30.03.2017 - GENDER

Réunion avec les chaires UNESCO dans le domaine de l’égalité des genres

Dans le cadre de la Journée internationale de la femme 2017, la Division pour l'égalité des genres dans le Cabinet de la Directrice générale a organisé une réunion avec dix chaires UNESCO dans le domaine de l'égalité des genres et de l'autonomisation des femmes, la première dans son genre. L'objectif de cette réunion était de discuter de leurs contributions au Plan d'action de l'UNESCO pour la priorité Égalité des genres et ses grands programmes (Éducation, Sciences naturelles, Sciences sociales et humaines, Culture, Information et Communication), ainsi que pour établir des futurs mécanismes de collaboration.

Le Programme des chaires UNESCO promeut la coopération et la mise en réseau internationale des universités afin de renforcer les capacités des institutions grâce au partage des connaissances et aux travail collaboratif. Aujourd'hui, le programme comprend environ 700 institutions dans 116 pays, dont 29 chaires dans le domaine de l'égalité des genres et de l'autonomisation des femmes. Chaque chaire est axée sur un thème particulier : l'éducation des filles et des femmes, la violence basée sur le genre et la sexualité, la participation politique et économique, le changement climatique et bien d'autres encore. Le programme comprend également les réseaux UNITWIN de l'UNESCO dans des domaines clés liés aux compétences de l'UNESCO. Il existe actuellement trois réseaux formels sur l'égalité des genres, au-delà des réseaux informels tels que le Réseau mondial de chaires UNESCO sur le genre.

La réunion a eu lieu les 6 et 7 mars et comprenait la participation de la professeure Gloria Bonder, de la Chaire régionale de l’UNESCO sur les femmes, la science et la technologie en Amérique latine (Faculté latino-américaine de sciences sociales (FLACSO)) ; Prof. Mary Koutselini Ioannidou, de la Chaire UNESCO sur l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes (Université de Chypre) ; Dr. Patricia Ruiz Bravo Lopez, de la Chaire UNESCO sur l'égalité des genres dans les établissements d'enseignement supérieur (Université Pontificale Catholique du Pérou) ; Dr. Hülya Şimga, de la Chaire UNESCO sur l'égalité des genres et le développement durable (Université KOÇ à Istanbul) ; Dr. Ma Ángeles Espinosa Bayal de la Chaire UNESCO de Politiques sur le genre et l'égalité des Droits entre les femmes et les hommes (Université Autonome de Madrid) ; Dr. Asha Mukherjee, du réseau UNESCO / UNITWIN sur la culture de genre et le développement axé sur les personnes (Boston University) ; Prof. Inés Sanchez de Madariaga, de la Chaire UNESCO sur les Politiques d'égalité des genres dans les sciences, la technologie et l’innovation (Université Polytechnique de Madrid) ; Prof. Renata Siemienska-Zochowska, de la Chaire UNESCO Femmes, société et développement (Université de Varsovie) ; Dr. Asmara González Rojas, de la Chaire UNESCO sur le genre, le leadership et l'équité (Université de Guadalajara) ; Dr. Elisabeth Ilbouldo, de la Chaire UNESCO sur les femmes, le genre, les sciences, la société et le développement durable (Université de Ouagadougou) ; et la professeure Teresa Langle de Paz, de la Chaire UNESCO sur le genre, le bien-être et la culture de la paix (Université du Wisconsin).

La réunion, co-présidée par Saniye Gülser Corat, Directrice de la Division pour l'égalité des genres, et par la professeure Gloria Bonder, a été organisée en cinq sessions, dont quatre thématiques et une, la dernière, destinée à l'élaboration de recommandations concernant des politiques spécifiques :

  • Égalité des genres à tous les niveaux de l'éducation et dans les carrières professionnelles
  • Égalité des genres dans la communication et la vie culturelle
  • Analyse de genre dans les sciences, la technologie, l'ingénierie, l'innovation et l'éducation STEAM
  • Participation équitable et leadership des femmes dans la vie politique et économique

Lors de chaque session, les Chaires UNESCO ont partagé leurs principales lignes de travail, leurs résultats de recherche et d'autres initiatives avec le reste du groupe, tout en proposant des possibles synergies et aussi une collaboration entre elles et l'UNESCO.

Au cours de la dernière séance, les chaires ont travaillé ensemble pour formuler des recommandations politiques précises et établir des mécanismes de collaboration et de consultation. Cette réunion a également été l'occasion de renforcer le Réseau mondial des chaires UNESCO sur le genre, créé en 2010 et coordonné par la Chaire régionale de l'UNESCO sur les femmes, la science et la technologie en Amérique latine. Un rapport final résumant les résultats et les recommandations de la réunion sera bientôt disponible.




<- retour vers Single FR
Retour en haut de la page