Contribution à l'amélioration de la présence de la langue arabe à l'UNESCO

© UNESCO/Andrew Wheeler

L'UNESCO reconnaît que les langues jouent un rôle clé dans la diffusion des connaissances et des idées entre les peuples et les cultures.

La langue arabe, qui a joué un rôle majeur dans l'histoire, est l'une des six langues officielles de l'UNESCO. L'UNESCO s'efforce d'accroître sa visibilité dans le monde arabe et depuis septembre 2005, date du lancement de la version arabe du portail de l'UNESCO, environ 5% de l'information disponible en anglais sur le portail a été mis en ligne en langue arabe.

Activités et soutien à la promotion de la langue et à la culture arabes au sein de l'UNESCO et de la communauté internationale se sont développés en 2007 avec le lancement du projet intitulé «Contribution du Prince Sultan bin Abdul Aziz Al Saoud à l'amélioration de la présence de la langue arabe à l'UNESCO » financé par l'Arabie Saoudite pour un montant de 3 millions de dollars US. En 2010, la Jamahiriya arabe libyenne a versé 1 million de dollars US pour financer cette même cause. Les activités financées par ces contributions seront menées jusqu’en 2013.

© UNESCO/ Andrew Wheeler

Les objectifs du projet sont les suivants: développer la version arabe du portail de l'UNESCO, mettre la version arabe des UNESCOTERM et de la base de données terminologiques de l'UNESCO en conformité avec les autres versions linguistiques, renforcer les relations avec les médias dans les pays arabophones, renforcer la traduction, la révision, la mise en page, l’impression ainsi que la distribution des publications en arabe, développer une expertise en traduction en particulier dans la Région arabe, et financer les services d'interprétation en arabe pour les réunions et conférences organisées par l'UNESCO ; ce qui permettra aux intervenants arabophones de s'exprimer dans leur langue principale et d’écouter en arabe les contributions faites dans d'autres langues.

Grâce à ces initiatives, l’UNESCO vise à élargir l’utilisation de la langue arabe dans les activités de l’UNESCO à un public beaucoup plus large.

Retour en haut de la page