Système national d’alerte précoce multirisque (NMHEWS)

Après le tsunami tragique du 26 Décembre 2004 dans la région de l'océan Indien, l'UNESCO a mis en place un système provisoire d'information sur les tsunamis, sous l’égide de la Commission océanographique intergouvernementale (COI), et en coopération avec le Centre d’avertissement de tsunami du pacifique (PTWC) au Hawaii et l'Agence météorologique du Japon (JMA) à Tokyo.

© UNESCO/ Torben Brandt

En octobre 2009, l'UNESCO a signé un accord sur 2 ans avec le Sultanat d'Oman pour construire le Système national d'alerte précoce multirisque d'Oman (NMHEWS), le tout premier pour l'océan Indien. L'accord suit les recommandations de l’IOC. Une mission experte a été envoyée au Sultanat en septembre 2008 pour fournir des conseils sur le développement et la mise en œuvre du système d'alerte (NMHEWS).

L'UNESCO fournira tout son savoir-faire technique dans les domaines suivants :

  • L’expertise dans la formation du personnel;
  • Le réseau des jauges du niveau côtier de la mer;
  • Tsunamètres et mesures du niveau de la mer;
  • Réseau des capteurs sismiques;
  • Des systèmes de communication pour avertir en temps réel;
  • Logiciel et modélisation, matériel de conscience éducatif et public.

© NOAA/ Emily B. Christman

L'action de l'UNESCO se traduira par des missions techniques, des ateliers et activités de formation. Un coordinateur de projet sera basé à Mascate à Oman.  

Le sultanat de l'Oman financera, soutiendra et fournira l'aide appropriée au projet.

Retour en haut de la page