03.02.2014 -

Irina Bokova salue 60 ans de coopération entre l'UNESCO et la République de Corée

ⓒ APCEIU - Official visit of Irina Bokova, Director-General of UNESCO. Republic of Korea, February 2014

Lors de cette même cérémonie, Irina Bokova a reçu des mains du Premier ministre la médaille Gwanghwa, l'ordre du mérite pour services diplomatiques, en reconnaissance de sa contribution à la promotion des relations amicales entre la République de Corée et l'UNESCO.

Séoul - 3 février. La Commission nationale coréenne a célébré 60 ans de coopération avec l'UNESCO lors d'une cérémonie organisée à Séoul en présence du Premier ministre de la République de Corée Jung Hong-won et de la Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova. M. Min Dong Seok, Secrétaire général de la Commission nationale, a exposé la nouvelle vision de la Commission pour les 60 prochaines années, mettant l'accent sur le partage de l'éducation avec les pays les moins développés, la promotion de la citoyenneté mondiale et la construction de la paix.

Lors de cette même cérémonie, Irina Bokova a reçu des mains du Premier ministre la médaille Gwanghwa, l'ordre du mérite pour services diplomatiques, en reconnaissance de sa contribution à la promotion des relations amicales entre la République de Corée et l'UNESCO.

Le Premier ministre a notamment souligné le rôle de l'UNESCO dans l'histoire récente de la Corée : « L’histoire de notre pays au cours des 60 dernières années est une histoire de miracles sans précédent dans la communauté mondiale : un miracle d'industrialisation et un miracle de démocratisation. Cette histoire a pu s’écrire grâce au formidable engagement de la Corée pour l'éducation et l'UNESCO a été l’un des moteurs de cet engagement. »

Tous les orateurs ont rappelé le soutien décisif de l'UNESCO dans la production et la diffusion de matériaux d'apprentissage pour les enfants du pays après la guerre. « La croissance économique et le progrès de la Corée au cours des 60 dernières années n'auraient pas été possibles sans l'aide de l'UNESCO » a déclaré le ministre de l'Éducation et Président de la Commission nationale Seo Nam-su. En deux générations, la Corée a émergé du statut de pays bénéficiaire au statut d’état donateur et le premier ministre a exprimé l'engagement de son pays à augmenter l'aide au développement de 11% cette année.

« L'éducation est la clé du succès coréen et ce n'est un secret pour personne. » a déclaré la Directrice générale. S’adressant aux étudiants de l'Académie nationale diplomatique coréenne plus tôt dans la journée, Irina Bokova a déclaré que la « durabilité doit s’ancrer sur des fondations plus solides que l’économie ou la finance. Elle s’appuie sur les droits et la dignité de chaque être humain, à travers une éducation de qualité, par la sauvegarde du patrimoine, l’apprentissage de la vie ensemble. »

Lors de sa visite au Centre d’Asie-Pacifique pour l’éducation à la compréhension internationale (APCEIU) , Irina Bokova a souligné que « Promouvoir la citoyenneté mondiale est non seulement l'un des trois piliers de l’initiative mondiale du Secrétaire général Ban Ki-moon L’éducation avant tout, c’est aussi un impératif d'éducation au 21ème siècle, pour la transmission des valeurs fondamentales . »

« L’enjeu d’aujourd’hui est de libérer la créativité et le potentiel humain. La République de Corée  a investi dans l'éducation pour atteindre ce stade de son développement, et maintenant nous pouvons franchir un nouveau cap, en investissant dans la créativité et les industries créatives. C'est une stratégie forte, et c'est ainsi que nous pouvons changer le paradigme du développement » a-t-elle poursuivi, rendant hommage à la vision de la Présidente Madame Park, telle qu’exprimée récemment au Forum économique mondial à Davos. Cette même vision fut également au cœur du déjeuner de travail avec Ms Rha Sun-hwa, à la tête des Services de Protection du Patrimoine, qui a souligné l’engagement de la Corée à partager son patrimoine et son expertise avec le monde, et à améliorer ses investissments pour ce faire.

La Directrice générale a également rencontré les secrétaires généraux des commissions nationales de la Chine, du Malawi, de Mongolie et du Japon, également présents pour les cérémonies d'anniversaire, ainsi que près de 50 enfants participant au programme « UNESCO Kids » mené par la Commission Nationale.




<- retour vers Partenaires et donateurs
Retour en haut de la page