14.02.2014 - UNESCOPRESS

Semaine de l’apprentissage mobile : pour que le portable devienne l’allié des enseignants

Faciles à utiliser et abordables, les téléphones mobiles, les tablettes et les ordinateurs portables représentent un potentiel éducatif considérable, en particulier dans des zones où les ressources éducatives traditionnelles sont rares. L’édition 2014 de la Semaine de l’apprentissage mobile, célébrée à l’UNESCO du 17 au 21 février, s’intéressera aux différentes manières d’utiliser les technologies mobiles pour améliorer l’enseignement et l’apprentissage.

Aujourd’hui dans le monde, on estime qu’il existe plus de dispositifs mobiles connectés à Internet que d’habitants, et que sur les sept milliards d’habitants que compte la planète, six milliards ont accès à un téléphone mobile qui fonctionne, même s’ils ne sont pas tous connectés à Internet.

La Semaine de l’apprentissage mobile, dont on célèbre cette année la troisième édition, est consacrée aux enseignants. Son objectif : déterminer comment les technologies mobiles peuvent répondre aux besoins des éducateurs et les aider à favoriser l’apprentissage. Elle examinera les bénéfices liés à l'apprentissage mobile et les défis à relever dans ce domaine, qu’il s’agisse de l'accès aux appareils, de la sécurité en ligne, de l'insuffisance des contenus adaptés aux dispositifs mobiles ou de la nécessité de formation des enseignants.

La Semaine s’ouvrira le 17 février par une série d’ateliers qui permettront de présenter des projets d’apprentissage mobile ayant fait leur preuve. Les 18 et 19 février, un colloque sur l’apprentissage mobile réunira des experts, des professionnels, des chercheurs, des acteurs de la téléphonie mobile et des représentants des gouvernements pour faire état de leurs expériences, partager des bonnes pratiques et des innovations. Le 20 février, Le forum des hauts responsables réunira des décideurs politiques dans les ministères de l'éducation et les ministères des télécommunications pour aborder la manière dont l'apprentissage mobile peut aider à atteindre les objectifs éducatifs communs, en particulier concernant les enseignants et leur formation. Enfin, le 21 février, une journée consacrée à la recherche permettra aux universitaires de partager les conclusions de leurs recherches sur les applications de l'apprentissage mobile.

Le colloque sera inauguré par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, en présence notamment de Markus Terho, directeur chargé de la durabilité du groupe finlandais Nokia ; Jong-Pil Bae, vice-présidente de l’entreprise SK Telecom (République de Corée); Shambnam Shabani, vice-présidente de la maison d’édition américaine Houghton Mifflin Harcourt ; Frédéric Massé, vice-président de la multinationale informatique allemande SAP et John Davies, vice-président de la firme américaine Intel.

La Semaine sera aussi l’occasion de présenter des projets d’apprentissage mobile menés par l’UNESCO au Mexique, au Nigéria, au Pakistan et au Sénégal, ainsi que des études conduites par l’Organisation sur l’usage des technologies mobiles, notamment les téléphones portables, pour contribuer à l’apprentissage de la lecture et à l’alphabétisation.

 

****

 

Les journalistes qui souhaitent couvrir ces événements sont priés de s’accréditer auprès du Service de presse de l’UNESCO.

 

Contacts :

Isabelle Le Fournis : i.le-fournis(at)unesco.org

Djibril Kebe : d.kebe(at)unesco.org

 

 

 

 

 

 

 




<- retour vers Les TIC dans l’éducation
Retour en haut de la page