur la science ponctue la Journée mondiale de la science.

Retour en haut de la page