Assurer la stabilité à travers une éducation de qualité pour les jeunes réfugiés Syriens en Jordanie

Un groupe de filles utilisent l’art comme un moyen d’expression pendant une séance IFE.

À la suite de la crise prolongée en Syrie, la Jordanie a reçu un afflux massif de Syriens traversant la frontière pour trouver refuge. Le gouvernement jordanien a été sensible à la question, en particulier en développant des mesures soutenant l’inscription des enfants syriens à l'école publique.

La présence de la population réfugiée a imposé des exigences supplémentaires sur le système éducatif local, avec par exemple des classes plus nombreuses, présentant une pression sur les enseignants et leurs élèves. De plus, le traumatisme post-conflit vécu par les jeunes réfugiés doit être traité et géré de manière appropriée afin de prévenir de possible comportements violents et de réduire la probabilité d'abandons dans le domaine éducatifs.

Dans le cadre de l’INEE (réseau international pour l'éducation en situations d'urgence), et en partenariat avec la Délégation de l'Union européenne en Jordanie, le Bureau d'Amman de l'UNESCO a mis en commun un éventail d'expertise pour soutenir le gouvernement de la Jordanie en réponse aux difficultés pédagogiques occasionnées par la crise, et maintenir une éducation de qualité dans le pays. Le projet a pour but de répondre aux besoins des réfugiés syriens ainsi qu’à ceux de la communauté jordanienne. Préserver la qualité de l'éducation offerte aux deux groupes est essentielle pour assurer aux jeunes l'accès à une éducation et des formations variées, qui développeront une participation active à l'économie et un meilleur engagement au sein des communautés respectives.

Le projet financé par l'UE vise à atténuer l'impact de la crise humanitaire en établissant une solution éducative globale par le biais de la formation des enseignants, d’un soutien pédagogique, et du renforcement de la capacité nationale à mettre en œuvre des politiques d'éducation sensibles au genres et fondées sur les droits de l’homme. Le projet inclura également le développement des compétences à travers l'éducation informelle (IFE ®), l'éducation non-formelle (ENF ®), l'encadrement des jeunes et des programmes d'orientation dans les camps de réfugiés. Ces initiatives serviront à favoriser la réintégration volontaire au système éducatif ou au sein d'autres types de formations.

Cette approche multi-facettes favorise un environnement propice aux interventions éducatives de l'UNESCO, en permettant aux jeunes refugiés syriens de devenir plus résilients, ainsi qu’à aider à la création d’un terrain stable pour la transmission durable d'une éducation de qualité dans un contexte extrêmement incertain.

*******

Pour plus de détails, voir:

UNESCO-EU project supporting young Syrian refugees in Jordan (en anglais)

UNESCO-led Education activities at the Syrian refugee Za’atari Camp welcome the official visit of the EU Commissioner (en anglais)

Retour en haut de la page