17.04.2013 - ODG

L’UNESCO et Intel élargissent leur partenariat pour cibler l’enseignement de la science et de l’ingénierie

© UNESCO/E.U.

Le 13 avril, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et la vice-Présidente d’Intel Corporate Affairs Group, Shelly Esque, ont signé un accord-cadre sur cinq ans en vue de renforcer les capacités de la science et de l’ingénierie dans le monde et de mettre les technologies de l'information et de la communication (TIC) au service du progrès de l’éducation.

« Nous sommes des partenaires de longue date, parce qu’il existe entre Intel et l’UNESCO de fortes synergies qui associent des idées inédites et innovantes à notre politique en faveur d’une éducation de qualité », a déclaré Mme Bokova après la signature de l’accord au Siège de l’UNESCO. « Cet accord nous ouvre de nouvelles opportunités. Il existe aujourd’hui une demande criante de connaissance, de science, d’éducation et de nouvelles technologies, et nous nous devons d’aider les États membres à tirer tout le bénéfice de ce savoir et de cette innovation pour accélérer leur développement. » Mme Esque a affirmé pour sa part que l’UNESCO et Intel partageaient des buts similaires et que cet accord-cadre allait ouvrir de nouveaux horizons.

L’UNESCO et Intel s’emploieront à perfectionner et fournir des outils d’apprentissage des STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) pour le développement durable, à renforcer les capacités des STEM dans les universités, à appuyer l’initiative de l’UNESCO pour les sciences de l’ingénieur par le biais de projets d’enseignement de l’ingénierie et à utiliser les TIC dans les politiques et les plans directeurs de l’éducation. L’accord prévoit de cibler particulièrement l’Afrique qui est, avec l’égalité des genres, l’une des priorités globales de l’UNESCO.

L’accord vise également à améliorer la place des filles et des femmes et des élèves de milieux défavorisés dans les STEM. L’UNESCO et Intel coopéreront sur des projets ciblant spécialement les filles et les femmes, dans le cadre du Partenariat mondial pour l'éducation des filles et des femmes de l’UNESCO lancé en 2011 et mettront l’accent sur l’enseignement secondaire et l’alphabétisation des adultes, tout particulièrement en Afrique et en Asie.

Intel et l’UNESCO travaillent ensemble depuis 2004, année où fut signé le premier mémorandum d’accord sur l’élaboration de directives visant à améliorer la qualité des programmes de formation des enseignants à l’utilisation des TIC.




<- retour vers Partenaires et donateurs
Retour en haut de la page