Historique

© UNESCO

Depuis sa création en 1973, le Sony Ericsson WTA Tour et ses joueuses ont été les leaders dans la lutte pour l'égalité, plus particulièrement dans les efforts mis en œuvre pour faire en sorte que les montants des Prix à Roland Garros et Wimbledon soient les mêmes pour les hommes et les femmes. Billie Jean King, la fondatrice du Tour, a également créé la « Women’s Sports Foundation » en 1974, organisation éducative caritative dédiée à l'amélioration de la vie des filles et femmes grâce aux sports et aux activités physiques.

Le programme de responsibilité sociale élaboré suite au partenariat entre l'UNESCO et le Sony Ericsson WTA Tour, s’appuie sur la lutte pour l’égalité que mènent déjà le Tour et ses joueuses. L’idée est née suite à la campagne Iguales, organisée par le Tour à Madrid en 2007 pour clôturer la saison. Grâce à ce partenariat, l’engagement du Tour et des joueuses de tennis dans la sensibilisation aux problématiques d’égalité entre les sexes et du développement d’opportunités pour les femmes prend une nouvelle dimension.

Le Sony Ericsson WTA Tour est la plus importante organisation sportive pour les femmes et compte plus de 1 300 joueuses représentant 75 nations. Ses participantes se partagent des gains d’une valeur de 60 millions de dollars au cours de 63 tournois disputés dans 35 pays. En 2006, plus de 4,5 millions de personnes ont assisté aux épreuves de tennis féminin et des millions d’autres ont suivi les matchs à la télévision.

Retour en haut de la page