Utilisation des TIC pour l’éducation non formelle

© UNESCO Bangkok

Selon le contexte du pays, l’éducation non formelle peut couvrir des programmes éducatifs visant à favoriser l’alphabétisation des adultes, à assurer une éducation de base aux enfants non scolarisés et à communiquer les aptitudes à la vie quotidienne, les compétences nécessaires pour la vie professionnelle et des connaissances générales.

Les programmes de l’éducation non formelle ne suivent pas nécessairement le système gradué traditionnel, peuvent être d’une durée différente et ne débouchent pas toujours sur un certificat sanctionnant les études suivies. Les activités de l’éducation non formelle permettent aux enfants et aux jeunes non scolarisés d’accéder à un apprentissage structuré, renforcent leur estime de soi et les aident à trouver leurs voies et à contribuer à leurs communautés. Dans certains cas, leurs activités peuvent servir de « passerelles » et aider les enfants et les jeunes non scolarisés à améliorer leurs compétences académiques à un tel point qu’ils peuvent réintégrer le système de l’éducation formelle.

Les TIC ont démontré leur efficacité à améliorer l’accessibilité aux programmes éducatifs non formels. Ces programmes sont habituellement assurés par l’intermédiaire de Centres multimédia communautaires (CMC), de Centres d’apprentissage communautaire (CLC) ou de Télécentres. Parallèlement, les compétences de base et les qualifications nécessaires dans le domaine des TIC sont devenues de nouvelles aptitudes à la vie quotidienne et de nouvelles compétences nécessaires pour la vie professionnelle des programmes de l’éducation non formelle qui aident les jeunes non scolarisés et les adultes à trouver du travail et à être plus autonomes au sein de la société de l’information.

Retour en haut de la page