04.04.2014 - Communication & Information Sector

Le bureau de l’UNESCO à Rabat publie deux nouvelles études sur la liberté d’information

Illustration from the publication "Access to information is our right". © UNESCO

Le bureau de l’UNESCO à Rabat publie une étude comparative sur les nouvelles avancées des normes et des pratiques de liberté d'information sur le plan international, et un guide pratique sur la liberté d'information destiné au grand public et aux organisations de la société civile au Maroc. Ces deux publications ont vu le jour grâce au soutien du gouvernement finlandais.

L’étude sur le droit à l’information publique apporte une mise à jour conséquente sur les évolutions récentes de la promulgation de lois de liberté d’information (FOI) et de bonnes pratiques au niveau international. À travers une courte synthèse des conjonctures internationales et nationales actuelles, la publication favorise les normes internationales sur la loi FOI et présente des histoires à succès qui ont permis de mieux concrétiser les avantages de ce droit de par le monde, notamment en se référant aux actions de promotion de la société civile. L'étude se destine à deux usages : elle constitue une référence de recommandations pour les décideurs et les pouvoirs publics qui ont mis en place la législation FOI dans un pays donné, mais aussi un outil de référence pour tous les défenseurs de la FOI.

Par ailleurs, cette publication insiste sur le lien qu'il existe entre l'accès à l'information d’une part et la promotion des droits des femmes et l'égalité des sexes d’autre part. En se basant sur différents cas, elle montre que les organismes publics détiennent des informations d’une importance capitale pour différents aspects de la vie des femmes, comme l'éducation, la santé, l'accès aux programmes sociaux, les possibilités de prêts et les activités lucratives. Améliorer l'accès à ce genre d'information peut avoir un effet positif sur leur bien-être et sur leur participation dans la sphère publique. De plus, l'étude examine comment l'accès à l'information détenue par les pouvoirs publics peut aider à révéler des cas de violation des droits des femmes.

Au Maroc, hormis les personnes impliquées dans la promotion de la société civile ou dans les pouvoirs publics, seul un nombre restreint de personnes connaissent le droit à l'accès à l'information publique, son lien direct avec les besoins des individus et son utilité pour plus de transparence, de justice sociale et de lutte contre la corruption. Après la reconnaissance du droit à l'information par la Constitution marocaine en 2011, les débats sur la promulgation d'une loi FOI sont en cours, et il est impératif de diffuser largement la connaissance de ce droit.

Conçu pour le contexte particulier du Maroc, le guide Accéder à l'information c'est notre droit donne des informations d'ordre général sur la FOI comme droit universel, ainsi que des détails pratiques sur les moyens d'accès à l'information publique au Maroc. En outre, la publication comporte des recommandations adressées aux différents partenaires afin de s'assurer que la liberté d'information est garantie de façon efficace au Maroc ; elle comprend également quelques bonnes pratiques et histoires à succès concernant ce sujet.




<- retour vers Single FR
Retour en haut de la page