Cérémonie de lancement, UNESCO, le 20 janvier 2014

Mikhail Kovalchuk, Directeur de l’Institut Kurchatov, Président du Comité russe pour la cristallographie

La cristallographie en Fédération de Russie

Mikhail Kovalchuk
Directeur de l’Institut Kurchatov, Président du Comité russe pour la cristallographie

SYNOPSIS

Le 20ème siècle a été celui des matériaux ordonnés : les cristaux, les structures hautement ordonnées et la diffraction aux rayons X comme méthode d'étude et de suivi de ceux-ci. Actuellement, nous passons à l’âge des matériaux irréguliers et désordonnés − hybride et biomatériaux notamment, qui sont construits à partir des sciences et technologies nano-, bio-, infoet cognitives (NBIC). La cristallographie moderne est principalement basée sur des installations lourdes, telles que le rayonnement synchrotron et les sources à neutrons. Les possibilités future en termes de nouvelle cristallographie basée sur des technologies à rayon X, les lasers à électrons libres et les synchrotrons de quatrième génération auront la capacité de transformer la cristallographie classique en trois dimensions en une plus performante en quatre dimensions (avec une dimension temporelle supplémentaire). Cela ouvrira la voie à l'holographie à rayons X. Dans ce contexte, la cristallographie, avec son essence interdisciplinaire, offre une base méthodologique pour le développement des sciences de la convergence au 21ème siècle.

PRESENTATION

Retour en haut de la page