04.12.2012 - Secteur de la Communication et de l'information

L’UNESCO présente ses Indicateurs d'égalité des genres dans les médias

© K. Smith

Les Droits de l’homme n’ont pas raison d’être si l’égalité entre les genres n’est pas assurée ; pas plus que la liberté d’expression. L’UNESCO poursuit son combat en faveur de l’égalité hommes-femmes. C’est donc cet engagement qui est à l’origine des indicateurs d'égalité des genres dans les médias (GSIM) réalisés en collaboration avec la Fédération internationale des journalistes.

L’objectif de ces indicateurs est de promouvoir l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation des femmes dans et à travers les médias de tous types, quel que soit leur support. Les indicateurs aborde des sujets relatifs aux politiques et stratégies internes des médias ainsi qu’au renforcement des compétences. Ils sont très polyvalents et permettent notamment aux médias :

  • D’évaluer leur prise en compte des questions de genre,
  • De déterminer les stratégies nécessaires pour combler les lacunes détectées,
  • De fixer des objectifs quantifiables,
  • De contrôler les progrès accomplis.

L’outil GSIM informe également les médias sur les besoins en formation car il contient tous les éléments essentiels relatifs aux questions de genre dans les médias.

L’outil GSIM comprend plusieurs indicateurs non-prescriptifs spécialement conçus pour les médias de tous types. Il peut également être utile aux médias citoyens défendant l’égalité hommes-femmes, les associations de médias, les syndicats et clubs de journalistes, les instances d’autorégulation des médias, les institutions gouvernementales et universitaires, les établissements technologiques ainsi que les centres de recherche dans les domaines du journalisme et de la communication.

Il est séparé en deux catégories étroitement liées qui abordent les grands axes des questions de genre dans les médias :

  • Catégorie A - Actions de promotion de l’égalité des genres au sein des médias (divisée en cinq sous-sections,  
  • Catégorie B – Représentation des genres dans les contenus médiatiques (deux sous-sections).

Chaque catégorie s’organise en cinq volets : Groupe d’utilisateurs ; Principal sujet de préoccupation ; Objectif stratégique ; Indicateurs; et Moyens de contrôle.

Un ensemble d’études de cas d’« auto-évaluation » menées par des associations et syndicats de diffusion partenaires sont disponibles en annexe à l’outil GSIM. Ces études de cas fournissent un aperçu des efforts d’intégration de l’égalité hommes-femmes au sein de médias sélectionnés pour représenter toutes les régions du globe.

L’UNESCO s’associe aux principaux syndicats et associations des médias pour adapter et mettre en place les GSIM chez leurs membres. On recense parmi ces partenaires l’Union africaine des diffuseurs, l'Union des radiodiffusions des Caraïbes, l’OTI (Organización de Telecomunicaciones Iberoamericanas), l’Union de radiodiffusion pour l'Asie et le Pacifique, et la COPEAM (Conférence permanente de l'audiovisuel méditerranéen).




<- retour vers Single FR
Retour en haut de la page