50e anniversaire du procès de Rivonia, qui conduisit à l’emprisonnement de Nelson Mandela dans sa lutte contre l’apartheid

Avec la participation de trois intervenants présents au procès

Cet anniversaire, auquel l’UNESCO s’associe, symbolise un événement majeur, un point d’ancrage décisif dans la lutte pour les droits humains et la libération de l’Afrique du Sud.
Marquée à travers une exposition, la projection d’un documentaire et une conférence, sa célébration représente une occasion pour se (re)plonger dans le contexte historique de ce procès politique des plus marquants du XXe siècle, de comprendre comment il a marqué l’histoire de l’Afrique du Sud pour aboutir aux élections démocratiques de 1994. Un long et douloureux chemin pour parvenir à une Afrique du Sud non raciale, unifiée, un aboutissement réussi grâce notamment au dialogue interculturel comme en témoigneront les trois intervenants présents au procès qui participeront à la conférence.
La visite de l’exposition thématique (installée jusqu’au mois d’août dans la Salle des Pas Perdus) et la projection d’un documentaire précéderont l’ouverture du débat.

Les actes du procès intenté, entre autres, au leader anti-apartheid Nelson Mandela sont inscrits sous le nom "Affaire pénale n° 253/1963 (l’État d’Afrique du Sud contre N. Mandela et autres)", depuis 2007, sur le Registre Mémoire du monde de l’UNESCO qui comprend le patrimoine documentaire ayant un intérêt international et une valeur universelle exceptionnelle.
C’est lors du procès de Rivonia que l’État sud-africain utilisa pour la première fois les pouvoirs que lui conféraient les lois de 1960, frappant d’interdiction le Congrès national africain (ANC) et le Congrès panafricain (PAC), pour arrêter et poursuivre en justice (avec plus de deux cents chefs d’accusation portant notamment sur des actes de sabotage, de destruction de biens et de complot) les dirigeants de la principale organisation interne anti-apartheid engagée dans la lutte pour une Afrique du Sud démocratique. Ce fut l’occasion pour Nelson Mandela de proclamer, depuis le banc des accusés, à l’adresse de l’ensemble de la population, les intentions et objectifs de l’ANC. À l’issue du procès, Nelson Mandela et d’autres dirigeants furent emprisonnés à Robben Island (site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO) et dans d’autres lieux de détention jusqu’à leur libération en 1990.

---------------
Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
multilateral.relations@afriquesud.net, 01 53 59 23 23
---------------


Details

Type d'événement Evénement spécial
Début 16.07.2013 11:00 heure locale
Fin 16.07.2013 14:00 heure locale
Date à confirmer 0
Point focal BPI
Organisateur
Contact multilateral.relations@afriquesud.net, 01 53 59 23 23
Pays France
Ville Paris
Lieu UNESCO Headquarters - Siège de l'UNESCO
adresse 7, place de Fontenoy
Salle Salle XI
Contact Délégation Permanente
Grand programme
Langue de l'événement
Nombre estimatif de participants
Site Officiel
Lien 1
Lien 2
Lien 3
Lien 4

« Back