La musique au service de la paix: Danilo Perez et Placido Domingo honorés à l'UNESCO

© UNESCO/L. Rukingamubiri ; Danilo Pérez (gauche) et Plácido Domingo (droite)

Les musiciens de renommée mondiale, Danilo Perez et Placido Domingo, ont respectivement été nommés Artiste de l'UNESCO pour la paix et Ambassadeur de bonne volonté, au Siège de l'UNESCO à Paris les 20 et 21 Novembre 2012.

Dans un monde de plus en plus connecté, mais aussi plus fragmenté par de profondes inégalités, « la musique et la culture peuvent aider les gens à mieux se comprendre et à s’écouter les uns les autres, en créant de nouveaux ponts de dialogue et de respect et en renforçant les liens qui les unissent », a déclaré la Directrice Générale de l'UNESCO Irina Bokova. « Le jazz est particulièrement emblématique, car c’est beaucoup plus que de la musique. C'est le chant de la liberté – de la liberté d'improvisation, le jazz se réinvente chaque fois qu'il est joué. Le jazz est la voix des luttes pour la dignité humaine et les droits civils - le jazz concerne les valeurs, les droits de l'homme et la lutte contre la discrimination. Le jazz illustre avec force le pouvoir de la musique contre la violence, l'injustice et le repli sur soi - il enseigne la tolérance dans nos sociétés multiculturelles ».

© UNESCO/L. Rukingamubir ; Le compositeur de jazz et pianiste, Danilo Pérez, a été nommé Artiste de l'UNESCO pour la Paix le 20 Novembre 2012.

Lors de l’ouverture de la cérémonie de nomination de l'artiste de jazz Danilo Perez, la Directrice générale a salué sa musique car elle incarne « la dynamique des cultures, la manière dont elles s'influencent mutuellement et sont continuellement reconstituées ». Originaire du Panama, M. Perez est tombé amoureux du jazz très jeune et est allé vivre aux Etats-Unis pour étudier la composition de jazz au Berklee College of Music. Son style distinctif et passionnant de jazz panaméricain lui a valu les récompenses les plus prestigieuses de l'industrie musicale, y compris le Grammy Award

En tant qu’artiste de l'UNESCO pour la paix, M. Perez entend utiliser la musique pour faire avancer le changement social, dans la lignée des objectifs de l'UNESCO et de ses idéaux, en procurant, par exemple, des programmes de sensibilisation à la musique pour les enfants panaméens qui vivent dans une extrême pauvreté. 

© UNESCO/L. Rukingamubiri ; Irina Bokova et Plácido Domingo

La légende d'opéra Placido Domingo a souligné, dans son discours d'acceptation, qu’encourager les enfants à apprendre la musique classique était une mission qu'il aimerait poursuivre en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO. Renforcer le goût des enfants pour l’opéra assurera un avenir à ce patrimoine artistique. « La musique populaire est à une telle distance de la musique classique», a expliqué M. Domingo: « Les enfants doivent savoir qu’autre chose existe... et ils l'apprendront en s'amusant ».  Les efforts passionnés de M. Domingo « pour faire connaître l'opéra et la musique au plus large public possible, et ceux qu’il déploie  pour  effacer les frontières entre la musique classique et la musique populaire » sont les plus remarquables, a souligné la Directrice Générale.

Lors de la cérémonie, M. Domingo a présenté les gagnants de son concours Operalia, qui vise à découvrir et à récompenser les meilleures jeunes chanteurs d'opéra d'aujourd'hui. Les bénéfices du gala de charité organisé à l'UNESCO lors de la même soirée iront au programme « Éducation Pour Tous » de l’UNESCO et au tout nouveau festival de Placido Domingo à Séville en Espagne dont l'UNESCO est un partenaire officiel. Le public est également invité à faire des dons pour le programme et le festival.

En favorisant le bien-être social par les arts, notre nouvel artiste pour la paix et notre nouvel ambassadeur de bonne volonté montrent le pouvoir de la musique à nous rassembler en une même communauté, liés par des aspirations communes. La musique est extrêmement généreuse. Elle transcende et, ce faisant, elle unit.

NOTE :

Les artistes de l'UNESCO pour la paix sont des personnalités internationales qui mettent leur influence, leur charisme et leur réputation au service du message de l'UNESCO et de ses programmes.
Les Ambassadeurs de bonne volonté de l'UNESCO sont un groupe exceptionnel de personnalités qui ont généreusement accepté d'utiliser leur talent et leur statut afin d’aider à attirer l'attention du monde sur les travaux de l'Organisation dans l'éducation, la science, la culture et la communication. L'UNESCO collabore avec les artistes et les ambassadeurs pour sensibiliser le public sur les questions clés de développement et pour informer le public des actions de l'Organisation dans ces domaines.

Retour en haut de la page