29.03.2012 - Education Sector

Lancement à New York de l’Atlas mondial de l’égalité des genres dans l’éducation

© UNESCO/Olivia Scaramuzza

La première édition de l’Atlas mondial de l’égalité des genres dans l’éducation, étude complète des progrès réalisés – mais aussi des disparités persistantes – en matière d’égalité entre les sexes, à tous les niveaux d’éducation, a été lancé à New York le 27 mars 2012.

« Cet Atlas mondial nous permet d’examiner l’égalité des genres sous différents angles et démontre à quel point les disparités ont évolué dans l’éducation depuis 1970, » a déclaré M. Eric Falt, Sous-Directeur général pour les relations extérieures et l’information du public, qui a accueilli des représentants permanents, des représentants de haut niveau des Nations Unies, des éducateurs et des médias à la conférence et au débat qui se sont tenus à la mission permanente du Brunei Darussalam aux Nations Unies.

« L’éducation des filles et des femmes est importante, non seulement en termes de respect des droits humains fondamentaux de la moitié de la population, mais aussi en tant que catalyseur du développement économique et de la réalisation d’autres objectifs sociaux, tels que l’amélioration de la santé et la participation citoyenne, » a déclaré M. Falt.

L’Atlas mondial de l’égalité des genres dans l’éducation, qui analyse les tendances d’un large éventail de domaines clés, tels que les taux de scolarisation à tous les niveaux, l’augmentation de la demande mondiale en éducation de qualité, ou l’incidence des politiques sur l’égalité des genres dans l’éducation, a également été lancé au Siège de l’UNESCO à l’occasion de la Journée internationale des femmes .

Un aperçu et une analyse de l’Atlas, qui comprend plus de 120 cartes, graphiques et tableaux illustrant un large éventail d’indicateurs ventilés par sexe produits par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), ont été présentés par M. Albert Motivans, Chef de la section des indicateurs et de l’analyse des données de l’éducation à l’Institut de statistique de l’UNESCO, à Montréal.

« D’une manière plus générale, on entend par égalité des genres le droit d’obtenir des résultats scolaires significatifs et des avantages en termes d’éducation qui se traduiront par une plus grande participation au développement social, économique et politique des sociétés, » a déclaré M. Motivans, qui a souligné le rôle fondamental des données statistiques en matière de suivi et d’évaluation des progrès réalisés dans le domaine de l’égalité des genres dans l’éducation.

« L’ONU Femmes félicite l’UNESCO pour ce premier Atlas mondial de l’égalité des genres dans l’éducation qui permet de se faire une idée précise des progrès et des disparités en matière d’égalité des genres dans l’éducation. Disposer d’un aperçu général et de données de qualité sur la situation actuelle est indispensable à ceux qui veulent élaborer, mettre en œuvre, surveiller et évaluer des politiques sensibles au genre, » a déclaré M. Moez Doraid, Directeur de la Division de la coordination au sein d’ONU Femmes, qui a participé au lancement. « L’Atlas mondial montre que des progrès significatifs ont été réalisés en termes d’accès équitable des filles et des femmes à tous les niveaux d’éducation. Néanmoins, ces progrès demeurent limités dans de nombreuses régions du monde. »

L’Atlas est conçu pour permettre aux lecteurs de visualiser les cursus éducatifs des filles et des garçons en termes d’accès, de participation et de progression, de l’école maternelle à l’enseignement supérieur. Il illustre également dans quelle mesure les disparités entre les sexes ont évolué depuis 1970 et sont façonnées par des facteurs tels que la richesse nationale, la situation géographique, l’investissement dans l’éducation et les domaines d’étude.

 « L’Atlas que nous lançons aujourd’hui s’inscrit dans le droit fil de l’appel à l’action décrit par Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, » a déclaré M. Doraid. « ONU Femmes s’associe à vous dès aujourd’hui pour souligner la nécessité d’agir à la lumière des constatations présentées dans l’Atlas. Nous sommes heureux de travailler sous les auspices de l’UNESCO et de concert avec l’Organisation pour combler le fossé des disparités entre les sexes dans l’éducation. »




<- retour vers Single FR
Retour en haut de la page