Programme international pour le développement de la communication (PIDC)

© UNESCO/ Giuliana Riccio

PIDC est un des principaux forums du système des Nations Unies.

Sa mission 

Le développement de médias libres et pluralistes avec une approche globale du développement démocratique. Ainsi, il supporte les projets de médias et installe des conditions favorables à leur essor.

Depuis 27 ans, PIDC se focalise sur les priorités les plus urgentes du développement de la communication. 93 millions US$, plus de 1100 projets dans 139 pays en développement ou en transition. Ses actions ont eu un impact décisif dans :

  • La promotion de l’indépendance et du pluralisme des médias;
  • Le développement des médias communautaires, radios et télévisions;
  • La modernisation des agences de presse nationales et régionales
  • La formation des professionnels des médias.  

Plus que jamais, PIDC appuie les projets permettant aux populations de bénéficier d'un accès équitable à la connaissance et de pouvoir s'exprimer à travers des médias libres et pluralistes. L’assistance étant internationale, elle n’interfère d’aucune façon avec le fonctionnement autonome et l’indépendance des organismes d’information.

Formation des journalistes - République du Congo

Comme un pays en post-conflit, la République du Congo a subit la perte d'infrastructure considérable de 1997 à 2003. La télévision nationale Télé-Congo et la Radio Brazzaville ont été sévèrement endommagées.

Le projet vise à renforcer les capacités techniques et à améliorer la qualité des programmes en vue des prochaines élections nationales. Des équipements modernes donneront aux deux canaux une meilleure position pour atteindre les journalistes sur le terrain et transmettre en direct, sans interruption, depuis les sites d'élection.

50 journalistes et techniciens seront formés aux nouvelles technologies et encouragés pour une couverture juste et précise des élections. Les élections récentes dans le pays voisin République démocratique du Congo serviront de cas d’étude.

© AINAphoto/ Farzana Wahidy

Femmes et média – Afghanistan

Pour encourager le développement des femmes dans des médias et les former, l'UNESCO a lancé une association professionnelle de femmes Afghanes travaillant dans les média. La première réunion a eu lieu à Kaboul. Plus de 60 femmes ont élu le Conseil de direction, posé les bases du plan de travail et choisi leur nom "La voix des femmes afghanes dans les médias du monde" (VAWGM). Le support de l'UNESCO a permis l'installation d’un bureau à Kaboul dans AINA, le Centre culturel et media.

VAWGM emploie trois personnes et possède une unité de publications féminine (Malalai magazine, le journal Seerat, le mensuel "Effat" pour l’information des femmes en zone rurales, etc). Cependant, pour être vraiment efficace, il faut étendre le réseau dans d'autres villes majeures, comme Herat, Kandahar, Jalalabad et Mazar-i-Sharif. Étant donné la nature conservatrice de société Afghane, il est important que les femmes possèdent leurs propres installations. L'objectif de ce projet est de permettre le développement de tels bureaux.

Retour en haut de la page