Projet d’établissement de lignes directrices relatives à l’apprentissage mobile

Pourquoi le projet d’établissement de lignes directrices relatives à l’apprentissage mobile est-il nécessaire ?  

L’accès aux technologies mobiles et leur utilisation à l’échelle du système et de grande envergure doivent être mis en œuvre parallèlement à la définition du rôle des responsables de l’élaboration des politiques dans le cadrage des interventions et le guidage des prises de décisions. Bien que de nombreux gouvernements aient élaboré des politiques généralisées sur l’utilisation des TIC dans l’éducation, nombre d’entre elles n’ont pris aucun engagement particulier concernant l’utilisation des téléphones mobiles et leurs implications politiques spécifiques. Par ailleurs, aucun des projets pilotes d’apprentissage mobile en cours de réalisation n’ont à ce jour examiné les implications politiques de ces interventions.  

L’absence de lignes directrices en mesure d’aider les gouvernements nationaux, les établissements d’enseignement, les représentants locaux du secteur privé et la société civile à élaborer des politiques susceptibles de faciliter le processus décisionnel de l’accès et de l’utilisation des téléphones mobiles a de sérieuses répercussions sur leur intégration dans l’éducation. Ce projet a donc pour but de mener des recherches et d’élaborer des lignes directrices sur les politiques relatives à l’apprentissage mobile qui peuvent aider les établissements d’enseignement et les gouvernements nationaux à cadrer leurs programmes et interventions dans le domaine de l’apprentissage mobile.  

Quel est le but du projet ?  

Le but du projet est de guider les gouvernements nationaux et les établissements d’enseignement pour les choix politiques qui peuvent soutenir et rendre possible la mise en œuvre de services éducatifs par le truchement d’une utilisation sûre, abordable et durable des technologies mobiles.  

Le but du projet est de favoriser le développement de l’apprentissage mobile au-delà de l’échéance de l’Éducation pour tous, fixée à 2015.

Quels sont les objectifs du projet ?  

Les objectifs du projet sont les suivants :

·         Diffuser largement les résultats des recherches préliminaires et des recherches ultérieures sur l’avenir de l’apprentissage mobile et de ses implications politiques Renforcer la sensibilisation des décideurs au sein des gouvernements et organisations des pays en développement

·         Proposer des lignes directrices qui peuvent faciliter les choix politiques relatifs à l’apprentissage mobile susceptibles de favoriser la réalisation des objectifs de l’EPT

·         Inclure les questions politiques transsectorielles dans les pays en développement, ce qui peut avoir un effet positif sur les politiques de l’éducation et plus particulièrement sur les politiques relatives à l’utilisation des TIC dans l’éducation.

·         Contribuer à l’éventuel renforcement ou à la reconduction des objectifs de l’EPT au-delà de 2015

·         Explorer les futures tendances des technologies mobiles ainsi que leur aptitude à favoriser l’offre éducative et le développement social

·         Examiner les futures implications politiques des communications mobiles

À qui s’adresse le projet ?

Les acteurs impliqués dans l’élaboration et les procédures de consultation préalables à l’adoption des lignes directrices comprennent :

·         Chercheurs, consultants et membres du milieu de la recherche sur les TIC au service du développement

·         Responsables de l’élaboration des politiques, personnes d’influence et décideurs des gouvernements nationaux

·         Spécialistes et concepteurs de technologies mobiles du secteur privé

·         Représentants d’organisations de la société civile dans les pays en développement

·         Spécialistes de l’éducation

Les bénéficiaires visés par ce projet sont les responsables de l’élaboration des politiques et les décideurs des gouvernements nationaux, le secteur privé, les organisations de la société civile et les organisations communautaires qui sont impliqués dans les systèmes éducatifs.

Retour en haut de la page