Programme mondial pour l'évaluation des ressources en eau (WWAP)

WWAP est le programme phare de UN-Water. Un des objectifs du millénaire pour le développement (MDGs) est de réduire de moitié, d'ici 2015, le pourcentage de la population qui n'a pas accès à de l'eau potable.

En 2005, la Commission du développement durable a décidé d'inclure la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) dans les plans de développement nationaux de chaque pays.

Les objectifs sont :

  • L’évaluation des ressources en eau douce du monde et des écosystèmes;
  • L’identification des questions critiques et des problèmes;
  • Le développement des indicateurs et la mesure des progrès vers la réalisation de l'utilisation durable des ressources en eau;
  • L’aide aux pays pour développer leur propre capacité d'évaluation;
  • Les informations sur les enseignements et la publication de « Mise en valeur des ressources en eau » (WWDR) à intervalles réguliers.

© UNESCO/ Roger, Dominique

Financement multi-pays

Entrepris par UN-Water sous l’égide de L'ONU, WWAP est supporté par les contributions de plusieurs donateurs :

  • L'UNESCO héberge et gère le fond de placement WWAP;
  • Le gouvernement du Japon a supporté les 2 premières phases du programme;
  • D'autres gouvernements ont aussi contribué à son succès, avec des donations majeures comme pour l'Espagne, le Royaume-Uni, la France et la Turquie. Ces gouvernements avaient également soutenu la préparation des études de cas des pays.

Les fonds du Japon

La contribution du Japon au programme WWAP est une composante importante des activités effectuées dans la structure des fonds UNESCO-JAPON pour le renforcement des capacités. Ils ont subventionné les deux premières phases du programme (2000-2006) et le plan de la troisième phase (2006-2009).  

Le support de l’Italie

En février 2009, l’Italie et l’UNESCO ont signé un accord selon lequel l’Italie subventionne 7.5 millions d'Euros pour l’implémentation de la troisième phase du programme WWAP et le transfère de son secrétariat en Italie. La Région Ombrie a généreusement offert à l’UNESCO l’usage de la Villa La Colombella dans la municipalité de Pérouse. WWAP a basé son siège social à la villa, où il accueille aussi des activités pour le renforcement des capacités et d'autres événements conjointement avec des organisations partenaires.

Le support du Danemark

Le Danemark coopère avec l'UNESCO dans le programme WWAP depuis 2006 et appelle à l’intégration du concept de développement durable dans les MDGs. Il a été demandé aux pays d’intégrer les objectifs internationaux sur l'eau, l'assainissement et les aménagements, dans les stratégies de réduction de la pauvreté et dans les plans de développement nationaux.  

 

Retour en haut de la page