Événements

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l’égard des femmes

© UN Photo/Christopher Herwig
Toutes les formes de violence à l'égard des femmes doivent cesser

La violence à l’égard des femmes demeure l'un des obstacles les plus fondamentaux à la réalisation des droits humains de celles-ci dans le monde entier. Cette violence peut prendre plusieurs formes : physique, psychologique, sexuelle et économique. Elle touche les femmes de toutes origines et conditions sociales. Malgré les instruments internationaux, régionaux et nationaux visant à prévenir la violence faite aux femmes, ainsi que les engagements des États à la sanctionner et éventuellement à l’éradiquer, cette violence persiste, voire augmente dans certains cas. Le dialogue est nécessaire afin de mieux comprendre la nature et les causes de la violence à l’égard des femmes et de combattre les structures sociales sous-jacentes qui alimentent cette violence.

Dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, et afin de susciter un tel dialogue, la Division pour l'égalité des genres organise un atelier "Prévention de la violence à l'égard des femmes - Liens entre recherche et politiques", qui aura lieu le 24 novembre 2011 de 14h à 18h en Salle XII, au Siège de l'UNESCO à Paris.

L’éducation des filles et des femmes : pour aller de l’avant

La conférence " L'éducation des filles et des femmes : pour aller de l'avant" a eu lieu au Siège de l'UNESCO ce jeudi 27 octobre 2011.

Madame Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO a donné le mot de bienvenue et Son Excellence Madame Vigdis Finnbogadóttir, ancienne Présidente de l’Islande, et Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO a offert le discours d'ouverture.

Les autres membres du panel étaient M. Sanjit « Bunker » Roy, Directeur du Barefoot College; Mme Jan Eastman, Secrétaire générale adjointe de l'Internationale de l’éducation; M. Gregory Elphinston, Directeur de la responsabilité sociale d’entreprise chez Nokia Finlande et M. Steven Reissig, Directeur au développement stratégique professionnel chez GEMS Education.

Les panélistes ont souligné la nécessité de promouvoir l'éducation des filles et des femmes comme moyen de faire avancer les droits fondamentaux des femmes et également de contribuer à l'autonomisation des filles. Ils ont signalé l'incidence de l'éducation sur l'autonomie des filles et des femmes, ainsi que sur leurs perspectives de revenus et leur capacité de participer à la prise de décision.

Retour en haut de la page