Le changement climatique et la parité entre les sexes

Rivière et la forêt, Brésil

Rivière et la forêt, Brésil

L'UNESCO, et sa Division pour l'égalité des genres, s’est engagée à intégrer les questions relatives à l'égalité des sexes dans toute action d’adaptation au changement climatique mondial et/ou de son atténuation. C’est son rôle en tant que coorganisateur du Groupe de travail inter-agences sur l'égalité des sexes et les changements climatiques du Réseau inter-agences pour les Femmes et l'égalité des sexes (IANWGE), et en tant que membre du « Global Gender and Climate Alliance » (GGCA – Alliance mondiale sur le climat et l’égalité des sexes).

L’impact du changement climatique affecte les hommes et les femmes différemment selon les régions, les générations, l'âge, les classes, les professions et les revenus.

En découlent trois avertissements majeurs spécifiques au genre:

  1. les femmes sont différemment et plus gravement touchées par le changement climatique et son incidence sur l’agriculture, par les catastrophes naturelles et par les migrations provoquées par ce changement, en raison du rôle qui leur est attribué dans la société, de la discrimination et par la pauvreté;
  2. elles sont largement sous-représentées dans le processus de décision en ce qui concerne le changement climatique, les émissions de gaz à effet de serre et les activités d’adaptation/atténuation; 
  3. il existe un important déséquilibre entre hommes et femmes en ce qui concerne les émissions de carbone et partant l’empreinte carbonique due à la production économique et au mode de consommation des hommes et des femmes.

Les femmes subissant de manière disproportionnée les effets de la pauvreté, c’est elles qui souffrent le plus lorsque le changement climatique provoque des sécheresses ou des inondations dans les terres marginales ou dans les zones urbaines très peuplées où la pauvreté se ressent le plus. Si des données concrètes mettent en évidence la vulnérabilité des femmes au changement climatique, il est par ailleurs amplement démontré que les femmes contribuent sensiblement à aider leur famille et la collectivité à atténuer les effets du changement climatique et à s’adapter à ce changement. À l’échelle mondiale, ce sont les femmes qui très majoritairement s’occupent des tâches agricoles, veillent aux ressources du ménage et dispensent les soins à leur famille. Ce sont elles également qui ont piloté et qui continuent de piloter nombre des mesures les plus novatrices pour faire face aux problèmes environnementaux. Sur le plan local, elles apportent des formes particulières de capital social pour atténuer les effets des changements subis par l’environnement, s’adapter à ce changement et y faire face, en s’organisant activement pendant et après les catastrophes pour aider leur famille et leur communauté. Elles sont par ailleurs le mieux placées pour induire des changements de comportement en faveur d’une meilleure gestion des risques de catastrophes, pour participer aux activités à mener après les catastrophes et pour les diriger.

Les femmes sont également capables d’établir une carte des risques et des vulnérabilités de leur propre point de vue et de jouer un rôle important dans l’alerte précoce. Leurs connaissances en matière de mesures d’adaptation (traditionnelles et spécifiques à leur milieu) est une ressource importante pour l’éducation au service du développement durable.

Dans le cadre de la 3e Session de la Conférence mondiale sur le climat (CMC-3, 1er septembre 2009, Genève, Suisse) et dans l'esprit de l’initiative « Unis dans l’action » de l’ONU, l'UNESCO a participé à l'organisation du « Forum Climat et Genre », au côté de diverses agences des Nations-Unies (FAO, l'OMM, GGCA, PNUD, l'UICN, PNUE), et de plusieurs autres organismes internationaux. Afin de faciliter les travaux de la Conférence, une étude approfondie des liens existant entre le genre et les questions climatiques a été conduite par le forum, dont le but suprême était l'adoption par la Conférence d'une « approche de genre » au niveau de ses Résolutions.

  • CMC-3 site internet
  • Ordre du jour (disponible uniquement en anglais)
  • Documents de réflexion (disponible uniquement en anglais)
  • Communiqués de presse (à venir)

L'UNESCO a collaboré à la production de la version française du manuel de formation sur « Le genre et le changement climatique », dirigée par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Cette publication unique répond aux besoins des décideurs et des spécialistes dans ce domaine pour faciliter la compréhension et adapter l’action vis-à-vis des dimensions sensibles aux questions de genre dans le changement climatique. Elle met en exergue les liens entre les sexes et l'atténuation et l'adaptation aux changements. C'est un outil pratique visant à rallier davantage les experts et les leaders à la problématique du genre dans l’élaboration de politiques et de stratégies sur le changement climatique.

Manuel de formation sur « Le genre et le changement climatique » disponible dans la section des publications.

Voir aussi :

Retour en haut de la page