événements culturels à la Maison de l'UNESCO

Spectacles, concerts, avant-premières, projections de films, cérémonies, expositions, lancement de livre, conférences, la Maison de l’UNESCO accueille toute l’année des manifestations culturelles et intellectuelles, gratuites ouvertes à tous. Ces événements sont organisés par l’UNESCO, ses États membres, des partenaires publics ou privés ou des acteurs culturels externes.

A la une | Vendredi 01/07/16

Danses et musiques d’ailleurs

Une grande parade à la découverte du patrimoine culturel du Brésil, du Chili, de la Bretagne (France), de l’Indonésie, de Tahiti (Polynésie française) et du Tatarstan (Fédération de Russie).

© Association cultures croisées en Île-de-France
Ensemble Sarandeiros, Brésil

Juillet 2016

VENDREDI 01/07 | Spectacle

Danses et musiques d’ailleurs

© Association cultures croisées en Île-de-France

Danses et musiques d'ailleurs est un jeune festival, né en 2014, qui vise à promouvoir et à valoriser les arts et traditions populaires du monde.
Ce premier vendredi de juillet sera l’unique occasion de voir se produire les six ensembles réunis pour la programmation 2016 en Île-de-France. Parés de leurs costumes, masques et autres ornements traditionnels les nombreux artistes interpréteront musiques, danses, chants et arts de la scène traditionnels de leur pays respectif. Une grande parade à la découverte du patrimoine culturel du Brésil, du Chili, de la Bretagne (France), de l’Indonésie, de Tahiti (Polynésie française) et du Tatarstan (Fédération de Russie).

MERCREDI 06/07 | Conférence et soirée culturelle

« Migration pour le développement durable : les transformations sociales, les récits médiatiques et l’éducation »

PROGRAMME

Conférence, en deux sessions, avec la participation de représentants d’institutions internationales, de municipalités et de médias.

  • « Améliorer l’image publique des réfugiés : les récits médiatiques et l’éducation », de 9 h 30 à 13 heures 
  • « Migration et transformations sociales », de 15 heures à 17 h 30
    L’interprétation simultanée sera assurée en anglais, en français et en russe.    

Soirée culturelle, 18 h 30

  • Inauguration de l’exposition de photographies Je suis un migrant, par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Foyer de la salle I.
  • Projection de films du Festival cinéma et droits humains, salle des actes.
    Visite de l’exposition et visionnage des courts métrages en accès libre du 4 au 13 juillet, de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité.

Cet événement sera aussi marqué par le lancement de la campagne "Ouvrir cœurs et âmes aux réfugiés" du Réseau du système des écoles associées de l’UNESCO (réSEAU). 

18-22/07 | Exposition de photographies

Durbar au nord du Nigéria

Tous droits réservés

  • Salles Miró
  • Visite libre jours ouvrables, de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.nigeria@unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la République fédérale du Nigéria auprès de l'UNESCO  

Une exposition dédiée au festival du Durbar, un événement équestre organisé chaque année, depuis plus de 500 ans, dans plusieurs villes du nord du Nigeria, à l'occasion de la fin du ramadan.  

Jusqu'au 20/07 | Exposition de photographies

A quoi ressemble la paix ?

© Patricia Willocq

  • Grilles autour du Siège de l’UNESCO
  • Visite libre
  • Contact : contest(at)friedaward.com  
    Responsable : Alfred Fried Photography Award

Réponses de photographes à la question « A quoi ressemble la paix ? », issues de l’édition 2015 du concours international du Prix Alfred Fried, soutenu par l’UNESCO, qui récompense chaque année la meilleure photographie sur le thème de la paix.
Dernier Prix décerné à Patricia Willocq pour sa série « Look at me, I am beautiful » (« Regardez-moi, je suis magnifique »), un essai photographique sur des survivantes victimes de violences.

Juin 2016

30/05-03/06 | Événement spécial

Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes

Tous droits réservés

  • Salles Miró et hall Ségur
  • Entrée libre, sur présentation d'une pièce d'identité
    Responsable : Groupe de l’Amérique latine et des Caraïbes de l’UNESCO  

Exposition d’art contemporain, présentation d’artisanat d’art, animations, musiques, danses et chants, pour célébrer, durant une semaine, le patrimoine culturel des pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

MERCREDI 01/06 | Colloque

« Le Siège de l’UNESCO : une architecture moderne à Paris »

Tous droits réservés

Une journée pour retracer l’histoire de la construction du Siège de l’UNESCO, la Maison de l’UNESCO, inauguré en 1958. Connu dans le monde entier, cet ensemble architectural s’est imposé comme un manifeste des théories du mouvement moderne. Situé dans l’axe de la Tour Eiffel et du Champ-de-Mars, au cœur du Paris historique, l’édifice symbolise la mission et le mandat de l’Organisation des Nations pour l’éducation, la science et la culture, agence dédiée à la paix et à la coopération internationale.
Cet événement, proposé et présidé par Daniel Janicot, Président de la Commission nationale française pour l’UNESCO, et Philippe Bélaval, Président du Centre des monuments nationaux, placé sous la direction de Christine Desmoulins, critique d’architecture et spécialiste de Bernard Zerhfuss, est organisé à l’occasion du 70e anniversaire de la Commission nationale française pour l’UNESCO.

MERCREDI 01/06 | Conférence et projection

Samothrace

Tous droits réservés

  • Salle XII, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : contact(at)cchel.org
    Responsables : Délégation permanente de la Grèce auprès de l'UNESCO et le centre culturel hellénique

Soirée autour de l’île de Samothrace :

  • conférence « Samothrace, de la préhistoire à l’époque contemporaine », par Dimitri Matsas, Ephore honoraire des Antiquités ;
  • projection du film documentaire « Samothrace » d’Angeliki Aristomenopoulou, 2015, 27 minutes, version originale en grec, sous-titrée en français.

LUNDI 06/06 | Concert

Liban en musique et en images

© Tim Schnarr
Site de Tyr, Liban

  • Salle II, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.liban(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente du Liban auprès de l'UNESCO

Invitation à découvrir les paysages du Liban sur des poèmes d’Antoine Raad et des compositions d’Iyad Kanaan, Georges Baz et Georges Daccache.
De ville en ville, Shadi Torbey, baryton basse, et Georges Daccache, aussi pianiste, nous guideront dans ce périple agrémenté de splendides photographies.

06-10/05 | Exposition de dessins d'enfants

Énergie

Tous droits réservés

  • Salle des actes
  • Visite libre, sur présentation d’une pièce d’identité, du lundi au vendredi de 10 à 17 heures
  • Contact : s.burshakov(at)mfa.kz
    Responsable : Délégation permanente de la République du Kazakhstan auprès de l'UNESCO  

Exposition d’une sélection de dessins réalisée par des enfants âgés de cinq à quinze ans, hospitalisés en oncologie au Kazakhstan et en France, qui met en lumière la thérapie par les arts.

MERCREDI 08/06 | Célébration

Journée mondiale de l’océan 2016 : « Océan sain, planète saine »

© Joe Bunni

Programme

  • Campus UNESCO « Océan sain, planète saine : la pollution plastique »
    10 h 00– 11 h 30, salle XI - OUVERT EXCLUSIVEMENT AUX COLLEGIENS ET LYCEENS
  • Conférence « Acidification de l'océan » par le Professeur Ken Caldeira
    14 h 30–15 h 45, salle II
  • Table ronde « Mobiliser la société et les parties prenantes pour une communication efficace en sciences marines »
    16 h 00–17 h 00, salle II
  • Table ronde « Passer de l’accord à l’action : le rôle de l’océan et des sciences marines dans la mise en œuvre des grands accords internationaux à l’horizon 2030 »
    17 h 00–18 h 00, salle II

13-17/06 | Exposition

ABC de la poésie russe

Tous droits réservés

  • Salle des pas perdus
  • Visite libre, sur présentation d’une pièce d’identité, du lundi au vendredi de 10 à 17 heures
  • Contact : dl.russie(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la Fédération de Russie auprès de l'UNESCO  

20/06-20/07 | Exposition de photographies

A quoi ressemble la paix ?

© Patricia Willocq

  • Grilles autour du Siège de l’UNESCO
  • Visite libre
  • Contact : contest(at)friedaward.com  
    Responsable : Alfred Fried Photography Award

Réponses de photographes à la question « A quoi ressemble la paix ? », issues de l’édition 2015 du concours international du Prix Alfred Fried, soutenu par l’UNESCO, qui récompense chaque année la meilleure photographie sur le thème de la paix.
Dernier Prix décerné à Patricia Willocq pour sa série « Look at me, I am beautiful » (« Regardez-moi, je suis magnifique »), un essai photographique sur des survivantes victimes de violences.

Mai 2016

04-21/05 | Exposition de peintures

L’art pour la paix

© Lin Xiang Xiong
« Naviguer… vers où ? », encre de Chine et aquarelle sur papier, 97x110 cm, Lin Xiang Xiong, 2015

  • Salles Miró, hall Ségur, salle des pas perdus
  • Visite libre, sur présentation d’une pièce d’identité, du lundi au vendredi de 9 heures à 17 h 30, week-ends et jours fériés de 10 à 20 heures et durant la Nuit européenne des musées, le samedi 21 mai, de 20 heures à minuit
  • Contact : delgen(at)walbru.fr
    Responsables : Délégations permanentes du Royaume de Belgique et de la République populaire de Chine auprès de l’UNESCO  

Exposition collective d’artistes contemporains belges et chinois, le regard croisé de onze artistes autour du thème « L’art pour la paix » : Li Aiguo, Li Chevalier, Michel Clerbois, Michel François, Pan Gongkai, Alfredo Jaar, Liu Jude, Lennep, Joëlle Tuerlinckx, Chen Xiangxun, Professeur Lin Xiang Xiong. Un périple pictural qui révèle, outre le talent des artistes, une mise en abyme de notre monde contemporain.
La sélection complète de l’exposition présente plus d’une cinquantaine d’œuvres dont 22 inédites du peintre Lin Xiang Xiong. Ce dernier, artiste reconnu internationalement, en questionnement constant, offre une œuvre engagée, reflet de ses réflexions et interrogations, qu’il s’agisse des phénomènes migratoires, des conflits, de l’épuisement des ressources. Un engagement pictural guidé par une conscience humaniste, sociale et éthique, servi par un trait et un style allégoriques et éloquents.

Lundi 09/05 | Conférence

« Villes accueillantes pour les réfugiés : promouvoir et protéger les droits »

Un thème abordé à la lumière des résultats préliminaires de l’étude conduite par Patrick Taran, Président du Global Migration Policy Associates, portant sur les actions mises en œuvre par certaines municipalités européennes pour favoriser l’inclusion des réfugiés, et traité par un panel d’experts.  
En présence de :  Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, Marianna V. Vardinoyannis, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO depuis 1999, Présidente de la Fondation M. V. Vardinoyannis, Benedetto Zacchiroli, Président de la Coalition européenne de villes contre le racisme (ECCAR).  

Cet événement sera marqué par le lancement de l’initiative conjointe de l’UNESCO, la Fondation Marianna V. Vardinoyannis et la Coalition européenne de villes contre le racisme (ECCAR) relative à l’inclusion des réfugiés et des migrants en Europe et la protection de leurs droits.   L’interprétation simultanée sera assurée en français et en anglais.

17-20/05 | Exposition, conférence et vente aux enchères

Treasures for the Future

Tous droits réservés

"Treasures for the Future - La culture et la créativité au service du développement" est une initiative, lancée l'an passé par Studio Ekaterina, qui vise notamment à promouvoir les artistes plasticiens et l'art contemporain en général, ainsi qu'à soutenir des projets caritatifs.
Pour cette deuxième édition, 36 œuvres contemporaines ont été sélectionnées et seront vendues aux enchères sous la direction de Jeanne Calmon, spécialiste au département d'art contemporain de Sotheby. Les fonds collectés seront versés pour une large partie à l'association ivoirienne ASAPSU pour le développement de ses actions médicales en milieu rural, l'autre partie revenant aux artistes participants.
La vente aux enchères, organisée le 20 mai à partir de 18 h 30, sera précédée d'un intermède musical puis de la table ronde "Art et pratique sociale".  

18/05-14/06 | Exposition de photographies

Patrimoine mondial africain : un horizon pour le développement

© UNESCO

  • Grilles autour du Siège de l’UNESCO
  • Visite libre
  • Contact : n.carde(at)unesco.org
    Responsable : UNESCO  

En quoi la conservation du patrimoine contribue-t-elle au développement socio-économique et culturel de l’Afrique ? Des réponses illustrées dans une série de 50 panneaux photos soulignent l’importance du patrimoine africain dans le développement du continent et le rôle clé des communautés locales dans la conservation de cet héritage. Des exemples de préservation de l’équilibre entre l’homme et son environnement, de construction de sociétés plus solidaires, de transmission de savoir-faire, entres autres, à travers huit sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : les Églises creusées dans le roc de Lalibela en Éthiopie, Tombouctou au Mali, Fès au Maroc, les Réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré au Niger, le Paysage culturel du Morne à Maurice, les Tombes des rois du Buganda à Kasubi en Ouganda, Pays Bassari : paysages culturels Bassari, Peul et Bédik au Sénégal, le Parc national du Virunga en République démocratique du Congo.

Mercredi 18/05 | Célébration

Journée de la langue portugaise

© Samuel Dimbi
"Adeus à hora da largada" ("Adieu au moment du départ") de Samuel Dimbi

  • Concert : salle II, 18 heures
  • Exposition : foyer de la salle I
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.portugal(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente du Portugal auprès de l'UNESCO

Célébration organisée en volets :

Exposition "Agostinho Neto : peinture et poésie", dialogue entre les tableaux du peintre et sculpteur Samuel Dimbi et une sélection de poèmes de António Agostinho Neto (1922-1979), poète et premier Président de la République populaire d'Angola.

Concert exceptionnel réunissant : Lulendo (Angola), Rômulo Marques Quintet (Brésil), Justino Évora (Cap Vert), Arcenio De Almeida (Mozambique), Gonçalo Cordeiro (Portugal).

Célébrée à l’UNESCO depuis 2005 à l’initiative des États membres de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), la Journée de la langue portugaise est officiellement instituée en 2009, destinée à non seulement promouvoir la langue portugaise comme son nom l’indique, mais aussi à sensibiliser la communauté internationale aux liens étroits qui unissent les pays lusophones et à célébrer la diversité culturelle de ces pays.
Avec environ 240 millions de locuteurs, la langue portugaise est placée au troisième rang des langues européennes les plus parlées au monde. Langue des marins, des commerçants et des voyageurs, le portugais est en effet une langue de métissage, qui a intégré des vocables des langues des Indiens du Brésil, s’est nourri de l’arabe dans la péninsule ibérique, s’est enrichi des langues africaines, et apparaît comme une matrice du créole.
La CPLP a été constituée en 1996 par sept pays : l’Angola, le Brésil, le Cap Vert, la Guinée-Bissau, le Mozambique, le Portugal, São Tomé-et-Príncipe, rejoints en 2002 par le Timor-Leste et en 2014 par la Guinée-Équatoriale.

Vendredi 20/05 | Célébration

Journée de Vesak

Tous droits réservés
Naissance, illumination et entrée dans le parinirvâna de Bouddha – Peinture bouddhiste, artiste inconnu

Le « Vesak », jour de la pleine lune du mois de mai, est le jour le plus sacré pour des millions de bouddhistes à travers le monde. Il sera marqué cette année, à la Maison de l'UNESCO, par un symposium sur le thème « Chemin de vie selon les enseignements de Bouddha » et, pour la première fois, par un spectacle de musiques, danses et chants traditionnels de plusieurs pays États membres de l'Organisation de l'Asie et du Pacifique.
Le « Vesak » marque la naissance de Bouddha, le jour où il a atteint l’état d’illumination (il y a 2 605 ans) et celui de son décès (entrée dans le parinirvâna pour les bouddhistes) dans sa quatre-vingtième année.
Programme en bref :

  • 14 h 30- 15 heures | Session inaugurale et méditation
  • de 15 à 17 heures | Symposium « Chemin de vie selon les enseignements de Bouddha »
  • 18 h 30 | Spectacle

SAMEDI 21/05 | Événement spécial

Nuit européenne des musées à l’UNESCO

© DES SIGNES studio Muchir Desclouds

  • Entrée libre, sans inscription, de 20 heures à minuit
  • UNESCO - 7, place de Fontenoy, Paris 7e
    Responsable : UNESCO  

Pour la huitième fois l’UNESCO participe à ce rendez-vous incontournable du printemps, la Nuit européenne des musées, organisé par le Ministère français de la culture, en permettant aux noctambules d’approcher les chefs-d’œuvre de sa collection et de découvrir un site atypique en plein cœur de Paris. C’est aussi l’occasion, à chaque édition, pour l’Organisation de mettre à l’honneur des artistes, en partenariat avec un ou plusieurs de ses États membres, cette année la Belgique et la Chine avec l’exposition collective "L’art pour la paix". 
Au cours de cette nuit festive, les curieux découvriront les bâtiments du Siège de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, aussi appelé la Maison de l’UNESCO, et des œuvres d’artistes tels que Giacometti, Picasso, Miró, Calder, Erró ou Chillida.Inauguré le 3 novembre 1958, le Siège de l’UNESCO est l’œuvre commune des architectes Marcel Breuer (États-Unis d’Amérique), Pier Luigi Nervi (Italie) et Bernard Zehrfuss (France). Dès la conception du site de la place de Fontenoy, l'UNESCO a commandé à de grands artistes des œuvres destinées à embellir les lieux et, pour certaines d'entre elles, à symboliser la paix. Au fil du temps, d'autres œuvres ont été acquises ou offertes à l'Organisation par des États membres. Bazaine, Tapiés, Le Corbusier et bien d'autres artistes célèbres ou méconnus sont présents dans ce musée universel, symbole de la diversité de la création artistique dans le monde.

23-27/05 | Evénement spécial

Semaine africaine 2016 : « La femme africaine face aux défis climatiques »

© Sulaiman Ishola
"African Faces" de Sulaiman Ishola, acrylique sur toile

À l’occasion de la Journée de l’Afrique, célébrée tous les ans le 25 mai, le groupe des États membres africains auprès de l’UNESCO organise la Semaine africaine. Cette Semaine dédiée à la réflexion, à l’échange intellectuel, met aussi à l’honneur la diversité du patrimoine culturel et artistique de l’Afrique, à travers notamment : une exposition-vente d’objets d’art, de peintures contemporaines et de publications, des projections de films et une soirée de gala. Ce rendez-vous annuel confirme également l’engagement de l’UNESCO en faveur du renforcement de sa coopération avec l’Afrique, priorité globale de l’Organisation.

Programme en bref :

Lundi 23/05
11 heures : ouverture de la Semaine africaine 2016
17 h 30, salle IV, projection du film «  Aujourd’hui » , d'Alain Gomis

Mardi 24/05, de 10 à 13 heures et de 15 à 17 heures, conférence « La femme africaine face aux défis climatiques »

Jeudi 26 mai, de 16 h 30 à 18 heures, salle IV, projection des films documentaires « Korafola, la joueuse de kora », de Mamadou Kotiki Cissé et « Vivante », de Yassir Khalil

Vendredi 27 mai, 19 heures, Hall Ségur : soirée dansante
Du 23 au 27 mai : exposition-vente d’objets d’art et d'artisanat et découverte de la gastronomie africaine par le chef Loïc Dablé (restaurant du 7e étage, réservation sur http://j.mp/semainecuisineafricaine). 

JEUDI 26/05 | Concert

Ysando Trio

Tous droits réservés

  •  Salle II, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :  dl.paraguay(at)gmail.com
    Responsable : Délégation permanente de la République du Paraguay auprès de l'UNESCO  

Après une première partie de carrière passée en solo à subjuguer les scènes internationales, Ismael Ledesma, le renommé harpiste, s’unit artistiquement en 2014 à Orlando Rojas, guitariste, et à Andrea Gonzales, violoniste. Depuis le trio développe son répertoire, puisant dans ses racines paraguayennes, pour délivrer une musique authentique. Ce concert est organisé à l’occasion de la célébration du 205e anniversaire de l'indépendance du Paraguay.

Avril 2016

02-10/04 | Exposition de manuscrits et iconographie

Sûtras bouddhiques, un héritage spirituel universel

Tous droits réservés

  • Salles Miró
  • Visite libre, de 10 à 17 heures, sur présentation d'une pièce d'identité
  • Contact : jcg.pp.28(at)gmail.com
    Responsable : association Soka France

C'est toute l'histoire des sūtras bouddhiques, sorte de textes canoniques, et de leur diffusion, de l'Inde au Japon puis jusqu'à l'Occident, que cette exposition évoque à travers la présentation de nombreux objets, illustrations et reproductions de fresques du site rupestre de Mogoa (Chine), mais surtout, pour la première fois en France, d’un ensemble de manuscrits bouddhiques.

04-08/04 | Exposition audiovisuelle

Aqua Lingua : l’eau parle

© Aqua Lingua

  • Salle des actes
  • Visite libre, jours ouvrables, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.lituanie(at)unesco-delegations.org  
    Responsable : Délégation permanente de la Lituanie auprès de l'UNESCO  

De l’eau, un mot et une voix pour donner naissance à une œuvre...
Grâce à sa technologie brevetée, le projet Aqua Lingua combine l’eau, le son, la physique et le numérique pour générer un processus créatif dont le résultat se révèle en image.

Mardi 05/04 | Conférence internationale

Conférence sur le zéro

Tous droits réservés

  • Salles III, IV et hall Ségur, de 10 à 17 heures
  • Programme détaillé et inscription en ligne : http://j.mp/050416
    Responsable : Délégation permanente de l'Inde auprès de l'UNESCO

L’apparition du zéro fut longue et délicate selon les civilisations, suscitant crainte et mystère. Notamment symbole pour représenter l’absence, symbole de la nullité, marque du néant, il faudra des siècles pour l’inventer et l’adapter.
Pour aborder ce chiffre et ce nombre singulier sous différents angles, cinq sessions animées par des professeurs de renom, adaptées aux novices, rythmeront cette conférence.
Programme sur http://j.mp/050416

11-22/04 | Exposition de photographies

Education sans frontières

© Shahar Azran

  • Salles des actes
  • Visite libre, jours ouvrables, de 10 à 17 heures, sur présentation d'une pièce d'identité
  • Contact : dl.israel(at)unesco-delegations.org   
    Responsables : Délégation permanente d'Israël auprès de l'UNESCO et le Congrès juif mondial 

Sélection de 31 clichés du photographe Shahar Azran pour rendre hommage, à travers ses portraits d’enfants, à l’initiative SASA Setton Kav Or (Ligne de lumière).
Depuis deux décennies, ce projet, à but non lucratif, permet à tous les enfants hospitalisés en Israël, de poursuivre leur scolarité et de mieux appréhender leur séjour. En hébreu et en arabe, SASA Setton Kav Or développe et fournit non seulement des programmes éducatifs et culturels en ligne, des outils adaptés pour favoriser les échanges entre enfants, des contenus ludiques pour mieux connaître son corps et les effets des traitements, mais assure aussi un accompagnement humain, partie essentielle du dispositif.

JEUDI 14/04 | Cérémonie

Cérémonie de remise du Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe

  • Salle II, 18 h 30
  • Sur inscription en ligne :
    http://on.unesco.org/rsvp140316
    Responsables : UNESCO et la Délégation permanente des Émirats arabes unis auprès de l'UNESCO

La 13e édition du Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe récompensera les deux lauréats Elias Sanbar et la Biblioteca Islámica.  
La cérémonie sera suivie du récital de poésie « Nous aussi nous aimons la vie quand nous en avons les moyens ». Poèmes de Mahmoud Darwich lus par les comédiennes Hiam Abbass et Dominique Devals, accompagnées par le quintet de Philippe Laccarrière. 

Elias Sanbar (Liban) est l’un des intellectuels arabes les plus reconnus aujourd’hui. Actif dans le domaine de la littérature, du droit, de l’histoire, de la traduction, du journalisme et de la diplomatie, il contribue activement depuis 40 ans à promouvoir une meilleure compréhension de la culture arabe. En 1981, il a été l’un des fondateurs de la Revue d’études palestiniennes, une des publications les plus importantes sur la Palestine, dont il a été rédacteur en chef pendant plus de 25 ans. Sa traduction en français de l’œuvre du poète palestinien Mahmoud Darwich est considérée comme l’une de ses plus grandes contributions à la diffusion de la culture arabe. Il a aussi coécrit, avec Stéphane Hessel, survivant de l’Holocauste, l’ouvrage « Le rescapé et l’exilé », traduit dans de nombreuses langues. Elias Sanbar est aussi Ambassadeur, Délégué permanent de la Palestine auprès de l’UNESCO depuis 2012.  

La Biblioteca Islámica (Espagne), dont le siège est à Madrid, est devenue une référence essentielle dans le domaine des études arabes et arabo-andalouses. Inaugurée en 1954, elle possède plus de 100 000 ouvrages. Parmi les chefs-d’œuvre de sa collection figurent notamment le Lexicon arabicum de Franciscus Raphelengius, publié en 1613, le Thesaurus linguarum Orientalium Turcicae-Arabicae-Persicae de Franciszek Mesgnien Meniński, publié entre 1680 et 1687, ou encore la Gramática arábigo-española de Francisco Cañes, publiée à Madrid en 1775.   La Bibliothèque collabore activement avec plusieurs chaires universitaires de langue arabe ou de culture islamique et participe aux conférences internationales organisées par l’Association européenne des bibliothèques sur le Moyen-Orient (MELCOM). Elle favorise le dialogue interculturel en nouant des partenariats avec des associations scientifiques et éducatives du monde arabe. En outre, la Bibliothèque islamique de l’ l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) apporte son soutien à d’autres bibliothèques arabes sous forme d’échanges et de formations.  

Mars 2016

Jeudi 03/03 | Célébration

Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle : une conférence sur le sanskrit et un spectacle multi-culturel

Tous droits réservés

La Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année depuis février 2000 afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme.
La date du 21 février a été choisie en hommage aux étudiants tués par la police à Dacca (aujourd'hui la capitale du Bangladesh) alors qu'ils manifestaient pour que leur langue maternelle, le bengali, soit déclarée deuxième langue nationale du Pakistan de l'époque.

« Dans le cadre d’une approche multilingue, les langues maternelles sont les composantes essentielles d’une éducation de qualité, laquelle est elle-même le fondement de l’autonomisation des individus et de leurs sociétés. », Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, février 2016.

Conférence | Une langue classique au-delà l’héritage : le sanskrit

  • Salle IV, de 10 h 30 à midi
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : a.brabra(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de l'Inde auprès de l'UNESCO

Langue plurimillénaire, langue des textes sacrés, langue des trésors de la littérature indienne, langue des érudits, matrice d’un grand nombre des langues indiennes actuelles, le sanskrit revêt une place singulière dans l’histoire de l’Inde. Mais pas seulement. Il a rayonné sur bonne partie de l’Asie et fût aux XVIIIe et XIXe siècles l’objet de tant de fantasmes et de mythes en Occident, tenu comme la langue des origines. C’est l’histoire exceptionnelle et passionnante du sanskrit et de sa place dans l’Inde contemporaine qu’évoqueront Dr. Bibek Debroy, indologiste et économiste indien, et Daniel Negers, maître de conférences à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO).
La conférence sera ouverte par des chants traditionnels indiens.

Spectacle | Célébration de la diversité linguistique et culturelle

  • Salle II, 18 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    diplomatic(at)bangladoot-paris.org, 01 46 51 88 44

    Responsable : Délégation permanente du Bangladesh auprès de l'UNESCO

Des artistes bangladais, chinois, indiens, iraniens, indonésiens, lituaniens, saoudiens et turques, une belle affiche pour porter les couleurs de la diversité, symbole de la Journée internationale de la langue maternelle. Une promesse de voyage au gré de chants, danses, musiques et poésies traditionnels.

VENDREDI 04/03 | Concert

Winneba Youth Choir

Tous droits réservés

Une occasion rare de découvrir un certain répertoire de la musique ghanéenne à travers des standards de la chanson populaire, du gospel et des compositions originales. Le Winneba Youth Choir, un choeur composé de jeunes artistes, créé initialement pour favoriser l'inclusion sociale et scolaire, est devenu une véritable institution au Ghana.

07-18/03 | Exposition collective et tables rondes

À l’occasion de la Journée internationale de la femme

Tous droits réservés
Œuvre de Cahide Erel (Turquie), céramiste, sculptrice et architecte

Pour marquer l’édition 2016 de la Journée internationale de la femme, l’UNESCO organise deux tables rondes sur deux thèmes cruciaux ainsi qu’une exposition collective. Dans un contexte où le monde continue d’être secoué par la radicalisation et l’extrémiste violent, il semble essentiel et opportun pour l’UNESCO d’initier une analyse critique de ces phénomènes basée sur le genre. Témoignages de femmes, faits et réflexion articuleront cette première table ronde. La seconde portera sur le développement et l’élargissement du champ d’application du droit international relatif à l’égalité des genres.
La Charte des Nations Unies, adoptée en 1945, a été le premier instrument international à affirmer le principe de l'égalité entre les femmes et les hommes. Depuis, les Nations Unies (ONU) et ses agences spécialisées, notamment l’UNESCO, ont contribué à créer un héritage historique et internationalement reconnu de stratégies, de normes, de programmes et d’objectifs destinés à améliorer la condition des femmes dans le monde. Favoriser l’autonomie des femmes continue d'être un élément au cœur des efforts entrepris par l'ONU en vue de relever les défis sociaux, économiques et politiques dans le monde.    

07-18/03 | Le rôle des femmes dans le développement durable

  • Salle des pas perdus et salleS Miró
  • Visite libre, jours ouvrables, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : director.ge(at)unesco.org
    Responsable : UNESCO  

Sculptures, peintures et installations multimédia d’artistes de huit pays : Arménie, Bangladesh, Bahreïn, Cuba, Égypte, République dominicaine, Turquie et Ukraine.

MARDI 08/03 | L'extrémisme violent et la radicalisation : les femmes comme victimes, complices et force de changement

  • Salle X, de 14 h 30 à 17 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : director.ge(at)unesco.org
    Responsable : UNESCO

JEUDI 10/03 | L'égalité des genres et le droit international

A l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme

  • Salle IX, de midi à 13 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : director.ge(at)unesco.org
    Table ronde animée en anglais uniquement.
    Responsable : UNESCO

MARDI 15/03 | Poésie et musique

Je dis tant de choses, sur des poèmes de Mahmoud Darwich

Tous droits réservés
Portrait de Mahmoud Darwich

  • Salle II, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.palestine(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la Palestine auprès de l'UNESCO  

Lecture de poèmes de Mahmoud Darwich, en arabe et en français, par Farouk Mardam-Bey, un passeur de la littérature arabe en France, directeur de la collection « Sindbad » chez Actes Sud et par Dominique Devals, chanteuse et comédienne, accompagnés par Philippe Laccarrière, contrebasse ; Franck Tortiller, vibraphone ; Didier Malherbe, saxophone, flûtes et doudouk ; Hubert Colau, cajon et percussions.
« Je te dis tant de chose » est un hommage aux mots et leur musique du plus célèbre poète palestinien, Mahmoud Darwich, considéré comme l’un des plus grands poètes arabes du XXe siècle, l’un des plus lus et le plus traduit dans le monde avec une œuvre de près de trente recueils.

JEUDI 17/03 | Concert

La francophonie en chantant

Nicolas Fraissinet et Lalatiana

  • Salle II, 18 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    depemadu(at)wanadoo.fr  
    Responsable : Groupe francophone de l'UNESCO

Cette année, Nicolas Fraissinet, auteur, compositeur, interprète franco-suisse, et Lalatiana, chanteuse malgache, ont été choisis pour célébrer, à la Maison de l'UNESCO, la Journée de la francophonie. Le premier, aussi pianiste, dont les textes, contes cocasses ou mélancoliques, nous transportent dans une ambiance ambivalente et envoutante, revendique ses influences classique, jazz et rock. Quant à Lalatiana, sa voix est son instrument. Révélée en 1986 par le « Prix des auditeurs » de RFI (Radio France internationale), elle subjugue son public avec son timbre, le menant aux frissons lorsqu’elle embrasse un registre proche du jazz et du blues.
L’humour a aussi été convié à cette soirée dédiée à la langue française, représenté par le truculent comédien belge Bruno Coppens, « jongleur fou des mots » selon les critiques, maître de cérémonie de cette édition.

29/03-08/04 | Exposition

Retour en Bolivie de Raymond Depardon

© Raymond Depardon

  • Salle des pas perdus
  • Visite libre, jours ouvrables, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.bolivia(at)unesco-delegations.org  
    Responsable : Délégation permanente de la Bolivie auprès de l'UNESCO

Raymond Depardon, l’un des plus grands photographes français, a sélectionné lui-même les 70 photographies qui composent l’exposition « Retour en Bolivie ». En couleur et en noir et blanc, le photographe nomade à la renommée internationale, expose son travail dédié à la Bolivie, effectué de 1997 à 2015 à l’occasion de ses cinq longs séjours.

Février 2016

MARDI 02/02 | Concert

Zeina Barhoum, l'ensemble Nouvelles portées Orchestra et l'ensemble Safar

Tous droits réservés
Zeina Barhoum

La soprano jordanienne Zeina Barhoum accompagnée par l'ensemble Nouvelles portées et l'ensemble Safar interprétera un répertoire mêlant des pièces du patrimoine musical classique oriental et occidental.

Un concert organisé pour célébrer l'inscription, en juillet 2015, du Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas) sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

JEUDI 11/02 | Conférence

Le yoga pour la paix intérieure et la diffusion de la paix

Tous droits réservés

  • Salle IV, de 10 h 30 à midi
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    a.brabra(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de l'Inde auprès de l'UNESCO

Avec la participation, notamment, de Chandra Mohan Bhandari, maître de yoga indien de renom et de Sricharan Faeq Biria, fondateur et directeur du centre de yoga Iyengar de Paris.

MARDI 16/02 | Spectacle

Bonjour 2016

Tous droits réservés

Florilège des arts de la scène chinois, musique, chant et danse,  interprété par de jeunes artistes.

VENDREDI 19/02 | Concert

Urszula Dudziak, Artiste de l'UNESCO pour la paix

©Krzysztof Opaliński
Urszula Dudziak

  • COMPLET
    Responsable : Délégation permanente de la République de Pologne auprès de l'UNESCO 

Le concert exceptionnel de la compositrice et chanteuse de jazz polonaise Urszula Dudziak sera précédé de la cérémonie de sa nomination en qualité d’Artiste de l’UNESCO pour la paix.   

Urszula Dudziak débute sa carrière dans les années 60 avec le groupe de jazz du compositeur et pianiste Krzysztof Komeda et acquière sa renommée grâce aux chansons qu’elle enregistre avec l’Orchestre de la Radio polonaise. En 1973, elle entame sa carrière solo aux États-Unis et collabore avec le Michal Urbaniak Orchestra. Considérée comme l’initiatrice d’un nouveau style de musique, composé de chant et de musique électronique, elle enchainera les succès outre-Atlantique et les rencontres artistiques - notamment avec Bobby McFerrin, Herbie Hancock, Ron Carter, Marcus Miller, Sting, le Gil Evans Orchestra ou le Vienna Art Orchestra. Et c’est en 1976 que son tube « Papaya » ou « Papaya dance », composé avec Michal Urbaniak et popularisé par le programme télévisé américain "Good Morning America", commencera à faire le tour du monde.
Aussi engagée, Urszula Dudziak sera nommée Artiste de l’UNESCO pour la paix pour ses nombreuses actions caritatives encourageant les jeunes talents et pour son soutien à la cause des femmes, en particulier à leur autonomisation. L’artiste a dernièrement soutenu des projets au Kenya et en Tanzanie destinés à aider de jeunes talents. 

Janvier 2016

MERCREDI 13/01 | Cérémonie et séminaires

Cérémonie de remise du Prix UNESCO-Roi Hamad bin Isa Al-Khalifa pour l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans l’éducation

  • Cérémonie, salle I, de 12 à 13 heures
  • Séminaires, salle IV, 9 heures à 11 h 50 et de 15 à 17 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    r.maatoug(at)unesco.org, a.giraldo-sevilla(at)unesco.org 

    Responsable : Secteur de l’éducation de l’UNESCO

La cérémonie de remise du Prix UNESCO-Roi Hamad bin Isa Al-Khalifa pour l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l’éducation se déroulera en présence de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Mubarak Al Khalifa, Vice-Premier Ministre du Royaume de Bahreïn, Son Excellence Dr Majed Bin Ali Al-Noaimi, Ministre de l'éducation du Royaume de Bahreïn, et Monsieur Getachew Engida, Directeur général adjoint.
Trois séminaires dédiés aux innovations liées aux TIC dans l'éducation, qui accompagnent cette cérémonie, mettront à l’honneur les deux lauréats du Prix 2015 et six anciens lauréats ainsi que leurs projets novateurs visant à atteindre les objectifs d'éducation 2030.

Créé en 2005, le Prix UNESCO-Roi Hamad bin Isa Al-Khalifa récompense des personnes, des institutions, d’autres entités ou des organisations internationales non gouvernementales qui se distinguent à travers des initiatives, des bonnes pratiques, qui tirent profit de façon ingénieuse des technologies de l’information et de la communication  pour améliorer l’apprentissage, l’enseignement et les performances éducatives en général.

JEUDI 14/01 | Théâtre

Milan Sládek| Antigone de Sophocle

Tous droits réservés

Mime, dramaturge, metteur en scène, chorégraphe, créateur de masques et directeur de théâtre, le renommé Milan Sládek, reconnu pour son talent, sa créativité et sa vision de l’art du mime et du théâtre, a parcouru les scènes internationales avec sa Compagnie Sládek. Antigone c’est « l’éternel conflit entre la vérité de la puissance et celle des faibles, le courage de désobéir, de résister à l’inhumain » pour Milan Sládek qui mêle mimes, musique, voix et masques dans la mise en scène de cette dernière création.  

  • Mise en scène, scénario et masques de Milan Sládek
  • Musique de Jozef Vlk
  • Costumes de Ján Kocman Scénographie de  Antonín Málek
  • Pantomimes :  Alexei Bycek, Tom Kasprzyk, Petr Biel, Jonatan Vnoucek et Milan Sládek
  • Acteurs : Swetlana Saam, Peter Pollmann, Alexandra Lowygina, Andreas Kunz Patrick Stauffenberg, Christian Stock, Mathias Bonhoeffer

LUNDI 18/01 | Célébration

Soirée d’ouverture de la 13e édition de La Semaine du Son

Tous droits réservés

La Semaine du Son - Les enjeux sociétaux du sonore

  • Salle I, 19 heures
  • Programme et inscriptions en ligne : http://j.mp/18012016
    Responsable : Délégation permanente de la République française auprès de l’UNESCO  

La présentation de la charte de La Semaine du Son, en présence du Dr Shelly Chadha, responsable du programme Prévention de la surdité et de la déficience auditive à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et de nombreuses personnalités, sera suivie du concert « Autour de Carlos Gardel » proposé par le chanteur lyrique José van Dam, parrain de cette 13e édition, avec Jean-Philippe Collard-Neven (piano) et Jean-Louis Rassinfosse (contrebasse).
La Semaine du Son sensibilise le public et tous les acteurs de la société à l’importance des sons et de la qualité de notre environnement sonore. Conférences, débats, ateliers, événements sonores, concerts, projections, actions pédagogiques, 173 événements dans 72 villes françaises sont organisés cette année, du 18 janvier au 7 février 2016.

MARDI 26/01 | Concert de soutien

Aïda par le Chœur et orchestre philharmonique international

© CPI

Aïda de Verdi, version concert pour solistes, chœur et orchestre, sous la direction musicale d'Amine Kouider.

Les bénéfices du concert seront reversés à l'UNESCO au profit de la campagne #UNITE4HERITAGE, Unis pour le patrimoine.

MERCREDI 27/01| Commémoration

Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste 2016

©Nuremberg City Archives (ou NCA) E39 Nr. 2381/5
Enfants allemands lisant un livre de propagande anti-juive intitulé « Der Giftpilz » (« Le champignon vénéneux »). Allemagne, 1938

« Des mots au génocide : la propagande antisémite et l’Holocauste »
Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste 2016

  • Tables rondes, salle IV, de 14 h 30 à 17 h 30
  • Cérémonie, salle I, 19 heures
  • Expositions, salles Miró et grilles autour du Siège de l’UNESCO
  • Programme et inscriptions en ligne : http://on.unesco.org/27012016
    Responsable : Secteur de l’éducation de l’UNESCO

 

 

 

 

 

 

APERCU DU PROGRAMME

Tables rondes animées par Emmanuel Laurentin, producteur et animateur de l’émission La Fabrique de l’histoire à France Culture :

  • « Une histoire de génocide et de discours de haine »
  • « à la lumière du passé : lutter contre l’antisémitisme et le discours de haine au temps présent »

9e cérémonie dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste        

Expositions

  • « L’État trompeur : le pouvoir de la propagande nazie »
  • « A comme pour Adolf : inculquer les valeurs nazies aux enfants allemands »

Décembre 2015

30/11-04/12 | Exposition

Semmelweis et Rómer

  • Salles Miró, visite libre, jours ouvrables, de 10 à 17 heures
  • Contact : mission.OECD(at)mfa.gov.hu
    Responsable : Delegation permanente de la Hongrie auprès de l'UNESCO  

Exposition organisée à l’occasion du 150e anniversaire de la mort d’Ignác Semmelweis, médecin (1818-1865) et du 200e anniversaire de la naissance de Flóris Rómer, archéologue et professeur (1815-1889).

MARDI 01/12 | Avant-première

Lancement en avant-première de la série « + - mètres », de Dominique Hennequin, sur une idée originale de Joe Bunni, suivi d’un débat sur l’avenir de l’océan

© Joe Bunni – Graphisme Mélanie Kochert

  • Salle I, 19 heures
  • Sur enregistrement en ligne :
    http://on.unesco.org/projection011215

    Responsable : UNESCO
  • Une coproduction ARTE G.E.I.E./NOMADES TV
  • 2015, 70 minutes | Version originale française

De la surface à + ou – 5 mètres de profondeur, entre l’air et la mer, d’un océan à l’autre, l’incroyable odyssée… 

Projection suivie d'un débat sur l'avenir de l'océan, avec la participation de :

  • Joe Bunni, plongeur et photographe, président fondateur de l’association SOS océans
  • Dominique Hennequin, réalisateur
  • François Sarano, océanographe, plongeur, co-scénariste du film "Océans", cofondateur de l’association Longitude 181 Nature
  • Bertrand Piccard, l’un des initiateurs et pilotes de l’avion solaire Solar Impulse, aéronaute ayant réalisé le premier tour du monde en ballon (1999)
  • Gilles Reverdin, chercheur et directeur adjoint du Laboratoire d’océanographie et du climat : expérimentations et approches numériques (LOCEAN)
  • Claire Nouvian, fondatrice et directrice de l'association BLOOM qui œuvre pour la protection des océans et la défense d'une pêche durable, « écologiquement et humainement »
  • Mario Cyr, cameraman sous-marin, photographe, spécialiste de l’Arctique.

Soirée présentée et animée par Hervé Claude, écrivain et journaliste d'Arte.

Cet événement est organisé dans le cadre du programme de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI) pour la protection de l’océan et à l’occasion de la Conférence sur le climat, COP 21, grâce au soutien de Ideal Standard et de Metz Métropole, en partenariat avec : Arte | Ushuaïa TV | TV5MONDE | Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) | La Région Lorraine | Fondation Prince Albert II de Monaco | Terranoa | La Géode | Géo | Aquarium de Paris | SOS océans.

MERCREDI 02/12 | Concert

Vent de la réconciliation par la culture sur le désert

Tous droits réservés

Avec la participation de :

Cheick Tidiane Seck  | Habib Koïté | Babani Koné | Assitan Kida | Songhoy Blues | Terakaft | Maître Gims | Karine van de Velde

En présence de nombreuses personnalités, ce concert exceptionnel, organisé par la Délégation permanente de la République du Mali auprès de l'UNESCO en collaboration avec l’UNESCO, vise à sensibiliser aux problématiques liées au désert, à l'occasion de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, la COP21, et à promouvoir la réconciliation entre des peuples.

JEUDI 03/12 | Célébration

Journée internationale des personnes handicapées

  • Cérémonie d’ouverture, de 10 à 11 heures
  • Table ronde, à partir de 11 heures
  • Concert de jazz de Carl Strommen, de 16 h 30 à 17 h 30

04-05/12 | Événement spécial

Université de la Terre – 6e édition : « Faisons changer tous les climats »

© Université de la Terre

Un carrefour de réflexions et de débats qui propose deux journées de découverte et d’échange, ouverte à tous, sur les grands thèmes de société et d’environnement.

DIMANCHE 06/12 | Événement spécial

Un après-midi avec Robert Redford : récit d’une action mondiale

  • Salle I, 15 heures
  • Sur inscription en ligne : http://on.unesco.org/redford061215
    Responsables : UNESCO et Natural Resources Defense Council (NRDC - Conseil de défense des ressources naturelles)

Robert Redford, des artistes, des militants et des conteurs issus de peuples autochtones discuteront de leur engagement commun visant à alerter l’opinion publique sur les lieux précieux menacés par le changement climatique et à construire un mouvement culturel pour les sauver avant qu’il ne soit trop tard.  

Une discussion animée par Rhea Suh, Présidente de l’ONG Natural Resources Defense Council (NRDC - Conseil de défense des ressources naturelles), en présence de Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, avec la participation de :

  • Kathy Jetnil-Kijiner, poète, militante, Îles Marshall
  • Mundiya Kepenga, leader traditionnel papou, Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Mina Setra, Secrétaire générale adjointe de l’Alliance des peuples autochtones des archipels indonésiens (AMAN), Indonésie
  • Douglas Nakashima, Chef de la section des petites îles et des savoirs autochtones, UNESCO.  

Questions : #redfordunesco  

Un événement organisé par l’UNESCO et Natural Resources Defense Council (NRDC - Conseil de défense des ressources naturelles), soutenu par le Centre régional d’information des Nations Unies pour l’Europe occidentale (UNRIC).

LUNDI 07/12 | Théâtre

Père Carlos, le roi pêcheur

  • Salle des pas perdus, 18 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : rsvp.argentina.unesco(at)outlook.com 
    Responsable : Délégation permanente de l'Argentine auprès de l'UNESCO  

Un regard sur l’histoire de l’Argentine, durant la seconde moitié du XXe siècle, à travers la vie du Père Carlos Mugica, grande figure humaniste pour des millions d’Argentins, en regard de son engagement, de ses idéaux et de son travail auprès des plus pauvres. Mise en scène et dialogues de Pablo Razuk.

VENDREDI 11/12 | Spectacle de danse

Borderline

Tous droits réservé

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.liban(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente du Liban auprès de l'UNESCO  

« L’évolution de l’être humain face à lui-même et à la nature » Chorégraphie et conception de Nada Kano, fondatrice de Beirut Dance Company.

LUNDI 14/12 | Table ronde

« Changer le discours : pour une image positive de l’immigration » | À l’occasion de la Journée des droits de l’Homme (10/12)

  • Salle IV, 16 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    k.tararas(at)unesco.org
    Responsable : UNESCO  

Avec la participation de :

  • Metin Arditi, Envoyé spécial de l’UNESCO pour le dialogue interculturel
  • Lucienne Redercher, Maire adjoint de la Mairie de Nancy et Vice-président de la Coalition européenne des villes contre le racisme
  • Priya Deshingkar, Directeur de recherche du Migrating out of Poverty, Research Programme Consortium, Université de Sussex (Royaume-Uni)
  • Assefaw Bariagaber, Professeur en diplomatie et relations internationales, Université de Seton Hall (États-Unis d’Amérique)
  • Plantu, dessinateur de presse au journal Le Monde.

MARDI 15/12 | Spectacle

Spectacle de gala organisé à l’occasion de la célébration du 2000e anniversaire de la fondation de la ville de Derbent

Tous droits réservés

Spectacle de gala organisé à l’occasion de la célébration du 2000e anniversaire de la fondation de la ville de Derbent, la plus ancienne ville de Russie (République du Daghestan, Fédération de Russie).

  • Salle I, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.russie(at)unesco-delegations.org

    Responsable : Délégation permanente de la Fédération de Russie auprès de l’UNESCO  

Danses et musiques folkloriques du Daghestan. La citadelle, la vieille ville et la forteresse de Derbent sont inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2003. Une exposition dédiée à ce site, installée du 14 au 18 décembre dans la salle des pas perdus, accompagne cette soirée culturelle.

JEUDI 17/12 | Conférence internationale

Les nouvelles fabriques de la curiosité

Tous droits réservés

  • Salle IV, de 9 h 30 à 21 heures
  • Programme et inscriptions en ligne :
    http://j.mp/conference171215   
    Responsable : Commission nationale française pour l'UNESCO  

Plateformes numériques, algorithmes de recommandation, streaming, mégadonnées, réseaux sociaux,…, aujourd’hui, le tournant numérique transforme profondément notre relation aux biens et services culturels en révolutionnant les anciennes logiques de la production, de la distribution et de la prescription. La conférence « Les nouvelles fabriques de la curiosité », animée par Ziad Maalouf, journaliste et producteur à Radio France internationale (RFI), réunira, autour de quatre tables rondes, des acteurs majeurs de l’Internet, des représentants des mondes de l’ingénierie et de la recherche et des institutions publiques.

17-18/12 | Célébration

Journée de la langue arabe 2015 : « La langue arabe et les sciences »

Tous droits réservés

Soirée culturelle le 17/12 et conférence le 18/12.

MARDI 22/12 | Concert

Mélodie, mais pas seulement…

© Melody for Dialogue among Civilizations.

  • Salle I, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : president(at)melodydialogue.org
    Responsable : Délégation permanente de la République fédérale du Nigéria auprès de l'UNESCO  

Concert multiculturel réunissant 32 musiciens de 21 pays, notamment : l’Orchestre symphonique de Prague, sous la direction de Bartholomeus-Henri Van de Velde, Wolfgang David, Dan Zhu, Carlos Damas, violonistes, Wang Beibei, percussionniste, Guo Gan, à l’erhu (instrument traditionnel chinois), Nilko Andreas Guarin, guitariste, …
Un événement organisé à l’occasion de la célébration du 10e anniversaire de l’association Melody for Dialogue among Civilizations.

Novembre 2015

38e Conférence générale de l’UNESCO

La 38e session de la Conférence générale de l’UNESCO se tiendra au Siège de l’Organisation du 3 au 18 novembre 2015. Le public n’aura exceptionnellement pas accès aux expositions et aux spectacles organisés durant cette période.

La Conférence générale, organe directeur le plus élevé de l’UNESCO, se compose de ses États membres, représentés le plus souvent au niveau ministériel. Sont également invités à participer, en tant qu'observateurs, des États non membres, des organisations intergouvernementales, des organisations non gouvernementales et des fondations. La Conférence générale détermine l’orientation et la ligne de conduite de l’Organisation, son programme et son budget biennal. Elle adopte également des instruments juridiques internationaux dans les domaines de compétence de l’Organisation, élit tous les deux ans une partie du Conseil exécutif (second organe directeur) et tous les quatre ans le(la) Directeur(trice) général(e). Chaque état y dispose d’une voix.
Cette 38e conférence générale marquera le 70e anniversaire de l’UNESCO. C’est le 16 novembre 1945 que les représentants de 37 pays se réunissaient à Londres pour signer l’Acte constitutif de l’UNESCO. L’Organisation compte aujourd’hui 195 États membres et neuf Membres associés.
Plus d’informations : on.unesco.org/conferencegenerale38

DIMANCHE 01/11 | POÉSIE ET MUSIQUE

Soif de paix

Tous droits réservés

C’est un dimanche sous le signe de la paix et de la poésie auquel nous invite Ko Un. Le plus célèbre des poètes et écrivains contemporains sud-coréens lira lui-même une sélection de ses œuvres, lectures rythmées par des intermèdes de musique traditionnelle coréenne et des compositions de Yang Bang Ean, pianiste et compositeur. Ancien moine zen, fervent militant de la défense des droits de l’Homme, ce qui lui a valu de longues périodes de privation de liberté, Ko Un est écrivain prolifique dont l’œuvre universaliste réunit non seulement des poésies mais aussi des romans, récits de voyage et essais (traduits dans une douzaine de langues dont le français). L’itinéraire de cette figure d’humilité - lauréat de nombreux prix, plusieurs fois nommés pour le prix Nobel - fait de sagesse, de littérature et d’engagement, s’illustre dans ses écrits subtils mais accessibles.
Quelques œuvres de Ko Un : "Fleurs de l'instant" (2015), "Poèmes de l'Himalaya" (2015), "Chuchotements" (2011), "Dix mille vies" (2008), "Sous un poirier sauvage" (2004), "Qu'Est-ce" (2000)

Poésies lues en coréen et en anglais, sous-titrées en français.
Un événement organisé à l’occasion de la célébration du 70e anniversaire de l’UNESCO.

MERCREDI 04/11| Cérémonie de remise de prix

Cérémonie de remise du Prix UNESCO Avicenne d'éthique scientifique 2015

Tous droits réservés
Avicenne

Le Prix Avicenne d'éthique scientifique sera décerné au Professeur pakistanais Zabta Khan Shinwari, biotechnologiste et bioéthicien, pressenti par le jury international indépendant de scientifiques et d’éthiciens comme « un modèle dans le domaine de l'éthique des sciences parce qu'il conjugue un engagement personnel remarquable à la fois à la recherche innovatrice, respectueuse de l’éthique, et à une science responsable basée sur des normes académiques exigeantes en matière de recherche, d'éducation et de gestion scientifiques. »  

Le Prix UNESCO Avicenne, décerné tous les deux ans depuis 2002, récompense les activités d'individus et de groupes dans le domaine de l'éthique des sciences, encourage la réflexion éthique sur les questions soulevées par les avancées scientifiques et technologiques. Il doit son nom au célèbre médecin et philosophe du XIe siècle, d'origine persane, connu en Europe sous le nom d’Avicenne (980-1038). Son approche holistique qui saisit l’essence de l’éthique des sciences a fait sa renommée et reste encore une source d’inspiration pour le monde de la science.

05-06/11 | HORS LES MURS | COLLOQUE INTERNATIONAL INTERDISCIPLINAIRE

« Comment penser l’anthropocène ? »

Anthropologues, philosophes et sociologues face au changement climatique. Deux jours de débat pour confronter les points de vue de ceux qui étudient les rapports entre les sociétés humaines, dans leur diversité et leur environnement. Un événement organisé en partenariat avec l’UNESCO dans le cadre de la conférence sur le climat, la COP21.

16, 17 ET 18/11 | PROJECTIONS ARCHITECTURALES

Mosaïque du changement

© Mosaic of Change and Obscura Digital

Un spectacle visuel qui transcende un idéal et une mission nés en 1945

  • Visible à partir du 25, avenue de Lowendal, Paris 7e
  • Libre d’accès
  • De 20 h 45 à minuit le 16/11, puis à la tombée de la nuit les 17 et 18/11
  • Contact : v.dellinger(at)unesco.org 
    Responsable : Secteur des relations extérieures et de l’information du public  

Le 16 novembre 1945 était adopté à Londres l’Acte constitutif de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, l’UNESCO, pour « développer la solidarité intellectuelle et morale de l'humanité, comme moyen pour construire une paix durable ». Aujourd’hui, après sept décennies d’actions en faveur notamment du dialogue interculturel, de l’éducation pour tous, de la sauvegarde des patrimoines, de la protection de la biodiversité et de l’océan, de la liberté d’expression, l’Organisation a permis des avancées qui pouvaient sembler utopiques à certains moments. Mais c’est parce qu’elle est en phase avec le présent et tournée vers l’avenir, que l’existence de cette agence spécialisée des Nations Unies est toujours aussi pertinente pour relever les défis du XXIe siècle. Et c’est justement ce message que porte le spectacle visuel et sonore « Mosaïque du changement » : le possible de construire ou de reconstruire autrement ensemble.
Cette création artistique numérique originale, projetée sur la façade du Siège de l’Organisation, sera visible par le grand public à partir du 25, avenue de Lowendal (Paris 7e), le 16 novembre de 20 h 45 à minuit et à la tombée de la nuit les 17 et 18 novembre.

La « Mosaïque du changement » est aussi une installation tactile multimédia d’envergure qui présente les domaines d’action de l’UNESCO, installée du 3 novembre au 11 décembre dans le hall Ségur. Un projet réalisé avec Millenium Art et le soutien de son mécène, la fondation Li Ka Shing.

MARDI 17/11 | HORS LES MURS | CONCERT

Angklung

Tous droits réservés

  • Théâtre de l’Odéon - Place de l'Odéon, Paris 6e
  • 20 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.indonesia(at)unesco-delegations.org,
    01 45 68 29 72

    Responsable : Délégation permanente de la République d'Indonésie auprès de l'UNESCO  

Concert de musique traditionnelle indonésienne organisé à l’occasion de la célébration du 5e anniversaire de l’inscription de cet instrument ancestral en bambou, composé de deux à quatre tubes, sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cet instrument secoué ou frappé émet une note ou un accord unique, si bien qu’il appelle la collaboration de plusieurs musiciens pour exécuter des mélodies. Étroitement lié aux coutumes traditionnelles, aux arts et à l’identité culturelle indonésiens, l’Angklung se joue lors d’événements ou de cérémonies tels que la plantation du riz, la récolte ou encore la circoncision.

JEUDI 19/11 | CÉLÉBRATION

Journée mondiale de la philosophie

-

Tous les ans depuis 2002, la Journée mondiale de la philosophie est célébrée par l'UNESCO le troisième jeudi de novembre à travers le monde, cette année le 19. Il s’agit de promouvoir ce jour-là une culture internationale du débat philosophique qui respecte la dignité humaine et la diversité, de souligner la valeur durable de la philosophie pour le développement de la pensée humaine, pour chaque culture et pour chaque individu. Cette Journée, instituée Journée mondiale par l’ONU en 2005, souligne aussi la contribution du savoir philosophique au traitement des problèmes mondiaux. Cette année à la Maison de l’UNESCO, une table ronde rassemblera des philosophes de différents pays autour de thèmes liés à la pluralité des langages et des lieux de la philosophie :

  • la connaissance et la diffusion de la pensée philosophique des cultures non-occidentales, notamment à travers les nouvelles technologies ;
  • la réflexion philosophique en dehors des lieux et des formats dans lesquels la discipline s’exerce traditionnellement ;
  • la diversité des lieux et des formes de l’enseignement et de l’apprentissage de la philosophie.

Octobre 2015

01-31/10 | Photoreportages

UNESCO GREEN CITIZENS - Les éclaireurs du changement

© SIPA / Jyothy Karat

Transmettre, guider, éduquer, mobiliser, engager, partager, explorer c’est ce que font chaque jour Erica, Peter, Sreedharan, Alberto, Richard, Chris, Janaki, Claudia, Frédéric, Hiroko, Marcel, Adham, Siula, Fatou, Shirley, Salif, Michael, Yoshida. Le projet UNESCO Green Citizens, une exposition itinérante et une plateforme multimédia, dédié à l’éducation au développement durable, met en lumière leur engagement à travers huit initiatives : de la transmission des savoirs autochtones et des modes de culture, à la pêche durable et à la protection des côtes, en passant par le spectacle vivant, une muraille végétale et une école de recyclage. Huit aspirations traitées en photoreportages ont été sélectionnées par l’UNESCO, l’agence SIPA Press et l’Institut Klorane, pour rendre hommage à tous ceux et à toutes celles qui portent, souvent dans l’ombre, aux quatre coins du monde, des projets ambitieux ayant comme pilier l’éducation au développement durable pour conduire le changement.
Ces « éclaireurs du changement » qu’ils agissent sur la ceinture sahélienne, dans les montagnes bleues Nîlgîris, à Erquy en Bretagne, sur les côtes du Golf du Mexique, dans la réserve de biosphère de Bosawas, au Vanuatu, dans la région de Tohoku au nord du Japon ou au Caire, témoignent de leur investissement dans des actions qui façonnent le monde de demain en s’inspirant du passé dans une alliance savante de traditions et d’innovation.

L’exposition sera également présentée à bord du Train du climat du 6 au 25 octobre et du 30 novembre au 11 décembre à l’espace UNESCO au Bourget. Toutes les dates et partage d’expériences sur on.unesco.org/greencitizens

Vendredi 02/10 | Conférence internationale

Les outils du pluralisme culturel

Tous droits réservés

  • Salle IV, de 9 heures à 18 h 30
  • Sur inscription par courriel, dans la limite des places disponibles  alexandre.navarro(at)diplomatie.gouv.fr
    Responsables : Commission nationale française pour l'UNESCO et l'UNESCO    

Une conférence en deux parties qui vise à offrir un état des lieux européen des initiatives de promotion de la diversité des expressions culturelles comme outils du vivre ensemble. Avec la participation de nombreux responsables d’institutions culturelles, d’ONG ou de fondations, d’universitaires, d’intellectuels et d’artistes, dont :

  • Abderrahmane Sissako, cinéaste, producteur, Président du fond d’aide au cinéma du monde du Centre national de la cinématographie et de l’image animée (France) ;
  • Christophe Géroudet, Délégué national d’ATD quart monde France ;
  • Daniel Gorman, Directeur du festival Shubbak de Londres ;
  • Catherine Vallerand, Présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles (France) ;
  • Christel Hartmann-Fritsch, Directrice exécutive pour le dialogue artistique et culturel en Europe à la Fondation Genshagen (Allemagne).

Programme détaillé et liste complète des intervenants sur
http://on.unesco.org/conference02102015

LUNDI 05/10 | Célébration et conférence

Journée mondiale des enseignants 2015 : « Un personnel fort pour des sociétés durables »

L’édition 2015 de la Journée mondiale des enseignants, célébrée juste après l’adoption, en septembre dernier à New York, des nouveaux « Objectifs de développement durable », est une occasion de rappeler le rôle clé du personnel enseignant pour parvenir à ce développement mondial durable et inclusif. L’éducation de la petite enfance en est d’ailleurs le fondement. Les avantages reconnus d’un soutien précoce se font sentir tout au long de la vie et concernent la société dans son ensemble. Néanmoins, le personnel enseignant de l’éducation de la petite enfance, dans de nombreuses parties du monde, reste précaire. Peu, voire pas de formation, des salaires et avantages sociaux parmi les plus bas, des perspectives de carrière inexistantes, des conditions de travail parfois extrêmes, ne sont que quelques exemples des maux dont souffre ce corps professionnel. Cette journée de débat placée sous le thème « Un personnel fort pour des sociétés durables » permettra de discuter des enjeux et des perspectives pour le développement et la professionnalisation de l’éducation de la petite enfance.


Programme et inscriptions en ligne : http://on.unesco.org/jme-2015 

05-09/10 | Exposition de peintures

Espaces de lumière

Tous droits réservés

  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : atstovybe.unesco(at)urm.lt, 01 45 68 33 20
    Responsable : Délégation permanente de la Lituanie auprès de l'UNESCO  

Exposition des œuvres produites par douze peintres de huit pays qui se sont exprimés sur la symbolique de la lumière. Artur Desiro et Corinne Ungerer (France), Joan Belmar et Jackson Riffe (États-Unis d’Amérique), Claudie Dimbeng (Côte d’Ivoire), Premila Singh (Afrique du Sud), Grete Marstein (Norvège), Peeter Krosmann (Estonie), Agnija Germane (Lettonie), Giedrė Riškutė, Audrius Gražys et Martinas Jankus (Lituanie) ont été rassemblés en résidence d’artistes du 1er au 30 septembre 2015, dans la station balnéaire de Palagna (Lituanie), par la fondation d’artiste Kazimieras Žoromskis. L’exposition "Espaces de lumière" est le résultat d’une réflexion interculturelle artistique et intellectuelle à l’occasion de l’Année internationale de la lumière et des techniques utilisant la lumière, proclamée par l’ONU.

MARDI 06/10 | Concert

Les pèlerins, d’Egon Krak, par la Slovak Sinfonietta et le Chœur philharmonique slovaque

Tous droits réservés

Pas moins de 80 musiciens et choristes investiront la scène de la Maison de l’UNESCO pour interpréter l’œuvre du compositeur slovaque Egon Krak dédiée à la vie de Ľudovít Štúr. Les pèlerins, un mélodrame pour deux récitants, chœur et orchestre de chambre, a été écrit en hommage à celui que l’on considère comme le plus grand représentant de la vie culturelle slovaque du XIXe siècle. L’Orchestre national de chambre de Zilina (aussi appelé Slovak Sinfonietta), particulièrement plébiscité en Europe de l’Est, sera accompagné par le Chœur philharmonique slovaque, qui compte parmi les meilleures formations d’Europe, et qui a partagé la scène avec la Philharmonie de Berlin, de Vienne, l’Orchestre philharmonique de Londres et l’Orchestre de Paris. Habituées à enchanter les scènes européennes et les festivals de renom, ces deux formations sont réunies pour ce concert unique à Paris à l’occasion de la célébration du 200e anniversaire de la naissance de Ľudovít Štúr, homme politique, philosophe, historien, linguiste, écrivain, poète et codificateur de la langue slovaque (1815-1856).

  • L’Orchestre national de chambre de Zilina (Slovak Sinfonietta), sous la direction de Rastislav Štúr (descendant de Ľudovít Štúr)
  • Le Chœur philharmonique slovaque, sous la direction de Jozef Chabron
  • Récitants : Stefan Bucko et Dušan Jamrich

L’udovít Štúr, éminent philosophe, historien, écrivain, linguiste et rédacteur, considéré en Slovaquie comme la figure la plus importante de la renaissance nationale du XIXe siècle. Il a été le codificateur de la langue slovaque et un défenseur de l’identité linguistique et culturelle des Slaves. Ses actions en faveur des droits démocratiques, des droits des minorités et de la liberté de la presse dans tout l’Empire austro-hongrois ont contribué à donner à son œuvre une dimension transnationale. En outre, l’importance régionale de cette personnalité découle de ses activités et travaux visant à promouvoir la coopération et la solidarité entre les Slaves. L’udovít Štúr a également enseigné l’histoire des Slaves et de leurs littératures et a publié entre autres des œuvres philosophiques non seulement en slovaque, mais aussi en tchèque, en allemand et en russe.

HORS LES MURS | 06-25/10, DE 10 À 19 HEURES

Le train du climat

Tous droits réservés

Pour y voir plus clair sur les changements climatiques, à quelques semaines de la conférence sur le climat, COP21, une douzaine d’éminents chercheurs accueilleront chaque jour le public dans 19 gares françaises. Autour d’une exposition, de rencontres, de conférences, le Train du climat, dont l’UNESCO est partenaire, invite les visiteurs à un parcours de découverte des climats passés, présents et futurs afin qu’ils s’approprient les enjeux du changement climatique et échangent sur des solutions. Une occasion de partager ses doutes et ses inquiétudes, de compléter ses connaissances, de mieux comprendre comment agir. Première étape le 6 octobre à la Gare de Lyon, Paris.
Plus d’informations sur http://j.mp/trainduclimat  

Mercredi 07/10 | Lancement

Lancement de la coalition internationale des Artistes pour l'Histoire générale de l'Afrique

  • Salle IX, 18 heures
  • Sur inscription par courriel, dans la limite des places disponibles : t.nguma(at)unesco.org
    Responsable : Secteur de la culture de l'UNESCO

Ce lancement scellera l'engagement d'artistes - musiciens, écrivains, réalisateurs, plasticiens, comédiens - pour soutenir, promouvoir le projet l’« Histoire générale de l'Afrique », en vue d’en faire connaître l’existence auprès du grand public et de la jeunesse en particulier. Artiste engagé, Ray Lema, pianiste, chanteur et compositeur, lauréat du Grand Prix de l’Académie Charles Cros de musique en 2013, ancien Directeur musical du Ballet national du Zaïre, parrain et initiateur du projet de l’Université musicale africaine (UMA), sera le porte-parole de la Coalition internationale des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO.

La première partie de la pharaonique entreprise de l’« Histoire générale de l’Afrique », lancée en 1964, s’est achevée en 1999 avec la publication de huit volumes. Une œuvre pionnière à ce jour inégalée dans son ambition de couvrir l’histoire de la totalité du continent africain depuis l’apparition de l’Homme. Une histoire qui ne laisse plus dans l’ombre la période précoloniale, qui insère le destin de l’Afrique dans celui de l’humanité en mettant en évidence ses relations avec les autres continents et la part des Africains dans le dialogue des civilisations. Depuis 2009, l’« Utilisation pédagogique de l'Histoire générale de l'Afrique », le second volet du projet, porte sur la rénovation de l’enseignement de l’histoire dans les pays membres de l’Union africaine (UA). Il comprend aussi l’élaboration, sur la base des huit volumes de l’Histoire générale de l’Afrique, de matériels pédagogiques d’accompagnement destinés aux écoles primaires et secondaires.
Plus d’informations sur l’Histoire générale de l’Afrique : http://on.unesco.org/h-g-a

Visuel | Selon le concept du Sankofa -  « san » (revient), « ko » (va), « fa » (regarde, cherche, et prends) - du peuple Akan de l’Afrique de l’Ouest, il faut puiser dans nos racines pour mieux aller de l’avant. Visuellement et symboliquement, le Sankofa représente un oiseau mythique qui vole vers l’avant, la tête tournée vers l’arrière avec un œuf (symbolisant le futur) dans son bec.

07-14/10 | Exposition thématique

Tolérance, compréhension, coexistence

Tous droits réservés

  • Salles Miró Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.oman(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente du Sultanat d'Oman auprès de l'UNESCO

12-16/10 | Exposition multimédia

Digital Documentation, Conservation with Science and Technology

Tous droits réservés

  • Salle des actes
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : v.vivoli.jp(at)unesco-delegations.org, 01 53 59 27 15    Responsable : Délégation permanente du Japon auprès de l'UNESCO  

La technologie et ses dernières innovations au service du patrimoine, tel est l’objet de cette exposition interactive. En combinant notamment la puissance des données informatiques, l’art numérique et l’expertise scientifique pour valoriser, identifier et protéger le patrimoine culturel industriel, "Digital Documentation, Conservation with Science and Technology" propose une expérience virtuelle tactile et visuelle multi-supports.

28-29/10 | Conférence

Faire la différence : 70 ans d’actions de l’UNESCO

Le « Globe symbolique » d’Erik Reitzel, Siège de l’UNESCO

©UNESCO/Burke, Niamh
Le « Globe symbolique » d’Erik Reitzel, Siège de l’UNESCO

Quel est l’impact des programmes et initiatives de l’UNESCO ? Comment ses valeurs et idéaux ont-ils été traduits en pratique au cours des 70 dernières années ? Quelle place revêt l’histoire au sein de cette agence spécialisée des Nations Unies ? 17 historiens de différents pays aborderont ces questions à l’occasion de la célébration du 70e anniversaire de l’UNESCO (1945). Durant ces deux jours de dialogues, seront aussi couverts un large éventail de sujets, allant de la conservation du patrimoine mondial à la reconstruction post-conflit, de la construction de la paix à la diffusion des connaissances. À travers ces différents thèmes, la pertinence de l’existence de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, hier pour aujourd’hui et demain, sera au cœur de la conférence « Faire la différence : 70 ans d’actions de l’UNESCO ».
Programme détaillé et inscriptions en ligne : http://on.unesco.org/conference70

Septembre 2015

Vendredi 4 septembre 2015 | Séminaire international et exposition

Les artistes et la mémoire de l’esclavage : résistance, liberté créatrice et héritages

© Marius Dansou - Photo © Sophie Negrier
"Réservoir" œuvre de Marius Dansou, 2015, fer à béton, 140 x 86 x 86 cm

Comment la mémoire de la traite négrière et de l’esclavage, encore mal connue et parfois marginalisée, nourrit-elle la création artistique dans ses formes les plus contemporaines ? L’art permet-il d’offrir et de cristalliser de nouveaux points de vue sur cette partie de notre histoire ? L’événement  "Les artistes et la mémoire de l’esclavage : résistance, liberté créatrice et héritages" propose une réflexion plurielle, en quatre sessions, sur le rapport des artistes contemporains à cette histoire et à ses héritages. L'esclavage et la mémoire dans la littérature, les arts visuels, la musique et la danse seront abordés par :

  • Myriam Cottias, Présidente du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage ;
  • Alain Foix, écrivain, philosophe, dramaturge, metteur en scène et scénariste ;
  • Léonora Miano, auteure, lauréate du Prix Femina 2013 pour son roman "La saison de l'ombre", du Prix Seligmann contre le racisme pour son essai "Écrits pour la parole", du Prix littéraire de l’Afrique noire pour l’ensemble de son œuvre en 2012 et du Prix Goncourt des Lycéens en 2006 pour "Contours du jour qui vient" ;
  • Jacques Martial, acteur, metteur en scène, créateur de la Compagnie de la comédie noire, Président de l'Établissement public du parc et de la grande halle de la Villette de 2006 à mai 2015, Président du Mémorial ACTe (Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage) en Guadeloupe depuis juin 2015 ;
  • Elvan Zabunyan, historienne de l’art contemporain, professeure à l’Université Rennes 2 et critique d’art ;
  • Shuck One, artiste graffeur, fondateur des collectifs de tagueurs et de graffeurs parisien DCM1 et Basal. Créateur de « L’Histoire en marche », œuvre monumentale installée au Mémorial ACTe ;Dom Pedro, réalisateur, Président de l’association Images et sons d'Angola (ISA) ;
  • Ray Lema, pianiste, chanteur et compositeur, Grand Prix de l’Académie Charles Cros de musique en 2013, ancien Directeur musical du Ballet national du Zaïre, parrain, initiateur du projet de l’Université musicale africaine (UMA), porte-parole de la Coalition internationale des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO ;
  • Archie Shepp, saxophoniste, clarinettiste, pianiste, compositeur de jazz, dramaturge, professeur à l’université du Massachussetts (États-Unis d'Amérique), docteur honoris causa de l’Université Paris VIII ;
  • Joe Farmer, réalisateur et animateur de l’émission « L’Épopée des musiques noires » sur Radio France internationale (RFI) ;
  • Kali Argyriadis, anthropologue, chargée de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD, France ;
  • Rhodnie Désir, danseuse, chorégraphe, médiatrice culturelle, Directrice et fondatrice de DÊZAM, organisme canadien dédié à l'action culturelle et artistique.

L'exposition collective "Temps modernes : la mémoire de l’esclavage et l’art contemporain" qui accompagne ce séminaire, sera installée du 4 au 11 septembre inclus dans le hall Ségur. Visite libre de 10 à 17 heures, jours ouvrables, sur présentation d'une pièce d'identité - et du 8 septembre au 3 octobre inclus à la Galerie Vallois.

LUNDI 07/09 | Concert

Lettres sur la musique

Tous droits réservés

À l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Michał Kleofas Ogiński

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : edita.urmonaite(at)urm.lt
    Responsables : Délégations permanentes du Bélarus, de la Lituanie et de la République de Pologne auprès de l'UNESCO  

Des œuvres de Michał Kleofas Ogiński mais aussi de Giovanni Battista Viotti, Joseph Haydn, Maria Agata Szymanowska et de Joseph Wölfl seront interprétées par le Quatuor M. K. Ćiurlionis (Lituanie), la mezzo-soprano Elżbieta Zapolska (Pologne) et la pianiste Ekaterina Glazovskaya (Bélarus).
Pour compléter cet hommage au compositeur, écrivain et homme politique Michał Kleofas Ogiński (1765-1833), rendu à l’occasion de la célébration du 250e anniversaire de sa naissance, l’exposition « Les adieux à la patrie » est installée dans les salles Miró, du 7 au 11 septembre inclus. Elle présente une série de photographies des trois artistes : le lituanien Algimantas Aleksandravičius, le biélorusse Vitaly Rakovich et le polonais Prot Jarnuszkiewicz qui retracent la vie ainsi que de l’héritage musical de M. K. Ogiński sur le territoire de l’ancien pays Polonais-Lituanien, dont le Belarus faisait partie. Documents d’archives, vidéos et ressources interactives sont également consultables.

07-11/09 | Exposition thématique

Philippes 1914-2014, 100 ans de recherches de l’École française d’Athènes

Tous droits réservés

Fondée en 356 av. J.-C. par le père d’Alexandre le Grand, la ville de Philippes, en Grèce du Nord, occupe une place de choix dans l’histoire de l’Antiquité. C’est là qu’Octave et Antoine, les héritiers de César, remportèrent la victoire sur ses assassins, Brutus et Cassius. C’est également à cet endroit qu’en 49 l’apôtre Paul fit son premier séjour sur le continent européen. Ce site exceptionnel a fait l’objet, durant plus de cent ans, de fouilles archéologiques menées par l’École française d’Athènes, une histoire relatée dans l’exposition "Philippes 1914-2014, 100 ans de recherches de l’École française d’Athènes".

08-11/09 | Célébration journée internationale

Cérémonie de remise des Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO

© UNESCO/Nicolas Axelrod
Cours d'alphabétisation, Cambodge

A l'occasion de la Journée internationale de l'alphabétisation 2015 : « Alphabétisation et sociétés durables »

  • Salle II, 16 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    literacy(at)unesco.org, 01 45 68 08 59

    Responsable : Secteur de l’éducation de l’UNESCO  

Proclamée par l’UNESCO en 1966, pour notamment rappeler que l’alphabétisation est un droit fondamental, une force au service de la dignité humaine, la célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation (8 septembre) est aussi l’occasion de saluer l’excellence et l’innovation. Chaque année, sont décernés les Prix internationaux d’alphabétisation : le Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong, en faveur du développement et de l’utilisation des cours d’alphabétisation en langue maternelle et le Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation, en faveur de l’alphabétisation des adultes en milieu rural et des jeunes déscolarisés, en particulier les femmes et les filles.
En présence des lauréats et de personnalités, la cérémonie de remise des Prix, ponctuée de témoignages et de séquences vidéo, sera animée par Florence Dauchez, journaliste et auteure, engagée dans plusieurs actions humanitaires menées au profit de la santé et de l’alphabétisation. 

VENDREDI 11/09 | Spectacle

Hanoï d'aujourd'hui et d'autrefois

Tous droits réservés

Une soirée dédiée à la capitale vietnamienne, qui a célébré en 2010 le millénaire de sa longue histoire, mettant à l’honneur certaines traditions artistiques locales et régionales : défilé de robes traditionnelles Áo dài, ensemble de percussions traditionnelles, solo de dan nhi et de k'ni (instruments traditionnels sortes de vièle), chant de Ca trù (poésie chantée), danses aux chapeaux, du lotus et du paon, …

LUNDI 14/09 | Projection de film

L'Abbaye de Saint-Maurice, 1500 ans d'histoire

Tous droits réservés

  • Salle IV, 17 h30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.switzerland(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la Confédération suisse auprès de l'UNESCO  

"L'Abbaye de St-Maurice, 1500 ans d'histoire" est tiré du long métrage "Le Sang et la Sève" de Christian Berrut.
Version originale française, sous-titrée en anglais.

Un événement organisé à l'occasion du 1500e anniversaire de la fondation de l’Abbaye de Saint-Maurice (Valais, Suisse)(515), qui a la réputation d’être le plus vieux monastère de la région à avoir toujours été occupé.

14-18/09 | Exposition collective

3e réalité

Tous droits réservés

  • Hall Ségur et salles Miró
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : frhhs92(at)gmail.com
    Responsable : Association internationale du personnel de l’UNESCO (AIPU)

Œuvres du sculpteur Wang Du et du peintre Han Hong Su.

Mardi 15 septembre | Projection de film et table ronde

Culture et patrimoine en danger : l’éducation comme arme de résistance

© Julien Gavelle – Ladybirds Films

  • Salle I, de 15 heures
  • Sur inscription en ligne :
    http://on.unesco.org/15092015

    Responsables : Secteur de la culture de l'UNESCO et Ladybirds Films 

Une partie du patrimoine culturel de l’humanité, des œuvres d’art, des manuscrits anciens, des lieux de mémoire ont été saccagés récemment au Mali, en Tunisie, en Irak et en Syrie. Les pertes dont souffre le patrimoine en temps de crise privent une communauté de sa mémoire, du témoignage matériel de son passé, mais aussi d'une ressource précieuse pour le bien-être social et économique. Plus que jamais, il est essentiel de protéger ces témoignages, patrimoine universel, source d’identité, sur l’histoire et les traditions de notre propre culture et de celle d’autres populations. Comment protéger, préserver cet héritage et en pérenniser la transmission ? En quoi l’éducation joue un rôle majeur dans ce processus ? Telles sont les questions qui seront débattues à l'occasion de l’événement « Culture et patrimoine en danger : l’éducation comme arme de résistance », conçu comme un espace d’échanges.

PROGRAMME

Projection du film documentaire « Sur la piste des manuscrits de Tombouctou » de Jean Crépu  2014, 52‘, version originale en français | produit par Ladybirds Films et la Bibliothèque nationale de France

Table ronde « Culture et patrimoine en danger : l’éducation comme arme de résistance », animée par Meta Tshiteya, réalisatrice, productrice et auteure de documentaires à France Culture, en présence du réalisateur Jean Crépu avec la participation de :

  • Lazare Eloundou, Chef du bureau de l’UNESCO au Mali ;
  • Aminata Boré, étudiante malienne engagée en faveur de l’éducation pour tous. Elle est l’un des personnages du film « Sur la piste des manuscrits de Tombouctou » ;
  • Véronique Grandpierre, historienne spécialiste de la Mésopotamie, chercheuse associée au laboratoire pluridisciplinaire identités, cultures, territoires (ICT) de l'université Paris- Diderot ;
  • Marie-Françoise Roy, Administratrice d’ADIFLOR, Présidente de l’association Les amis de Bassiata qui soutient la scolarité de 100 enfants à Niamey au Niger.

16-23/09 | Exposition de sculptures et de bijoux

Les Ménines de la Mer (Las Meninas del Mar), de Taso (Anastasios Konstantinos Haidemenakis)

  • Hall Ségur et salles Miró
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.dominican-republic(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la République dominicaine auprès de l'UNESCO

Collection composée de 15 sculptures et 40 pièces de bijouterie de l’artiste  Taso, qui s’est inspiré du tableau Les Ménines du célèbre peintre espagnol Diego Velázquez, et des paysages marins de ses deux pays, pour réaliser des sculptures et des bijoux mêlant pierres semi-précieuses, corail, bois et argent.

21-25/09 | Conférence et concert

Les journées de Madagascar – 11e édition | La Haute ville d’Antananarivo : quartier historique d’Antananarivo

Tous droits réservés
Trio Tiharea

Après la trilogie consacrée aux croyances, rituels, fêtes et cérémonies malgaches, l’édition 2015 des Journée de Madagascar à l’UNESCO ouvre une nouvelle série dédiée aux sites et monuments historiques de la Grande Île. Le quartier de la Haute Ville d'Antananarivo, lieu emblématique de l'histoire de l’île, de l'unification du Royaume de Madagascar sous Andrianampoinimerina à la proclamation de la Ire République, ouvre le premier volet de ce rendez-vous annuel visant à faire découvrir la richesse culturelle de l’île Rouge.

Lundi 21/09 | Conférence, salle XII, de 14 à 17 heures
Les monuments historiques de la Haute ville d’Antananarivo : sauvegarde et perspectives

Mercredi 23/09 | Concert, salle I, 19 heures
Tiharea : un trio polyphonique  

22-25/09 | Exposition, salle des pas perdus
Sites marquants d la Haute ville par le photographe Rijasolo 

Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité | Contact : depemadu@wanadoo.fr, 01 42 93 34 77

MARDI 22/09 | Célébration journée internationale

Projection du film « Mariam » de Faya Ambah suivie d’un débat

Tous droits réservés

  • Salle XI, 18 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : p.forest(at)unesco.org
    Responsable : Secteur des sciences humaines et sociales de l’UNESCO  

Mariam, adolescente, décide, contre la volonté de sa famille, de porter le voile à la veille de l’adoption d’une loi interdisant tout signe religieux dans les écoles publiques. Diversité culturelle, droits humains, quête d’identité, sont parmi les sujets abordés par la cinéaste saoudienne Faya Ambah dans son court-métrage, fils conducteurs du débat qui suivra la projection. Chercheurs, philosophes, experts en droits humains, étudiants d’écoles de cinéma, de la Cité internationale des arts et de la Cité internationale universitaire de Paris, participeront à cet échange en présence de la réalisatrice et du producteur du film. 
Un événement organisé à l’occasion de la Journée internationale de la paix (21 septembre) et dans le cadre de la Décennie internationale du rapprochement des cultures (2013-2022).

Durée du film : 40 minutes, 2015 - Version originale en français, sous-titrée en anglais.

28-29/09 | Célébration anniversaire

Célébration du 100e anniversaire de la fondation de l’ordre soufi alawî, une école pour la tolérance et la convivialité interreligieuse (1914)

Fondé par le Cheikh al-Alawî qui a fait de la promotion du dialogue interreligieux sa priorité, l'ordre soufi alawî s'attache à mieux servir l’humanité et à insuffler l'harmonie.

28-29/09 | Conférence « L’islam spirituel et les défis contemporains  »

  • Salle I, de 9 h 30 à 17 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    info(at)aisa-ong.org

Lundi 28/09 | Concert Faiz Ali Fair

  • Salle I, 21 heures
  • Billets 20 euros
  • Billetterie fnac ou info line 06 50 29 78 29

Responsables : ONG AISA et la Délégation permanente d'Algérie auprès de l'UNESCO  

MARDI 29/09 | Conférence

L’église de la Nativité à Bethléem, restauration d’un joyau de l’humanité

© UNESCO/Federico Busonero
Nativity Church Bethlehem

  • Salle IV, de 10 à 13 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles
    dl.palestine(at)unesco-delegations.org
    01 45 68 33 42

    Responsable : Délégation permanente de la Palestine auprès de l'UNESCO  

Un événement organisé en collaboration avec les Délégations permanentes du Brésil, du Royaume d'Espagne, de la République française, de la Grèce, du Royaume du Maroc, du Portugal, du Sénégal auprès de l’UNESCO et de la  Mission permanente d'observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO.

MERCREDI 30/09 | Conférence et concert

Cagliari, la Sardaigne : une île de la Méditerranée

À l’occasion de la célébration du 15e anniversaire de l’Académie internationale de musique de Cagliari.

Conférence « Le pèlerinage comme phénomène social - Le cas de la fête de Sant’Efisio : une tradition, un peuple, un culte »
Salle I, de 16 heures à 18 h 30  

Conférence modérée et animée par Joëlle Rostkowski, Docteur d'État de l’École des hautes études en sciences sociales, ethnohistorienne, Directrice de la Galerie Orenda ; avec la participation de Massimo Bray, ancien Ministre pour les biens et activités culturels d’Italie, Directeur général de l’Institut de l’Encyclopédie Treccani ; Barbara Terenzi, anthropologue des religions à l’Université La Sapienza de Rome ; Emmanuelle Bruyère-Buvat, enseignante à l’Université Paris-Sorbonne CLEA, lauréate du Prix de la Chancellerie des Universités de Paris.  

Concert « Cagliari, la Sardaigne : une île de la Méditerranée »
Salle I, 19 h 30  

Danses traditionnelles sardes, chants de femmes sardes mais aussi des œuvres de Isaac Albéniz, Luigi Boccherini, Gaetano Donizetti, Giacomo Puccini, Gioachino Rossini, Alexandre Scriabine, Giuseppe Verdi, seront interprétés par des artistes italiens et internationaux de renom :

  • Vanessa Benelli Mosell, piano ;
  • Stéphanie-Marie Degand, violon ;
  • Florent Heau, clarinette ;
  • Cristian Marcia, guitare ;
  • Luca Micheletto, guitare ;
  • Kanako Ono, piano ;
  • Raffaele Putzolu, guitare;
  • Mauro Secci, ténor ;
  • le chœur Tenores di Neoneli.

Août 2015

MERCREDI 12/08 | Spectacle

Bafopaz – Ballet folklorique de La Paz

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 h 30 
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    reservation(at)bolivia-unesco.org, 01 45 68 30 39
    Responsable : Délégation permanente de la Bolivie auprès de l'UNESCO  

C’est une invitation à un voyage rythmé et coloré à travers les folklores de Bolivie que propose l’ensemble Bafopaz.

Le Ballet folklorique de La Paz, créé en 2006, ayant pour vocation la recherche, l'enseignement et la mise en scène de danses traditionnelles boliviennes, présente, depuis près de 10 ans, la diversité de ce patrimoine vivant sur les scènes d'Amérique du Sud et d’Europe.

Juillet 2015

VENDREDI 03/07 | Spectacle

Danses et musiques d’ailleurs…

© Phillippe Fetault

Danses et musiques d'ailleurs est un jeune festival, né en 2014, qui vise à promouvoir et à valoriser les arts et traditions populaires du monde.
Comme pour la première édition, ce premier vendredi de juillet sera l’unique occasion de voir se produire les six ensembles réunis pour la programmation 2015 en Île-de-France. Parés de leurs costumes, masques et autres ornements traditionnels les nombreux artistes interpréteront musiques, danses, chants et arts de la scène traditionnels de leur pays respectif. Une grande parade à la découverte du patrimoine culturel de l’Arménie, de la Colombie, de la France (Bretagne et Martinique), du Pérou, du Sri Lanka et du Togo.

LUNID 27/07| Hommage au cyclisme

Hommage de l’UNESCO à l’équipe MTN-Qhubeka, première équipe cycliste africaine à participer au Tour de France

  • Hall Ségur, 11 heures
  • Entrée libre, sur présentation d’une pièce d’identité, au 125, avenue de Suffren - Paris 7e

© MTN-Qhubeka
Equipe de cyclistes MTN-Qhubeka

MARDI 28/07 | Spectacle

L'art pour la vie : art rural du Bengale-Occidental

Danses masquées Chhau | Chants dévotionnels Baul | Peinture chantée Patachitra | Percussions | Artisanat traditionnel

  • Hall Ségur, 18 h 30 
  • Sur inscription en ligne : http://on.unesco.org/spectacle280715
    Responsables : Secteur de la culture de l'UNESCO et le Bureau de l'UNESCO à New Delhi    

Tous droits réservés
Danse chhau

Juin 2015

LUNDI 01/06 | Concert-opéra

La Belle Hélène par le Chœur et Orchestre Philharmonique International

  • Salle I, 20 h 30 Billet à 34 €
  • Réservations en ligne : j.mp/cpi010615
    Responsable : Chœur et Orchestre philharmonique international  

Sous la direction d’Amine Kouider, version concert scénarisée de "La Belle Hélène", opéra bouffe, l’une des œuvres les plus connues d’Offenbach.
Un événement organisé à l’occasion de la célébration Journée mondiale de l’océan (8 juin) à la Maison de l’UNESCO.

01-05/06 | Exposition

L’art contemporain du Qatar à Paris

Tous droits réservés

  • Salles Miró
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.qatar(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de l'État du Qatar auprès de l'UNESCO

Exposition d’une sélection d’œuvres de près d’une quarantaine d’artistes peintres ou photographes. Reflet de l’émergence de l’art contemporain qatarien, cette troisième édition de « L’art contemporain du Qatar à Paris » représente l’une des nombreuses initiatives résultant de la politique soutenue, engagée depuis quelques années, du Ministère de la culture, des arts et du patrimoine du Qatar en faveur de la création artistique et de la sensibilisation aux arts.

MARDI 02/06 | Concert et théâtre

Soirée culturelle soudanaise

Tous droits réservés

  • Partie musicale - Salle I, 18 h 30
  • Pièce de théâtre « Le régime veut », comédie, langue originale arabe, surtitrée en français - Salle I, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.soudan(at)unesco-delegations.org 
    Responsable : Délégation permanente du Soudan auprès de l'UNESCO  

Cette soirée en deux parties est une occasion rare de découvrir la scène culturelle contemporaine soudanaise.
Trois artistes particulièrement plébiscités au Soudan ouvriront la première partie. Hid Al Tahir (chanteuse), Omar Banaga (l’un des artistes soudanais les plus populaires) et Nile (jeune révélation auteur-compositeur-interprète, pouvant mêler soul, jazz et musique africaine) reflètent le panorama musical de la scène soudanaise : de la tradition poétique orale aux compositions des jeunes révélations, sur des mélodies et des rythmes aux nuances traditionnelles, populaires, jazz ou pop.

La musique cèdera ensuite la scène aux frasques et aux turpitudes du dictateur Jalal Barud al-Julla de l’imaginaire République de Majamrata, dans le contexte du « printemps arabe ». Le régime veut (Al Nizam yureed), de Mustapha Ahmed Khalifa, symbolise depuis 2012 le nouvel élan du théâtre soudanais. Cette comédie satirique de l’exercice du pouvoir, mise en scène par Abu Bakir Elshaikh, a conquis Khartoum dès sa première, puis d’autres publics lors de sa tournée au Qatar ou en Inde, entre autres. La troupe Khazaf fêtera d’ailleurs sa 250e représentation pour sa première et unique prestation à Paris, à la Maison de l’UNESCO.

MERCREDI 03/06 | Conférence

« Éduquer aujourd’hui et demain, une passion qui se renouvelle »

  • Salle II, de 9 heures à 17 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : op.saint-siege(at)unesco.org, 01 45 68 33 50
    Responsable : Mission permanente d'observation du Saint-Siège auprès de l'UNESCO

MERCREDI 03/06 | Concert

Jeunesse pour la paix

Tous droits réservés
Narek Hakhnazaryan, violoncelliste

  • Salle I, 20 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.armenie(at)gmail.com   
    Responsable : Délégation permanente d'Arménie auprès de l'UNESCO  

Après avoir présenté le mois dernier la création musicale Andastan, le concert « Jeunesse pour la paix » met cette fois-ci à l’honneur la diversité des genres musicaux, les instruments traditionnels et les compositeurs de renom d’Arménie, berceau de nombreux talents musicaux. Des artistes arméniens parmi les plus remarquables sont réunis pour ce concert présentant un éventail de la création musicale arménienne traditionnelle, classique et contemporaine :

  • Narek Hakhnazaryan, violoncelliste ;
  • Michael Voskanyan, au târ, instrument traditionnel, luth à long manche ;
  • Roland Romanelli, accordéoniste, compositeur et arrangeur ;
  • Inga et Anush Arshakyans, chanteuses ;
  • Gevorg Dabaghyan, au duduk, instrument traditionnel, sorte de hautbois ;
  • Narek Kazazyan, au qanûn, instrument traditionnel, sorte de cithare ;
  • ensemble de jazz Katuner, ethno-jazz ;
  • Jeune orchestre national d’Arménie, sous la direction de Sergey Smbatyan.

LUNDI 08/06 | Célébration

Journée mondiale de l’océan

  • Salle I, de 9 à 19 heures
  • Sur inscription en ligne, dans la limite des places disponibles : http://on.unesco.org/JMO2015
    Responsable : Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO

Il connecte et nourrit des millions d’individus sur toute la surface de la terre, il est l’habitat d’un incroyable ensemble de faune et de flore, il fournit des médicaments, et tellement plus encore… Mais ce que l’on mentionne plus rarement c’est que l’océan est une source majeure d’oxygène, à l’instar des forêts, et joue un rôle essentiel de régulateur du climat. Et c’est justement sur la thématique des interactions entre l’océan et le climat que porteront les événements organisés cette année, par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO et la Plateforme océan et climat, pour célébrer la Journée de l’océan à quelques mois de la Conférence de Paris sur le climat (COP21)*.

Ouverte par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova ; le Directeur du Museum national d’histoire naturelle, Gilles Bœuf et Lisa Svensson, Ambassadrice pour l’océan, la mer et l’eau douce (Suède), cette journée de concertation réunira des scientifiques, des décideurs politiques, des représentants de la société civile et le grand public autour de quatre ateliers et de trois tables rondes.
Les jeunes pourront aussi se mobiliser à l’occasion du Campus UNESCO au cours duquel ils élaboreront également un plan d’action et des recommandations en faveur d’une gestion durable de l’océan qu’ils remettront aux décideurs durant la cérémonie de clôture.
Seront notamment présents à la cérémonie : le Prince Albert II de Monaco ; le Président des Palaos, Tommy Remengesau ; le Vice-Président des Seychelles, Danny Faure ; le Premier ministre de la Barbade, Freundel Stuart ou encore le Ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius.  

*La COP21 se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Son objectif est de parvenir à un nouvel accord international sur le climat en vue de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

MERCREDI 10/06 | Projection

"Memories on Stone", de Shawkat Amin Korki

Tous droits réservés

  • Salle I, 13 heures 
  • 1 h 37,Version originale en kurde sous-titrée en français
  • Sur inscription en ligne :
    http://on.unesco.org/projection100615

    Responsable : Secteur de la culture de l'UNESCO

Après la chute de Saddam Hussein, Alan et Hussein, deux amis d’enfance, passionnés de cinéma décident de tourner un film sur la tragédie de 1988. Mais dans ce contexte d’après-guerre, ce qui s’avérera être la tâche la plus ardue sera de trouver l’actrice principale. Et quand celle qui incarnerait le mieux le rôle féminin du film se présente, enthousiaste, il s’agira de savoir comment obtenir le consentement de son cousin et de son oncle. Sans compter la pression des jours qui filent, les finances qui font défaut, tant d’obstacles sont à franchir. Pour venir à bout de leur projet, les deux réalisateurs seront amenés à faire d’énormes sacrifices…

Dans "Memories on Stone", le réalisateur iraquien Shawkat Amin Korki adopte singulièrement un ton léger et humoristique, usant même du rocambolesque, pour évoquer un passé douloureux et la complexité de réaliser un film au Kurdistan. Un film dans lequel il proclame surtout sa passion et son amour pour le 7e art.

Un événement organisé dans le cadre du 10e anniversaire de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

11-16/06 | Exposition collective

Art Camp – Des couleurs pour la planète 2014

© Tous droits réservés
Art Camp - Des couleurs pour la planète 2014

  • Salle des actes
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : andreujordi(at)govern.ad, maria_ubach(at)govern.ad
    Responsable : Délégation permanente d'Andorre auprès de l'UNESCO

Créé en 2008, le projet Des couleurs pour la planète - Art Camp a pour mission d’encourager l’échange entre artistes de cultures différentes. À chaque édition, une trentaine d'artistes issus de différents pays sont conviés, tous les deux ans durant douze jours, dans le village d’Ordino en Andorre. Autour d’un thème, les artistes échangent, débattent, partagent et réalisent chacun trois œuvres. Celles-ci composent l’exposition itinérante Art Camp.

15-17/06 | Événement spécial

Les Nuits en Or – Le Panorama 2015

© Etienne Deprez - ECV Paris / pour l’Académie des César 2015

32 films, 32 académies de cinéma, 35 réalisateurs, 3 jours de projections 2 séances par jour : 19 et 21 heures (sélection différente à chaque séance) Tous les films sont projetés en version originale, sous-titrée en français.

Le Panorama, un rendez-vous annuel unique présenté par l’Académie des César, rassemble tous les films de court métrage récompensés chaque année par les académies de cinéma du monde entier (Oscar, Goya, Bafta, Donatello, ...) : une mosaïque de la création cinématographique internationale mettant en avant tous les genres (fiction, animation, documentaire ou expérimental).
Refléter l’excellence cinématographique et célébrer le meilleur du film court, formidable moyen d’expression permettant de faire éclore chaque année tant de nouveaux talents, telle est l’ambition du Panorama. Une ambition renforcée pour cette édition, puisque pour la première fois le Panorama sera accueilli par neuf Académies de cinéma européennes et sillonnera autant de capitales : Madrid, Lisbonne, Athènes, Rome, Genève, Luxembourg, Bruxelles, Stockholm et Paris. Une nouveauté qui traduit un engagement de ces institutions vers une coopération novatrice de mise en valeur de la diversité cinématographique mondiale et une participation active à l’échange entre les cultures.
Comme chaque année, le Panorama terminera sa tournée à Paris, à la Maison de l’UNESCO, offrant au public parisien et d’Île-de-France ce voyage original, sur trois jours et six séances, autour de la planète cinéma, à la découverte des cultures du monde et des cinéastes de demain. Programme des séances : j.mp/panorama2015-programme

 

16-26/06 | Exposition

Chypre, paysage d’Agros : diète méditerranée, de Denis Fuhrmann

© Tous droits réservés
Chypre, paysage d’Agros : Diète méditerranée de Denis Fuhrmann

  • Salles des pas perdus
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.cyprus(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de Chypre auprès de l'UNESCO

Ce sont toutes les couleurs, les lumières et la douceur de vivre du village d’Agros que pose Denis Fuhrmann sur ses toiles. Son village natal, bercé par la Méditerranée, est pour l’artiste-peintre une source inépuisable d’inspiration enluminée.

VENDREDI 19/06 | Célébration

Journée internationale du yoga – 1re édition

Tous droits réservés

Discipline millénaire, pratiquée par des millions de personnes à travers le monde, le yoga sera désormais célébré chaque année le 21 juin « afin de sensibiliser le public au bienfait du yoga ». à l’occasion de la proclamation, en décembre dernier, de la nouvelle Journée internationale, le Vice-Président de l’Assemblée générale des Nations Unies soulignait : « depuis des siècles, les peuples de tous les horizons ont pratiqué le yoga qui met la pensée en harmonie avec l’action et qui prône une approche holistique de la santé et du bien-être. » 
Organisée par la délégation de l’Inde auprès de l’UNESCO en collaboration avec le centre de yoga Iyengar de Paris, la soirée intitulée « Le yoga, une philosophie, une science ou un art ? » mettra en lumière la richesse du yoga en dévoilant ses différentes facettes, son histoire, ses grands maîtres, des postures de référence et quelques bases de sa pratique.

Aperçu du programme :

  • ouverture de la première Journée internationale du yoga ;
  • conférence présentée par Sricharan Faeq Biria, fondateur et directeur du centre de yoga Iyengar de Paris ;
  • démonstration de postures de yoga mise en scène par Bruno Bouché, chorégraphe et danseur à l’Opéra national de Paris, et Emily Megged, professeure de yoga, sous la direction de Sricharan Faeq Biria ;
  • session de pratique guidée avec Sricharan Faeq Biria.

29/06-03/07 | Exposition

L’art pour la paix 2015

Tous droits réservés

  • Hall Ségur
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : admin(at)artpourlapaix.com, ofnart(at)hotmail.com
    Responsable : Délégation permanente de Côte d'Ivoire auprès de l'UNESCO

L’art pour la paix est une exposition internationale d’art contemporain africain. Elle réunit cette saison près d’une trentaine d’artistes, peintres, sculpteurs, plasticiens ou graveurs. Outre cette exposition itinérante, lancée en 2014 à la Maison de l’UNESCO, le projet L’art pour la paix, initié par le plasticien Fulgence Niamba, propose des rencontres avec des artistes autour du thème de la paix, « La femme et la paix » pour cette deuxième édition. Plus d’information sur : www.artpourlapaix.com 

MARDI 30/06 | Concert

Concert de l’amitié franco-malaisienne

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.malaysia(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la Malaisie auprès de l'UNESCO

Muzaffar Abdullah au piano, avec la participation de l’orchestre à cordes du Conservatoire Maurice-Baquet de Noisy-le-Grand.

Muzaffar Abdullah a débuté sa carrière en Europe après ses brillantes études en France. Il a été formé à l’École normale de musique Alfred Cortot et au Conservatoire international de musique de Paris auprès d’éminents professeurs tels que Pierre Sancan, Germaine Mounier et Claudine Mellon.
Tout en enchantant les scènes d’Europe et d’Asie, jusqu’aux États-Unis, le prodige malaisien a fondé en 1994 le Festival international de piano de Malaisie, dont il a assuré la direction artistique plus de dix ans.
Installé depuis quelques années à Paris, Muzaffar Abdullah, l’un des rares artistes malaisiens à avoir embrassé une carrière internationale, ne pouvait qu’être choisi pour symboliser sur scène l’amitié franco-malaisienne à laquelle est dédié ce concert.

Mai 2015

05/-19/05 | Exposition

Azerbaïdjan : de la tradition à la modernité

Tous droits réservés

  • Hall Ségur, salle des pas perdus, salles Miró
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : n.rafai(at)unesco.org
    Responsable : Délégation permanente de l'Azerbaïdjan auprès de l'UNESCO  

Une exposition d'exception mettant à l'honneur de nombreuses pièces historiques du patrimoine culturel d'Azerbaïdjan, des œuvres d'artistes contemporains et le tchovgan, jeu équestre traditionnel pratiqué à dos de chevaux karabakhs (inscrit en 2013 sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente).

MARDI 05/05 | Spectacle et colloque

Cool Japan à Paris, culture et sagesse japonaises

  • Salle I, de 18 h 30 à 22 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    rendez-vous(at)artsite.co.jp, 01 45 05 14 46

    Responsable : Délégation permanente du Japon auprès de l'UNESCO  

Aperçu du programme :

  • Spectacle de Kyôgen : une pièce (Busu) par Mansaku Nomura
  • Colloque « Cool Japan à Paris, culture et sagesse japonaises »
  • Projection et présentation du DVD « Culture et sagesse japonaises », avec l’intervention de personnalités françaises et japonaises
  • Concert « Entre Japon et Occident »

JEUDI 07/05 | Concert

Alkínoos Ioannídis

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.cyprus(at)unesco-delegations.org

    Responsable : Délégation permanente de Chypre auprès de l'UNESCO  

Concert du renommé auteur-compositeur-interprète Alkínoos Ioannídis. Aussi maitre en matière d'arrangement, cet artiste inclassable qui mixte le folk, la pop et la variété sera accompagné de Yiorgos Kaloudis au violoncelle et à la lyre crétoise, avec la participation du Chœur de l’école Notre Dame de France sous la direction de Chrysanthos Antoniou. À cette occasion, Alkínoos Ioannídis rendra hommage au poète chypriote Costas Montis (1914-2004).

LUNDI 11/05 | Concert

La jeunesse pour la paix

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : vahramianv(at)yahoo.fr
    Responsable : Délégation permanente d'Arménie auprès de l'UNESCO  

Création mondiale « Andastan » (Les  plaines), une œuvre pour choeur d'enfants et ensemble orchestral du compositeur arménien Vatché Charafyan, sur des textes de Komitas et du poète Daniel Varoujan, direction musicale de George Phlivanian. Un concert dédié au 70e anniversaire de l'UNESCO, en présence de S. Exc. Monsieur Charles Aznavour.

MERCREDI 13/05 | Concert

Shahin Novrasli et Ruslan Agababayev, la nouvelle génération du jazz azerbaïdjanais

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : n.rafai(at)unesco.org
    Responsable : Délégation permanente de l'Azerbaïdjan auprès de l'UNESCO  

Shahin Novrasli et Ruslan Agababayev, pianistes, deux révélations de la nouvelle scène du jazz azerbaïdjanais qui mêlent le mugham traditionnel (élément inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité) aux influences jazz, en créant un univers musical unique dans lequel correspondent l’Orient et l’Occident.

SAMEDI 16/05 | Événement spécial

Nuit européenne des musées - L'Azerbaïdjan, invité d'honneur de l'UNESCO

Tous droits réservés

  • De 20 heures à minuit, entrée libre, sans inscription préalable
  • Maison de l'UNESCO – 7, place de Fontenoy – Paris 7e
    Responsable : Section de la gestion des conférences et des manifestations culturelles de l’UNESCO  

En ouvrant à nouveau les portes de son Siège à Paris, l’UNESCO met à l’honneur l’Azerbaïdjan, partenaire de l’Organisation pour l’édition 2015 de la Nuit européenne des musées, avec l’exposition « Azerbaïdjan, de l’Antiquité à la modernité ». Une occasion pour les noctambules de découvrir des œuvres anciennes et contemporaines de ce pays ainsi que l’architecture des bâtiments de l’UNESCO – œuvre de Marcel Breuer, Luigi Nervi et Bernard Zehrfuss - et une partie des pièces de sa célèbre collection d’œuvres d’art dont celles de Picasso, Miró, Calder, Erró, Giacometti, Chillida, Moore ou Noguchi, parmi d’autres.

MARDI 26/05 |Concert

Les alliés de la grande victoire : une histoire en musique

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles
    dl.russie(at)unesco-delegations.org

    Responsable : Délégation permanente de la Fédération de Russie auprès de l'UNESCO
     

Avec la participation de nombreux artistes internationaux, notamment : le saxophoniste Igor Butman et son groupe de jazz, la chanteuse Mireille Mathieu, le chanteur et guitariste Allan Harris, le violoniste Sanya Kroitor, le chanteur Yakov Yavno, la chanteuse Polina Zizak. Un concert produit par Mikhail Gluz et mis en scène par Irina Goryunova, dans le cadre du projet international « Culture sans frontière » placé sous le patronage de l’UNESCO.

26-29/05 |Célébration

Semaine africaine « L’UNESCO et l’Afrique, 70 ans après »

© Sulaiman Ishola
"African Faces" de Sulaiman Ishola, acrylique sur toile

  • Projections et conférences : salle IV
    Soirée de gala : salle I
    Expositions : salles des pas perdus et Miró
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.congo-democratic-republic(at)unesco-delegations.org,
    01 45 68 34 23

    Responsable : Groupe africain auprès de l’UNESCO  

À l’occasion de la Journée de l’Afrique, célébrée tous les ans le 25 mai, le groupe des États membres africains auprès de l’UNESCO organise la Semaine africaine. Du 26 au 29 mai, l’édition 2015 sera ponctuée de conférences-débats portant sur le thème « L’UNESCO et l’Afrique, 70 ans après ». Deux journées de conférences, les 27 et 28 mai, permettront de développer cette thématique sous plusieurs angles abordant les questions de la culture de la paix, de la diversité culturelle, de la place de la femme et de la jeunesse ou du développement durable.
La Semaine africaine, dédiée à la réflexion, à l’échange intellectuel, met aussi à l’honneur la diversité du patrimoine culturel et artistique de l’Afrique, à travers notamment une exposition regroupant photographies, objets d’art, peintures et publications et la projection de films. Cette année, seront projetés, les 26 et 27 mai, les longs métrages "Timbuktu" de Abderrahmane Sissako (film qui a remporté sept récompenses aux César 2015, dont celles du meilleur film et de la meilleure réalisation) et "Le plus vieil écolier du monde" ("The First Grader"), de Justin Chadwick et "Virunga", de Orlando von Einsiede. La semaine sera clôturée par une soirée de gala le 29 mai.  
Ce rendez-vous annuel confirme également l’engagement de l’UNESCO en faveur du renforcement de sa coopération avec l’Afrique, priorité globale de l’Organisation.

26-29/05
Exposition-vente

26 mai 2015
Cérémonie d'ouverture, Foyer de la Salle I, 11 heures-midi
Cocktail, Place Piazza, midi-13 heures
Projection du film "Timbuktu", de Abderrahmane Sissako, salle IV, 17 h 30-19 h 30

27 mai 2015
Conférences, salle IV, 10-13 heures puis 15-17 heures
Projection du film "Virunga", de Orlando von Einsiedel, 17 h 30-19 h 30

28 mai 2015
Cocktail dinatoire, Place Piazza, 13-15 heures
Conférence de la Fondation Africafrance, salle IV, 15-17 heures
Projection du film "Le plus vieux écolier du monde" de Justin Chadwick, salle IV

29 mai 2015
Soirée de gala, salle I, 18-20 heures

27-29/05 |Célébration

Journée du Vesak - « Dialogue interreligieux et éducation pour un univers de paix »

© Dilum Goonewardena / © Photo Anthony Dias

  • Salle I, à partir de 9 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    vesakcelebrations2015(at)gmail.com

    Responsable : Délégation permanente de la République socialiste démocratique de Sri Lanka auprès de l'UNESCO

  Programme :

  • Session d’inauguration, le 27 mai
  • Symposium (de 9 h 30 à 13 heures) et séances de méditation (de 15 à 18 heures), le 27 mai
  • Conférences (de 9 à 18 heures) et un concert (à 18 h 30), le 28 mai
  • Conférences (de 9 heures à 17 h 30), le 29 mai
  • Exposition « Patrimoine sri lankais », du 27 au 29 mai inclus  

Le « Vesak », jour de la pleine lune du mois de mai est le jour le plus sacré pour des millions de bouddhistes à travers le monde. Il marque la naissance (il y a 2 500 ans, en 623 avant Jésus-Christ) de Bouddha, le jour où il a atteint l’état d’illumination et celui de son décès (entrée dans le parinirvâna pour les bouddhistes) dans sa quatre-vingtième année. « L'Assemblée générale de l’ONU, par sa résolution 54/115 de 2000, considère que, en célébrant cette Journée, l’Organisation salue la contribution que le bouddhisme, l’une des plus vieilles religions du monde, apporte depuis plus de 2 500 ans et continue d’apporter à la spiritualité de l’humanité. »

Avril 2015

30/03-10/04 | Exposition photographique

Poètes des Caraïbes

Tous droits réservés
Poster of the exhibition "Los poetas del Caribe", 2015

  • Salle des pas perdus
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.venezuela(at)unesco-delegations.org,
    01 45 68 25 32

    Responsable : Délégation permanente du Venezuela auprès de l'UNESCO

Une exposition qui met à l'honneur, à l'occasion de la Journée mondiale de la poésie (21 mars), 62 poètes de l'Amérique latine et des Caraïbes : portraits d'auteurs emblématiques et présentation d'extraits de leurs oeuvres.

« Les Caraïbes, alors, au lieu de décliner leur nom d’origine et leur provenance, se désignent comme une terre promise, touchée par la grâce de la langue poétique, une seule et unique demeure commune qui n’a d’autre géographie que celle de l’universel, simplement : Caribéens nous sommes, non seulement parce que nous sont expliquées la mer et la terre qui nous entourent, justifient notre présence et nous façonnent comme dans le ventre maternel, mais aussi parce que nous ressentons et pensons, sur le plan humain et poétique, de manière caribéenne, et parce que rien n’est plus humain, primordial et vivace que la voix et le signe du poème, ici ou là-bas, où que ce soit, dans les Caraïbes qui sont l’ici et l’ailleurs, une seule vague par le monde, "une seule et même vague depuis Troie", comme nous redit Saint-John-Perse. » Luis Alberto Crespo

MARDI 07/04 | Rencontre jeunesse

Campus UNESCO « Le sport et la citoyenneté » Les défis du sport : cohésion, intégration, éducation, lutte contre le racisme, respect des valeurs, mieux-vivre ensemble

À l’occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix (6 avril)
Événement réservé exclusivement aux classes de collégiens (4e et 3e)  

  • Salle X, de 10 heures à midi
  • Contact : l.padoux(at)unesco.org, 01 45 68 05 15
    Responsable : Secteur des relations extérieures et de l’information du public de l’UNESCO  

Une rencontre animée par Sylvère-Henry Cissé, journaliste à Canal+ et président de Sport & Démocratie, avec la participation de :

  • Frédérique Jossinet, coordinatrice du plan fédéral de féminisation de la FFF (Fédération française de football), triple championne d’Europe et médaillée olympique de judo
  • Marie-George Buffet, ancienne Ministre de la jeunesse et des sports de la République française, députée de Seine-Saint-Denis
  • Grégoire Margotton, journaliste sportif, Canal+
  • Nicolas Vilas, journaliste, MCS (Ma chaîne sport), auteur du livre « Dieu football club »
  • Alexander Schischlik, responsable du programme sport, UNESCO  

Campus UNESCO est un cycle de rencontres, dédiées aux jeunes, portant sur les grandes problématiques mondiales, organisé avec le soutien de la Fondation d’entreprise EDF Suez.

13-17/04 | Exposition photographique

Mère de la mer, Haenyeo de Joon Choi

Joon Choi

  • Salle des pas perdus
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.coree-rep(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la République de Corée auprès de l'UNESCO    

Photographe publicitaire renommé, après une brillante carrière à New York et à Séoul, Joon Choi, sera si fasciné par sa rencontre avec les Haenyeo (femmes de la mer) de l'île de Jeju (située à l'extrême sud de la République de Corée) qu'il les accompagnera pendant près d'un an. C’est un regard admiratif que pose le photographe coréen, adepte du portrait, sur ces femmes singulières pratiquant par tous les temps, dans des conditions périlleuses, la pêche sous-marine en apnée. Depuis plusieurs décennies, dotées d'un équipement minimaliste, une combinaison néoprène, des palmes, un filet, un harpon et un sarcloir, les Haenyeo s'aventurent presque chaque jour dans les profondeurs aquatiques pour y récolter des produits de la mer qu’elles commercialisent et subvenir ainsi aux besoins de leur famille.
Au sein de cette communauté matriarcale, les jeunes filles apprennent, dès huit ans, toutes les techniques de cette pêche risquée de leur mère et de leur grand-mère. Ces dernières pratiquant la pêche en apnée jusqu'à bien plus de 60 ans.

Mardi 14/04 | Spectacle

Patrimoine malaisien : hier, aujourd'hui et après-demain

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.malaysia(at)unesco-delegations.org

    Responsable : Délégation permanente de la Malaisie auprès de l'UNESCO  

Montagnes, plages, forêts, rivières, …, la diversité de ses paysages caractérise la Malaisie. Et plus encore sa diversité culturelle est son joyau. C'est donc logiquement que la Malaisie multi-culturelle, multi-religieuse et multi-langue sera le fil rouge de cette soirée placée sous le signe de la pluralité des traditions artistiques séculaires, de leur transmission et de leur appropriation par les jeunes générations. Une heure et demie de voyage ouvert par le théâtre d’ombres wayang kulit, l’une des formes théâtrales les plus anciennes de la Malaisie qui conte des épopées empruntées aux anciens textes hindous. Puis le théâtre chanté royal, créé pour divertir la famille royale : le mak yong et le tari mahkota. S'enchaîneront d'autres formes de danses,  musiques et chants traditionnels tels que le dikir barat (récitation chantée au rythme d'une percussion), le tanglung (cérémonie des lanternes, originaire des anciennes communautés chinoises), le mangunatip (danse du bambou de l'État du Sabah), le datun julud (danse du Calao, danse traditionnelle des femmes Kenyah du Sarawak), le kabaddi attam (art martial antique des communautés indiennes), le zapin (danse populaire dans l'État de Johor, qui à l'origine accompagnait les chants de dévotion islamiques).

Cette mosaïque d'expressions artistiques populaires, cérémoniales ou festives sera précédée de l'inauguration, à 18 h 30, de l'exposition Le patrimoine culturel et immatériel malaisien, ouverte du 13 au 17 avril 2015 dans les salles Miró.

MERCREDI 15/04 |Spectacle

L'héritage de Korkut et le monde turc

Tous droits réservés
Tableau de Aleksander Samsonov du Musée militaire Harbiye d’ Istanbul

Le "Livre de Dede Korkut" - "Kitab-i-Dede Qorqud", une légende épique de tradition orale, retranscrite au XVe siècle, est l'un des plus importants chefs d'œuvres de la littérature turque. En prose, les douze contes de ce texte fondateur entraînent le lecteur sur les traces des Oghouz, peuple nomade turc.
Accompagnés d’instruments traditionnels, des artistes émérites azerbaïdjanais, kazakhs, Kirghiz, russes, turkmènes, turcs et ouzbeks, interpréteront des pièces musicales inspirées de cette grande épopée - dont on a célébré le 1 300e anniversaire en 2000, à Bakou (Azerbaïdjan), en présence de plusieurs Chefs d’États. À l’occasion du 200e anniversaire de la première version imprimée du "Livre de Dede Korkut", cette soirée, organisée en collaboration avec l’Académie internationale de la culture turcique, est dédiée à la célébration du 70e anniversaire de l’UNESCO.

Dede Korkut est une figure paternelle légendaire dont l'histoire épique est récitée à travers le monde turcique. Son histoire évoque l’identité héritée, les valeurs éthiques, la transmission des traditions, comme un symbole de la culture, du mode de vie, des codes préislamiques et des croyances des tribus nomades turciques.
Ce récit constitue une partie importante du patrimoine culturel commun des États et des communautés turciques. La diffusion de cet ouvrage c’est largement élargie depuis sa traduction, au début du XVIIIe siècle, en français, en anglais et en russe. H.F Von Diez en a publié en 1815 une traduction partielle en allemand, en se basant sur un manuscrit conservé à la Bibliothèque royale de Dresden. Une autre copie veille de 200 ans est aussi préservée aux archives du Vatican.  

MARDI 21/04 |Ballet

Rêve de la route maritime de la soie

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.china(at)unesco-delegations.org 

    Responsable : Délégation permanente de la République populaire de Chine auprès de l'UNESCO  

Produit par le Département culturel de la province de Fujian, mis en scène et interprété par l'Opéra et le Théâtre-ballet de Fujian, « Rêve de la route maritime » est un conte sur l'appel irrésistible de la mer d'un père et d'un fils. Drame, passion, filiation, transmission, héroïsme, tissent ce conte onirique qui commence il y a 800 ans dans le port de la ville de Quanzhou, considéré comme le point de départ de la route maritime de la soie.
Alors que A'hai et son épouse Tonghua célèbrent le 100e jour de la naissance de leur fils Xiaohai, un marchand d'Asie occidentale vient proposer à A'hai, capitaine de la flotte Tong Yuan Zhou Shi, de développer ensemble une nouvelle voie de navigation. Au moment de partir, Tonghua remet une flûte de bambou à son mari pour lui assurer protection et sécurité durant son périple...

20-24/04 | Exposition biographique

Aspazija et Rainis : la rebelle et l’humaniste - Histoire de deux poètes lettons

Tous droits réservés

  • Salle des pas perdus
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.latvia(at)unesco-delegations.org
    01 45 68 26 40

    Responsable : Délégation permanente de la République de Lettonie auprès de l'UNESCO  

Aspazija (Johanna Emīlija Lizete Rozenberga, 1865-1943) et Rainis (Jānis Pliekšāns, 1865-1929), poètes, mariés en 1897, ont été liés par leur amour de l'écriture et leur engagement pour une nation lettone indépendante. Aspazija, ardente féministe, intrépide, et Rainis, idéaliste, ambitieux, surnommé le « Goethe letton» en raison de l'ampleur de son œuvre, ont été plusieurs fois contraints à l'exil. L’exposition consacrée à la fois à leur vie et à leur œuvre comprend aussi une partie de leur correspondance dans laquelle les époux échangent sur leur vie personnelle, la littérature, la philosophie, leur idéal social et politique dans un contexte national marqué par la quête d'indépendance.
Pour compléter l'immersion dans l’intimité des deux écrivains, dont on célèbre cette année le 150e anniversaire de leur naissance, la scénographie intègre une partie multimédia avec vidéos et accès à des archives documentaires.

Le recueil de poésies Fleurs rouges (1897) est l'un des ouvrages-références de Aspazija. En 1903, Rainis écrivit sa première grande œuvre Lointains échos dans le soir le bleu dans laquelle la description de la nature symbolise les attentes de la société à la veille de la révolution lettone de 1905.

20-24/04 | Exposition photographique

Mondes culturels, le programme de sauvegarde de la culture du Ministère fédéral des affaires étrangères allemand

Tous droits réservés

  • Salles Miró
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.germany(at)unesco-delegations.org,
    01 53 83 46 63

    Responsable : Délégation permanente de l'Allemagne auprès de l'UNESCO
     

Depuis 1981, à travers son « Programme de sauvegarde de la culture », l'Allemagne soutient différents projets visant à la préservation de patrimoines uniques. En bientôt 35 ans, plus de 2 600 missions de sauvegarde, dans 150 pays, ont été subventionnées, concernant tant la restauration et la conservation d'édifices ou d'objets historiques, la collecte et la documentation de diverses traditions orales, que la conservation et la numérisation d'anciens manuscrits, jusqu'à la formation initiale et continue d'agents de restauration, d'archivistes ou de conservateurs de musée. Treize projets exemplaires de la vocation du Programme font l'objet de cette exposition pour illustrer non seulement l'engagement de l'Allemagne dans la sauvegarde d'un patrimoine commun, mais aussi les conditions essentielles de respect, de dialogue et d'échange avec les pays hôtes dans lesquelles ces missions sont effectuées. Des interventions souvent délicates nécessitant des techniques pointues. Par exemple, celles opérées sur l'Ensemble de Borobudur (célèbre temple bouddhique datant des VIIIe et IXe siècles, Indonésie), la Citadelle d’Erbil en Iraq ou d'anciens manuscrits à Tombouctou au Mali.

MERCREDI 22/04 | Projection de film

Virunga de Orlando von Einsiedel

Tous droits réservés
Affiche du film "Virunga" de Orlando von Einsiedel

1 h 40 – Version originale en swahili, français et anglais, sous-titrée en français, 2014, distribué en France par Netflix
En présence de membres de l’équipe du film

  • Salle I, 19 h 30
  • Sur inscription en ligne :
    http://on.unesco.org/projection220415

    Responsables : Délégations permanentes de la République démocratique du Congo et du Royaume de Belgique auprès de l’UNESCO  

Enfoui dans les forêts de l’est congolais, le Parc national des Virunga est l’une des zones les plus riches en biodiversité au monde qui abrite le dernier groupe de gorilles des montagnes de la planète. Sur ce site fascinant, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, chaque membre de la petite équipe de rangers consacre sa vie à la protection du parc et à la surveillance des hominidés. Tel était le propos initial du réalisateur Orlando von Einsiedel, qui esquissait un documentaire animalier engagé avant sa rencontre avec une journaliste indépendante en voyage en République démocratique du Congo. Le film Virunga se révèle être un long métrage à suspens au milieu d'une nature luxuriante, dans le décor majestueux du parc où règnent violence et convoitise. Les protagonistes aux intérêts divergents, se croisent, s'évitent, se défient, s'affrontent. Les uns avides d'argent, motivés par le contrôle et l'exploitation des richesses naturelles du plus vieux parc africain, d’autres animés par une quête de vérité sur les coulisses du site. Et les gardes forestiers à la fois protecteurs, sauveurs, témoins et victimes, confrontés chaque jour aux milices armées, aux braconniers et aux exploitants peu scrupuleux.

Virunga a été primé de nombreuses fois dans des festivals internationaux et académies de cinéma et nominé notamment aux Oscars et aux Bafta 2015 dans la catégorie meilleur film documentaire.

JEUDI 23/04 | Célébration journée internationale

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

  • Conférence : salle IX, de 9 à 12 heures
  • Ateliers : Piazza, de 10 à 18 heures
  • Sur inscription, dans la limite des places disponibles : c.bordoni(at)unesco.org
    Responsable : Secteur des relations extérieures et de l'information du public  

Chaque année, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur est célébrée dans le monde le 23 avril pour promouvoir la lecture et les aspects culturels des livres. Depuis son adoption en 1995, pour l'UNESCO cette Journée offre une occasion de réfléchir ensemble aux moyens de mieux diffuser la culture de l’écrit, et de permettre à tous les individus d’y accéder, par des programmes d’alphabétisation, la mise à disposition de ressources éducatives libres et le soutien aux métiers de l’édition, aux librairies, aux bibliothèques, aux écoles.

À la Maison de l'UNESCO, des ateliers de sensibilisation à la déficience visuelle, des rencontres sur l’accessibilité numérique et des stands pour découvrir les livres adaptés aux personnes en situation de handicap sont au programme de cette année placée sous le thème « Accès aux livres pour tous ». Parallèlement, se tiendra la conférence « Édition numérique et accès à l’innovation : de l’innovation technologique à l’innovation éditoriale », organisée en partenariat avec l'Asfored (Association nationale pour la formation et le perfectionnement professionnels dans les métiers de l'édition).Une journée également marquée par le début du mandat (2015-2016) de Incheon (République de Corée), ville nommée Capitale mondiale du livre 2015.

Le 23 avril est une date symbolique pour la littérature universelle. C'est un 23 avril qu’en 1616 Cervantes, Shakespeare et Inca Garcilaso de la Vega sont disparus. C'est également la date de naissance ou la date de la mort d'éminents écrivains comme Maurice Druon, Halldor K. Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla et Manuel Mejía Vallejo.

JEUDI 30/04 | Célébration journée internationale

Journée internationale du jazz

Après Osaka l'an passé, Paris sera le 30 avril prochain la ville d'accueil de la 4e Journée internationale du jazz en raison de son importante contribution à l'histoire de ce style musical. Comme chaque édition, de nombreux événements et concerts seront organisés ou improvisés, non seulement à Paris, mais partout dans le monde – grâce pour certains au soutien du Thelonius Monk Institute.
Créée par l'UNESCO et lancée en 2012 à son Siège, en présence de Herbie Hancock, Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO pour le dialogue interculturel, cette Journée vise à promouvoir le jazz en tant qu'outil de liberté, de créativité, d'unité et de dialogue entre les peuples, toutes valeurs  consubstantielles à l'émergence, au développement et à l'enrichissement de cet univers musical et culturel.
Cette musique, qui puise ses racines dans la rencontre des peuples et des cultures d'Afrique, d'Europe et des Caraïbes, est née aux États Unis au tout début du XXe siècle et la Nouvelle Orléans a joué un rôle essentiel à cet égard. À cette époque, bien avant que les structures sociales telles que le lieu de travail, le système éducatif, l'armée ou les équipes de sport professionnelles ne favorisent l'intégration, le kiosque de jazz était un lieu où la tolérance, la coopération étaient visibles. Le jazz s'est depuis universalisé, résonnant sur tous les continents, offrant et empruntant à toutes les musiques, et demeure un élément culturel fédérateur pour ses adeptes sans distinction d'origine, de religion ou de sexe. À cette même période, début du XXe siècle, le jazz a insufflé la motivation et ouvert des perspectives à de nombreuses femmes les aidant à dépasser le rôle qui leur était traditionnellement dévolu. Il a constitué une force motrice du mouvement de libération des femmes aux États Unis. Vecteur de liberté et d'émancipation aussi dans le processus de créativité, le jazz permet à chaque musicien de développer son propre style. L'art de l'improvisation, cœur et respiration de cette musique en continuelle création, contribue au renouvellement incessant de son inspiration.
Plus d’informations sur www.unesco.org/jazzday

 

Mars 2015

03-13/03 | Exposition de peintures

Serra de Tramuntana : patrimoine mondial

Tous droits réservés
"Sa Foradada" de Gelabert

  • Salles Miró
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
    Contact :
    dl.spain(at)unesco-delegations.org,
    01 45 68 33 85
    Responsable : Délégation permanente du Royaume d'Espagne auprès de l'UNESCO

Organisée tel un hommage à l’un des paysages culturels les plus admirés de l’île de Majorque - inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011 - , l’exposition "Serra de Tramuntana : patrimoine mondial" regroupe une sélection de peintures appartenant à des institutions et à des collectionneurs majorquins.

Sont exposées des toiles de : Ricard Anckermann, Francisco Bernareggi, Llorenç Cerdà, Tito Cittadini, William Degouve de Nuncques, Bartomeu Ferrà, Joan Fuster, Joan Antoni Fuster Valiente, Antoni Gelabert, Archie Gittes, Sebastià Junyer, Gregorio López Naguil, Pilar Montaner, Cristòfol Pizà, Juli Ramis, Antoni Ribas, Francisco Rosselló, Cassimir M. Tarrassó, Josep Ventosa.

04-13/03 | Célébration Journée internationale

À l'occasion de la Journée internationale de la femme 2015

placée sous le thème « Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité : imaginez ! »

Mercredi 04/03 | Conférence internationale « Repenser l'autonomisation des femmes et l'égalité des genres en 2015 et au-delà »

  • Salle X, 14 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : m.elissalt@unesco.org
    Responsable : division de l'égalité des genres de l'UNESCO

Dans le contexte de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing adoptés il y a 20 ans lors de la 4e Conférence mondiale sur les femmes, et alors que la communauté internationale se prépare à adopter l’agenda post-2015, cette conférence internationale se veut une occasion de rappeler qu’il est essentiel que soit intégré à ce nouveau programme de développement un objectif fort et global sur l’égalité des genres, l’autonomisation des femmes et les droits humains des femmes et des enfants.   

06-13/03 | Exposition collective : peinture, sculpture, photographie et stylisme

Tous droits réservés
"Momentum" de Constance Swaniker

  • Salle des pas perdus, salle des actes, Foyer salle I
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : m.elissalt@unesco.org
    Responsable : Division de l’égalité des genres de l’UNESCO

Exposition annuelle collective de six artistes : Marie Louise Sorbac, sculptures (Argentine), Mara Georges, peintures (Égypte), Constance Swaniker, sculptures (Ghana), Kiran Manahdhar, peintures (Népal), Jorge Codas, peintures et photos (Paraguay) et Jenny Polanco, styliste (République dominicaine).

Jeudi 05/03 | Conférence

« Migrations »

  • Salle II, de 9 h 30 à 18 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : officeparis(at)unu.edu
    Responsables : l’UNESCO et l’Université des Nations Unies (UNU) 

Un nombre record de migrants clandestins dans le monde, près de 350 000, ont voyagé l’année passée de façon souvent tragique. La Méditerranée a englouti plus de 4 000 personnes depuis un an. Notre « Mare Nostrum » est un cimetière (des milliers de "boat people" disparus en vingt ans). Ces migrations ne concernent pas la seule « forteresse Europe ». C’est un phénomène planétaire. Avec plus de 215 millions de migrants internationaux et 750 millions de migrants internes, les migrations représentent en effet une tendance majeure du XXIe siècle, avec des conséquences durables sur les systèmes politiques, sociaux et économiques, et sur la composition des Etats-Nations. Cette tendance devrait considérablement s’accélérer dans les années à venir – conséquence inéluctable de la crise économique, des conflits croissants dans de nombreuses régions du monde, de la dégradation de l’environnement liée aux changements climatiques…

L’Université des Nations Unies propose de réunir des acteurs politiques de premier plan engagés dans la réflexion et l’action dans différents pays, aux côtés d’experts internationaux (universitaires, acteurs du terrain…), qui analyseront les causes des migrations massives actuelles, mais se placeront aussi dans une perspective prospective.

Avec la participation de :

  • Joseph Muscat, Premier Ministre de Malte,
  • Miguel Angel Moratinos, ancien Ministre des affaires étrangères d’Espagne,
  • Hubert Védrine, ancien Ministre des affaires étrangères de la France,
  • Jean-Louis Borloo, ancien Ministre de l’écologie de la France,
  • Andrea Riccardi, fondateur de la Communauté de Sant’Egidio,

en présence de Daniel Rondeau, Représentant de l’UNU auprès de l’UNESCO, écrivain, ancien Ambassadeur de France à Malte et auprès de l’UNESCO.

Jeudi 05/03 | Projection de film | 19 heures, salle XI

"7 cajas" (7 boites), de Juan Carlos Maneglia et Tana Schémbori

Tous droits réservés

  • Salle XI, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.paraguay(at)unesco-delegations.org, 01 45 68 28 52

    Responsable : Délégation permanente de la République du Paraguay auprès de l'UNESCO

Avec Celso Franco, Víctor Sosa, Lali Gonzalez, Nico García, Paletita
Genre : thriller, 1 h 40 – version originale en espagnol et guarani, sous-titrée en français
D’après un scénario original de Juan Carlos Maneglia

« Au Paraguay de nos jours, Victor a dix-sept ans et survit comme il peut en effectuant quelques livraisons avec sa brouette, dans un immense et labyrinthique marché. Un vendredi soir, il accepte une proposition inhabituelle contre de l’argent : livrer sept boîtes – dont il ne sait rien du contenu – en échange de la moitié d’un billet de cent dollars.
L’autre moitié du billet déchiré ne lui sera remise qu’après la mission terminée. Mais ce qui ne devait être qu’une simple livraison se transforme rapidement en course-poursuite haletante à laquelle Victor se trouve fatalement mêlé mais dont il ignore tout. »

 

7 cajas est non seulement le premier film paraguayen à avoir été présenté au Festival international de Toronto mais aussi le premier long métrage de Juan Carlos Maneglia et Tana Schémbori. Ce plus grand succès de l'histoire du cinéma paraguayen a été nominé à plusieurs reprises au Festival international du film policier de Beaune en 2013 et aux Goya 2013 du meilleur film ibéro-américain.

MARDI 10/03 | DÉBAT

Every last child (Jusqu’au dernier enfant)

Tous droits réservés

  • Salle IV, 17 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles
    dl.emirats-arabes-unis(at)unesco.org,
    01 45 68 27 00 / 03

    Responsable : Délégation permanente des Émirats arabes unis auprès de l'UNESCO  

Un débat sur la poliomyélite et la santé mondiale articulé autour d’extraits (sous-titrés en français et en anglais) du film poignant Every last child, 2014, de Tom Roberts.

Ce film documentaire, produit par la société émirienne Image Nation, retrace l'histoire dramatique de cinq personnes prises dans la crise actuelle de la polio au Pakistan. Ils évoquent leur douleur, le sacrifice, la détermination, le cynisme et la violence, dans le contexte d’une campagne de vaccination à haut risque contre cette infection virale, aussi appelée maladie Heine-Medin, dans la région de Peshawar.

Avec la participation de Tom Roberts, réalisateur, Dr Zubair Mufti Wadood de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), considéré comme l’un des meilleurs experts de la poliomyélite, Dr Bruno Lina, professeur de virologie à l’Université de Lyon, Didier Fosse, docteur en pharmacie et vaccinateur pour Rotary en Inde et au Pakistan.

JEUDI 12/03 | CONFÉRENCE

« Musique et politique »

  • Salle IV, 15 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.palestine(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation Permanente de la Palestine auprès de l’UNESCO

Cette conférence, organisée à l'occasion de la journée nationale de la culture en Palestine et du 70e anniversaire de l'UNESCO, sera animée par Christophe Bourseiller, journaliste, acteur, écrivain, professeur.

16-20/03 | EXPOSITION

Machado de Assis, le sorcier de Rio

Tous droits réservés

Une exposition interactive, complétée par des vidéos et des livres rares de la BNF, pour découvrir la vie, l’œuvre et le Rio de Janeiro contemporain de Joaquim Maria Machado de Assis (1839-1908), considéré comme le plus grand écrivain brésilien du XIXe siècle.
Poète, dramaturge et traducteur, Machado de Assis s’est illustré dans le roman social urbain. Son style incisif, son langage, l’humour et l’ironie qu’il manie à merveille et la modernité de ses constructions romanesques ont fait de lui l’un des plus grands prosateurs de la fin du XIXe siècle.

Certains ouvrages de l’auteur, qui a fondé l’Académie brésilienne de lettres en 1896, pourront être téléchargés sur place.

16-20/03 | EXPOSITION

Les Balkans, un patrimoine partagé

Tous droits réservés

  • Salles Miró 1 et 2, salle des pas perdus
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.bulgaria(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente de la République de Bulgarie auprès de l'UNESCO

Une exposition photographique qui met en lumière la richesse du patrimoine culturel et archéologique commun des pays de la péninsule des Balkans, de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge.
Ce projet, soutenu par la fondation néerlandaise Horizon, a été initié par le photographe Ivo Hadjimishev, président de la Société photographique bulgare et membre honoraire de la Royal Photographic Society.  

MERCREDI 18 ET MARDI 24/03 | Célébration journée internationale

À l’occasion de la Journée internationale du Nowruz

Tous droits réservés

Le Nowruz, Nowrouz, Novruz, Nooruz, Navruz, Nauroz ou Nevruz (l’orthographe et la prononciation du mot variant selon les pays) - jour nouveau - marque le nouvel an et le début du printemps dans une zone géographique très étendue, comprenant, entre autres, l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, la Fédération de Russie, l’Inde, l’Iraq, l’Iran, Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Pakistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, la Turquie. Il est généralement célébré le 21 mars, date de la Journée internationale proclamée par les Nations Unies.

Cette fête ancestrale, inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, sera célébrée les 18 et 24 mars, à la Maison de l’UNESCO, à travers deux soirées musicales fidèles aux rituels festifs du Nowruz : chants, danses, récits de contes et de poèmes. Deux occasions pour marquer le renouveau que symbolise le Nowruz, tout en portant des valeurs de paix et de solidarité entre les générations et au sein des familles, prônant la réconciliation et le bon voisinage.

Mercredi 18/03 | Nowruz

  • Salle I, 19 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.iran(at)unesco-delegations.org 

    Responsable : Délégation permanente de la République islamique d'Iran auprès de l'UNESCO

Une soirée culturelle mettant à l’honneur musiques et chants traditionnels iraniens, inspirés des poèmes persans de Hafez et Mowlana - sur des compositions de Sohrab Pournazeri, interprétés par le groupe Syavosh, le célèbre chanteur classique Homayoun Shajarian et les artistes Aeen Meshkatian, Azad Mirzapour, Atena Mostaan Eshtiaghi, Hossein Rezaeenia, Mahyar Toreihi.

En marge de la soirée musicale, pour mieux comprendre les longs préparatifs du Nowruz, une composition du Haft Sîn, les sept S sera installée. Il comprend sept éléments naturels et comestibles dont le nom doit commencer par un s : sabzi (blé germé), symbole de renouveau et de la bonne fortune, samanou (sirop ou pâte sucrée à base de germes de blé), symbole de fertilité et d’abondance, senjed (fruit séché de l'olivier de Bohême), symbole de l’amour, sîr (ail), symbole de sagesse, sîb (pommes), symbole de la beauté naturelle, somagh (sumac), symbole de santé, serkeh (vinaigre), symbole de patience. À ces sept Sîn on ajoute des objets symboliques tels que des bougies, un miroir, un poisson rouge vivant, des œufs peints.

Mardi 24/03 | Nowruz, une célébration de l’amitié entre les peuples

Pour illustrer la diversité culturelle et les valeurs de partage promues par le Nowruz, l'organisation culturelle TURKSOY a réuni des artistes azerbaïdjanais, kazakhs, kirghizes, moldaves, ouzbeks, russes, turcs et turkmènes pour une célébration du « jour nouveau » dédiée au 70e anniversaire de l’UNESCO (1945-2015).

Fondée en 1993*, l’Organisation internationale de la culture turque (TURKSOY) a pour vocation la promotion de la coopération culturelle entre ses 14 membres (comprenant des États, des sujets fédéraux ou des régions autonomes de certains pays) ainsi que la préservation, la revitalisation et le développement de la culture turque. Elle s’efforce, grâce à cette coopération, de créer des liens étroits entre ses membres et d’autres pays, afin d’accroître la compréhension entre les peuples et de contribuer ainsi à la consolidation de la paix.
* par l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan, la Turquie et le Turkménistan rejoints ensuite par la Gagaouzie (région autonome de Moldavie), la République de l’Altaï, la République de Bachkirie, la Khakassie, la République de Sakha (ou Yakoutie), le Tatarstan, la République de Touva.

LUNDI 23/03 | CÉLÉBRATION JOURNÉE INTERNATIONALE

À l'occasion de la Journée internationale de la francophonie : contes populaires de 9 pays francophones et jeu de mots

Tous droits réservés

Paroles partagées

Contes populaires de la francophonie par des artistes d’Arménie, du Burkina Faso, du Canada, de Grèce, de Lituanie, du Québec, de la République dominicaine, de Tunisie, de l’Uruguay et du Viet Nam.

À cette occasion un hommage sera rendu, en sa présence, à l’auteur-compositeur-interprète Guy Béart.
Programme

  • "Les gâteaux du Têt", conte vietnamien, par la conteuse Isabelle Genlis, accompagnée à la cithare traditionnelle par la musicienne Ho Thuy Trang ;
  • "La ceinture perlée", conte québécois, par la comédienne-conteuse québécoise Nathalie Krajcik Belanger ;
  • "Prince en léthargie", conte grec, par la conteuse grecque Magda Kossidas-Schneider, accompagnée au santour par la musicienne Ourania Lampropoulou ;
  • "La chemise d‘un homme heureux", conte lituanien par le metteur en scène lituanien Vytas Kraujelis et sa troupe de théâtre ;
  • "Comte de la porte", conte tunisien, par le conteur tunisien Tahar Bekri ;
  • "Le Mardi gras", conte arménien par la metteuse en scène arménienne Anna Matshkalyan et sa troupe de théâtre ;
  • "Le chien qui voulait être un être humain", conte uruguayen de Tito Monterosso, par l’écrivain Mario Benedetti ;
  • "Yennega", conte burkinabais, par la comédienne-conteuse Roukiata Ouedraogo ;  
  • "La tache indélébile", conte dominicain de Juan Bosch, par la comédienne-marionnettiste  Oleka Fernandez.

Ouverture du « Francophonie Quiz »

Jeu de mots d’étymologie française

  • Salle des actes, 13 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles :
    dl.canada(at)unesco-delegations.org
    Responsable : le Groupe francophone auprès de l’UNESCO

À l’aide de tablettes numériques tactiles les joueurs  devront deviner les emprunts français de mots  andorrans, arméniens, bulgares, chypriotes, grecs, lituaniens,  allemands, italiens, wolofs et rhéto-romanches.

L'accès au jeu Francophonie quiz sera ouvert du 21 au 27 mars inclus de 10 à 17 h 30.
Une initiative de la Délégation permanente de la République de Chypre auprès de l’UNESCO, avec la participation des Délégations permanentes auprès de l’UNESCO de l’Andorre, de l’Arménie, de la Bulgarie, de la Grèce, de la Lituanie, du Sénégal et de la Suisse.

MARDI 31/03 | OPÉRA DE CHAMBRE, projection

Zajal, opéra de chambre du compositeur libanais Zad Moultaka

Tous droits réservés

  • Salle XI, 18 heures
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles : dl.liban(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente du Liban auprès de l’UNESCO

Projection, en présence du compositeur libanais Zad Moultaka, de l’opéra de chambre Zajal en langue arabe, filmé lors de sa création les 22 et 23 avril 2010 au TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers, scène nationale).
Musique, scénographie et mise en scène, Zad Moultaka.
D’après la retranscription d’une joute poétique entre Khalil el-Khoury el-Féghali et Assaad el-Khoury el-Féghali.
Textes chantés et récités en arabe dialectal libanais.
Réalisation, William Rougier - Production, L'empreinte digitale et Ars Nova ensemble instrumental.
Film sous-titré en français et en anglais

Dans un village libanais au début du XXe siècle, Chahrour el-Wadi, jeune homme parti à l’aventure depuis quelques années, revient masqué pour défier son père. À partir de la tradition poétique et musicale ancestrale du zajal, le compositeur Zad Moultaka tisse la trame, dramatique et amusante, d’un opéra où langue et langages s’entrelacent.

Le zajal est une forme de joute oratoire populaire en arabe dialectal qui a connu son âge d'or au Liban avant la guerre civile. Cet « art d'émouvoir avec la voix » pouvait attirer avant la guerre plus de 30 000 personnes par soirée, et ses pratiquants, les zajalistes, étaient élevés au rang de poètes.

31/03-03/04 | Exposition

Amine Sfeir, rétrospective

  • Patio des salles X-XI
  • Entrée libre, jours ouvrables de 10 à 17 heures, sur présentation d’une pièce d’identité
  • Contact : dl.liban(at)unesco-delegations.org
    Responsable : Délégation permanente du Liban auprès de l’UNESCO

Rétrospective du peintre libanais Amine Sfeir (1932-2002).

Février 2015

Samedi 07/02 | Concert caritatif | Salle I, 19 h 30

Orchestre symphonique espoir sans frontières, sous la direction de Claude Raymond

Tous droits réservés

  • Salle I, 19 h 30
  • Prix des places 35 € (tarif réduit 25 €, gratuit pour les moins de 12 ans)
  • Vente en ligne sur www.espoirsansfrontieres.org et dans les magasins Fnac, Carrefour, France Billet …
    Responsables : l'ONG Espoir sans frontières, Délégations permanentes de El Salvador et du Honduras auprès de l'UNESCO 

Florilège d’airs d’opéras célèbres pour chœur et solistes, Rhapsodie pour contralto, chœur d’hommes et orchestre de Brahms et La Création de Haydn (première partie),  composent le programme de ce concert exceptionnel donné par l’Orchestre symphonique Espoir sans frontières, dirigé par Claude Raymond, et le Chœur Elisabeth Brasseur, dirigé par Antoine Sebillotte – avec la participation des solistes Rachel Guilloux, soprano, Gosha Kovalinska, mezzo, Guillaume Dussau, basse, et José Todaro, ténor.

Plus de 80 musiciens et 120 choristes mettent depuis 2012 leur talent au service de l'ONG Espoir sans frontières pour l'organisation de concerts caritatifs annuels. Cette année, les bénéfices collectés serviront à la mise en œuvre d'actions en faveur de la scolarisation d'enfants au El Salvador et au Honduras. L'Orchestre symphonique Espoir sans frontières, créé en 2005 par l’ONG Espoir sans frontières, est composé de musiciens professionnels (issus de grandes formations parisiennes telles que l’Opéra de Paris, l’Ensemble orchestral de Paris, l’Orchestre de Radio France ou l’Orchestre de Paris) et d’amateurs aguerris ayant choisi de mettre bénévolement leur talent au service des causes humanistes internationales de l’ONG.

09-10/02| Conférence | Salle XI, de 9 à 18 heures

Les assises du vivant 2015 - « Biodiversité et changement climatique en interaction : créer et vivre d'autres possibles »

  • Salle XI, de 9 à 18 heures
  • Sur enregistrement en ligne, dans la limite des places disponibles : http://on.unesco.org/1JMz64G
    Responsable : secteur des sciences humaines et sociales de l’UNESCO  
  • Repenser la conservation : vers des stratégies « sans regrets »
  • Développer la solidarité écologique et la justice environnementale : faire équipe avec le vivant
  • Entreprendre autrement : articuler performance et résilience

Pour chaque thème abordé, scientifiques, acteurs de la société civile, citoyens responsables et engagés, jeunes, entrepreneurs et artistes porteront un regard croisé sur les informations disponibles, le constat des scientifiques, les actions et solutions mises en œuvre aux niveaux local et international.  Mais il s'agira surtout d'engager une discussion interactive sur les présents et futurs possibles.

Mardi 10/02| Lancement

Histoire générale de l'Afrique : lancement de la production d'une série de 6 films

© Sulaiman Ishola, Nigeria
African Faces, Acrylic on Canvas

  • Salle IV, 15 heures
  • Sur invitation : t.nguma(at)unesco.org
    Responsable : secteur de la culture de l'UNESCO  

Bande annonce : http://vimeo.com/whosdh/review/82092052/14520f96f3

Evénement de lancement de la production d’une série de six films documentaires basés sur le contenu de l’«Histoire générale de l’Afrique de l'UNESCO» qui sera produite par la journaliste et productrice de la BBC Zeinab Badawi avec le soutien de la Société d’Etat marocaine l'Office Chérifien des Phosphates (OCP).
Cette initiative qui vise à traduire en images l'une des contributions majeures de l'UNESCO à la connaissance sur l'Afrique, permettra de promouvoir et de rendre accessible  à un plus large public les apports majeurs de ce monument de l’historiographie.

Vendredi 13/02 | Célébration : tables rondes et directs radio

Journée mondiale de la radio

Logo officiel de la Journée mondiale de la radio, 2015

  • Hall Ségur et salles Miró, de 10 à 18 heures
  • Entrée libre, sur présentation d'une pièce d'identité, dans la limite des places disponibles
    Responsable : Secteur de l'information et de la communication de l'UNESCO  

Cette année l’UNESCO célèbre la jeunesse à l’antenne en présence d’une variété de radiodiffuseurs, français et internationaux, couvrant une très large audience (Radio France Internationale, Monte Carlo Doualiya, China Radio International), des antennes issues du milieu associatif et des radiodiffuseurs communautaires venus d’Afrique et du Moyen-Orient. Toute la journée ils diffuseront en direct de la Maison de l’UNESCO. Une occasion rare pour découvrir les coulisses des émissions mais aussi échanger, débattre avec les radiodiffuseurs et de nombreux invités – personnalités, journalistes, artistes – au gré d'interactions directes et de tables rondes.

Programme

  • À partir de 10 heures
    Diffusion en direct des radiodiffuseurs

Débats

  • « La radio et les jeunes, état des lieux, inclusion, stéréotypes »
    11-12 heures, en français – Intervenants :    
    Daphné Gastaldi, journaliste pour RFI ; Pierre Montel, délégué général du Syndicat national des radios libres (SNRL) ; Emmanuel Sémo, président fondateur de Radio VL.
  • « Renforcer les radios locales par le biais des technologies de l'information et de la communication » 
    12-13 heures, en anglais - Intervenants :
    représentants des radios Base FM (Namibie) Kyela FM (Tanzanie), Mwanedu FM (Kenya), Radio Atlantis (Afrique du Sud), Radio Mafeteng (Lesotho), Radio Moanda (RDC), Zambezi FM (Zambie), Hezekiel Dlamini, UNESCO/Harare, Michel Kenmoe, UNESCO/Libreville, Al-Amin Yusuph, UNESCO/Dar-es-Salam   
  • « Jeunes journalistes et fixeurs : quelles garanties pour plus de sécurité ? »
    14 h 30-15 h 30, en français - Intervenants : 
    Roméo Langlois, grand reporter à France 24, Matthieu Mabin, grand reporter à France 24, Daniel Vallot, journaliste pour RFI, Mehdi Benchelah, spécialiste du programme, UNESCO  
  • « L’heure de la Syrie : promouvoir la liberté d’expression par le biais de la radio »
    15 h 30-16 h 30, en anglais - Intervenants :
    Les journalistes de Farah al Nas et Yarmouk FM (radios jordaniennes), Ma’aly Hazzaz, responsable de projet, UNESCO.

Projection

Radio Favela, de Helvecio Ratton
13 heures-14 h 30, 92 minutes, version originale en portugais, sous-titrée en français
Le quotidien et les combats de quatre amis, vivant dans un bidonville brésilien, qui souhaitent lancer une station de radio pour donner la parole aux habitants des favelas. Inspiré d'une histoire vraie.

VENDREDI 20/02 | Soirée culturelle

Soirée musicale inspirée des chansons des poètes Rabindranath Tagore et Kazi Nazrul Islam

Tous droits réservés
Rabindranath Tagore et Kazi Nazrul Islam

À l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle

Pas moins de cinq interprètes, parmi les plus renommés de la scène artistique du Bengladesh, Rezwana Choudhury Bannya, Sujit Mustafa, Adity Mohsin, Khairul Anam Shakil et Leena Taposhi, pour interpréter une sélection de chansons des illustres poètes Rabindranath Tagore et Kazi Nazrul Islam.  

La Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année depuis février 2000 afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme. La date du 21 février a été choisie en hommage aux étudiants tués par la police à Dacca (aujourd'hui la capitale du Bangladesh) alors qu'ils manifestaient pour que leur langue maternelle, le bengali, soit déclarée deuxième langue nationale du Pakistan de l'époque.

23-27/02 | Evénement spécial | Salle II, de 9 à 18 heures

Semaine de l’apprentissage mobile 2015

Logo de la Semaine de l'apprentissage mobile, 2015

  • Atelier, colloque, forum et séminaire
  • Salle II, de 9 à 18 heures
  • Sur enregistrement en ligne :  http://on.unesco.org/mlw2015reg
    Responsable : secteur de l'éducation de l'UNESCO

L’édition 2015 de la Semaine de l’apprentissage mobile, placée sous le thème "L’autonomisation des filles et des femmes grâce à la technologie" explorera, autour de quatre événements, comment la technologie mobile peut permettre d’améliorer l’éducation des filles et des femmes et d’accélérer leur apprentissage.

  • Ateliers (lundi 23 février)
  • Colloque (mardi 24 et mercredi 25 février
  • Forum des hauts responsables (jeudi 26 février)
  • Séminaire de recherche (vendredi, 27 février)

L’objectif principal l’édition 2015 est d’assurer que les nouvelles technologies, des téléphones portables de base aux tablettes électroniques dernier cri, ouvrent la porte à de nouvelles possibilités éducatives et aident à promouvoir l’égalité des genres dans l’éducation et au-delà.

Jeudi 26/02 | Evénement reporté à une date non encore fixée

ANNULE - Urszula Dudziak, "Papaya pour le jazz"

©Krzysztof Opaliński
Urszula Dudziak

EVENEMENT REPORTE A UNE DATE NON ENCORE FIXEE

  • Salle I, 18 h 30
  • Sur invitation, dans la limite des places disponibles
    Responsables : l'UNESCO et la Délégation permanente de la République de Pologne auprès de l’UNESCO    

Le concert exceptionnel de la compositrice et chanteuse de jazz polonaise Urszula Dudziak sera précédé de la cérémonie de sa nomination en qualité d’Artiste de l’UNESCO pour la paix.  

Urszula Dudziak débute sa carrière dans les années 60 avec le groupe de jazz du compositeur et pianiste Krzysztof Komeda et acquière sa renommée grâce aux chansons qu’elle enregistre avec l’Orchestre de la Radio polonaise.
En 1973, elle entame sa carrière solo aux États-Unis et collabore avec le Michal Urbaniak Orchestra. Considérée comme l’initiatrice d’un nouveau style de musique, composé de chant et de musique électronique, elle enchainera les succès outre-Atlantique et les rencontres artistiques - notamment avec Bobby McFerrin, Herbie Hancock, Ron Carter, Marcus Miller, Sting, le Gil Evans Orchestra ou le Vienna Art Orchestra. Et c’est en 1976 que son tube "Papaya" ou "Papaya dance", composé avec Michal Urbaniak et popularisé par le programme télévisé américain "Good Morning America", commencera à faire le tour du monde.

Aussi engagée, Urszula Dudziak sera nommée Artiste de l’UNESCO pour la paix pour ses nombreuses actions caritatives encourageant les jeunes talents et pour son soutien à la cause des femmes, en particulier à leur autonomisation. L’artiste a dernièrement soutenu des projets au Kenya et en Tanzanie destinés à aider de jeunes talents.  

JANVIER 2015

Exposition | 05-21/01 | Grottes d'Haïti, entre imaginaires et réalités

Tous droits réservés
Affiche de l'exposition "Grottes d’Haïti, entre imaginaires et réalités", janvier 2015

Une exposition photographique sur le patrimoine souterrain d'Haïti.
Grottes d’Haïti, entre imaginaires et réalités est le fruit de cinq années de recherches effectuées par les spéléologues Carole Devillers, Jean-François Fabriol et Olivier Testa, sous le  patronage de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l’UNESCO. À travers plus de quarante photographies et des contenus multimédia sont mises en lumière les richesses géologiques d’Haïti et leur imprégnation dans la culture et l’histoire du pays. On découvre l’île sous un jour inédit. Dans les profondeurs souterraines, ces lieux exceptionnels, empreints de magie, constituent un élément incontournable de l’imaginaire haïtien. Objet de contes et de légendes, ils  accueillent encore aujourd’hui certaines cérémonies.

Il est recommandé aux visiteurs de se munir de leur smartphone ou tablette, pour accéder aux suppléments multimédia (contes récités, extraits de livres, images complémentaires, …).

Projection, conférence et exposition | 12-16/01 | Jean Rouch à l’UNESCO

Cliché Jean Rouch - © Jocelyne Rouch

 

C’est pour clore la commémoration du dixième anniversaire de la mort de ce grand « passeur culturel du XXe siècle » que la Fondation Jean Rouch et ses partenaires, consacrent une exposition et une soirée à l’œuvre de Jean Rouch et à ses liens avec l’UNESCO.
L’exposition, articulée autour de trois volets, comprend photographies et documents d’archive, ainsi que la projection de films en boucle.

La soirée du vendredi 16/01, ponctuée d’hommages et d'allocutions, offrira la projection d'un film inédit sur Jean Rouch, suivie d'une conférence sur sa conception du temps, pour finir avec une présentation de ses archives inédites, filmiques, photographiques et sonores.

Jean Rouch (1917-2004), ethnologue, anthropologue et cinéaste, a été une figure du cinéma ethnographique qu'il a en bonne partie contribué à façonner. Il a aussi tissé tout au long de sa vie un réseau de relations d'amitié et de travail au-delà des frontières, une ouverture sur le monde que ses liens avec l'UNESCO illustrent exemplairement.

À l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste : CONCERT | TABLE RONDE | CÉRÉMONIE | EXPOSITIONS

© Mémorial de la Shoah
Vue contemporaine du site d’Auschwitz-Birkenau

LUNDI 26 JANVIER

  • Concert de l’Orchestre symphonique de Jérusalem, sous la direction de Frédéric Chaslin, 19 heures, salle I

MARDI 27 JANVIER

  • Table ronde « Culture, mémoire et transmission » 14 h 30, salle II
  • 8e cérémonie dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, 19 h 30, salle I 

EXPOSITIONS

  • La Shoah par balles, 10 ans d’investigation de Yahad – In Unum
    Hall Ségur, du 26 janvier au 6 février 2015
  • Auschwitz-Birkenau 1940-1945, Camp de concentration et centre de mise à mort
    Salle des pas perdus, du 26 janvier au 6 février 2015
  • La libération des camps nazis
    Grilles de l’UNESCO, du 12 janvier au 6 février 2015 Visite libre, de 10 à 17 heures, jours ouvrables, sur présentation d’une pièce identité