Femmes philosophes et le « politiquement correct », dans le cadre de la Journée mondiale de la philosophie 2010

©Ruedi Baur
Affiche de la célébration internationale de la Journée mondiale de la philosophie 2010 à l’UNESCO    

Peut-on être à la fois femme et philosophe ? La question interroge les jeux de forces et de pouvoir, très différents selon les cultures, mais très réels dans nos sociétés. Philosophe – femme ? La question est celle de la prééminence des valeurs masculines quand il s’agit de penser la pensée. C’est donc très immédiatement que le réseau des femmes-philosophes peut avoir l’ambition ou donner l’impression, d’inquiéter ou de déranger.
Cependant la question du « genre » est devenue incontournable dans un certain nombre de sociétés ou, plus exactement, il est « politiquement correct » de ne plus la passer sous silence : faire une place aux femmes-philosophes est ainsi à l’évidence de l’ordre du politiquement correct, exigible en droit comme minimum à respecter, même s’il demeure toujours difficile à faire respecter dans les faits. Au fond, le réseau des femmes-philosophes n’est-il pas aujourd’hui « politiquement correct » ? N’est-ce pas déjà là une manière de le rendre moins dérangeant ?

C’est pourquoi nous voudrions aujourd’hui interroger cette notion même de politiquement correct. De fait, l’application de la notion de « politiquement correct » dans un domaine liant travail intellectuel et question du genre ne va pas de soi. En particulier, elle nous oblige à soulever la question des normes : les normes actuelles du travail intellectuel si bien (trop bien ?) intégrées et intériorisées par certaines d’entre nous n’empêchent-elles pas de voir ou de penser ? Le discours académique peut-il être celui des femmes ? Y a-t-il d’autres discours plus philosophiques que le discours académique ? Quels sont les décalages tolérables par rapport à la norme, et quelle norme ? Il est politiquement correct de ne pas exiger la conformité de genre, de pensée, soit, mais quels critères avons-nous alors à réinventer ? Quels discours philosophiques « autres » pouvons-nous juger recevables ? Et de quel « nous » s’agit-il ? Une pensée « incorrecte » d’ordre philosophique et politique, en dépit des efforts menés en ce sens, n’est-elle pas encore à inventer ?

L’entrée se fera sur présentation de l’invitation et d’une pièce d’identité. Pour recevoir l’invitation : worldphilosophyday@unesco.org, tél.: +33 (0)1 45 68 43 47.


Details

Type d'événement Catégorie 8-Colloque
Début 18.11.2010 09:00 heure locale
Fin 18.11.2010 12:00 heure locale
Date à confirmer 0
Point focal Goucha, Moufida
Organisateur UNESCO
Contact Human Security, Democracy and Philosophy Section, worldphilosophyday@unesco.org, tel.: +33 (0)1 45 68 43 47
Pays France
Ville Paris 07 SP
Lieu UNESCO Headquarters
adresse 125, avenue de Suffren
Salle Salle II
Contact Délégation Permanente
Grand programme
Langue de l'événement English, French
Nombre estimatif de participants 100 participants and visitors
Site Officiel
Lien 1
Lien 2
Lien 3
Lien 4

« Back