Traitement des eaux usées dans une usine © Shutterstock.com

Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau

La plupart des activités humaines produisent des eaux usées, et plus de 80 % des eaux usées dans le monde sont rejetées dans l’environnement sans traitement. Cette situation ne peut plus durer, tel est le message du Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau des Nations Unies 2017. Limiter le déversement d’eaux usées non traitées dans la nature permet non seulement d’épargner des vies et de renforcer les écosystèmes sains, mais contribue aussi à une croissance durable.

 

Des enfants jouent près d'eaux polluées. © Shutterstock

L’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement est essentiel aux droits de l’homme, ainsi qu’à la dignité et la survie des femmes et des hommes à travers le monde, en particulier les plus défavorisés. Il est indispensable à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, car l’eau relie les 17 Objectifs de développement durable et leurs cibles.

Face à une demande croissante, les eaux usées peuvent constituer une autre source d’eau fiable : pour cela, il faut modifier la gestion des eaux usées et passer d’un modèle de « traitement et évacuation » à un modèle de « réduction, réutilisation, recyclage et récupération des ressources ». Les eaux usées ne devraient plus être considérées comme un problème, mais comme une partie de la solution aux défis auxquels toutes les sociétés sont confrontées. Les eaux usées traitées peuvent constituer une autre source d’eau rentable, durable, sûre et fiable pour toute une variété d’usages : qu’il s’agisse de l’irrigation, des activités industrielles ou de l’eau potable, en particulier dans un contexte de pénurie d’eau. Pour y parvenir, nous devons changer les mentalités, sensibiliser et redoubler d’efforts afin de faire connaître les avantages de la réutilisation des eaux usées.

Évaluation de la pollution de l'environnement. © Cubephoto / shutterstock.com

L’amélioration de la gestion des eaux usées doit être au cœur d’une économie circulaire, pour parvenir à un équilibre entre le développement et la protection et l’exploitation durable des ressources naturelles. Les avantages sont multiples, pour la sécurité alimentaire et énergétique, mais aussi pour l’atténuation des effets du changement climatique.

En tant qu’institution des Nations Unies pour les sciences de l’eau et l’éducation, l’UNESCO agit sur tous les plans, avec en première ligne le Programme hydrologique international et son réseau de comités nationaux, de centres et de chaires.

Notre Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau offre aux gouvernements et à la communauté internationale un accès à des informations de pointe utiles à la formulation de politiques sur les ressources mondiales en eau douce et applique des techniques d’avant-garde pour un suivi des ressources en eau prenant en compte les questions de genre. Tous ces éléments sont indispensables pour assurer le succès du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

À l'heure où la demande augmente, où les ressources limitées subissent une pression accrue en raison d’un prélèvement excessif, de la pollution et du changement climatique, nous ne pouvons simplement pas négliger les chances qu’offre une meilleure gestion des eaux usées. Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller les eaux usées, tel est le message que lance l’UNESCO aujourd’hui.

     Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO,
     à l’occasion de la Journée mondiale de l'eau 2017
   
     English ǀ  Français ǀ Español ǀ Русский ǀ العربية ǀ 中文 (pdf)

Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau

Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau 2017, Les Eaux usées, une ressource inexploitée, sera lancé le 22 mars à Durban, en Afrique du Sud.

Projets

Le Projet mondial sur les agents pathogènes de l'eau (GWPP) développe une ressource de connaissances afin de contribuer à réduire la mortalité liée aux pathogènes de l'eau et le manque d'eau potable et d'assainissement de base. Une gestion adéquate des eaux usées réduirait considérablement les risques pour la santé.

L'Initiative internationale sur la qualité de l'eau (IIWQ) vise à promouvoir la collaboration scientifique pour aborder les questions de qualité de l'eau de manière holistique grâce à des activités de recherche conjointes, à la production et à la diffusion de connaissances et au partage de solutions, de technologies, d'approches politiques et de meilleures pratiques.

Faits et chiffres

Les Eaux usées : Une ressource inexploitée

  • À l'échelle mondiale, plus de 80% des eaux usées générées par la société réintègrent l'environnement sans traitement.
  • La quantité d'eaux usées produite et sa charge globale de pollution continue d’augmenter.
  • La pollution par les eaux usées non traitées a des effets néfastes sur la santé humaine : 1,8 milliard de personnes utilisent une source d'eau douce contaminée par des matières fécales. La combinaison d'un assainissement inadéquat, d'une mauvaise hygiène et d'une eau potable peu sûre est aujourd'hui encore responsable d'un fardeau de décès annuel estimé à 2 millions suite aux maladies diarrhéiques.
  • 663 millions de personnes ne disposent toujours pas d’une source améliorée d'eau potable et la demande mondiale en eau devrait augmenter de 50% d'ici à 2030.
  • Le potentiel de l’exploitation des eaux usées comme ressource est considérable. Une fois traitées correctement, les eaux usées constituent une source d’eau, d'énergie, de nutriments et d'autres matériaux récupérables qui est rentable et durable.

Plus d'informations :