L'Afghanistan : Conservation de la vallée de Bamiyan

© UNESCO
Le village de Bamiyan.

« Il est abominable d’être témoin de la destruction froide et calculée des biens culturels qui faisaient partie du patrimoine afghan et de celui de l’humanité entière.  La perte est irréversible. Tout doit être fait pour empêcher des destructions supplémentaires. »

- M. Koichiro Matsuura, ancien directeur général de l’UNESCO.    

Le dynamitage des statues Bouddha de Bamiyan, datant du 7ème siècle, en 2001 a suscité un scandale international juste avant la chute du régime des talibans. La perte de ce patrimoine, incluant ce qui était à l’époque la plus haute statue Bouddha du monde, a révélé l’existence sur ce site de peintures murales élaborées et de caves. A la suite de son inscription à la liste des patrimoines mondiaux en danger en 2003, l’UNESCO a mené un effort international afin de conserver les fragments des statues Bouddha, de consolider ses niches et de restaurer les peintures murales à l’intérieur des caves ainsi que de définir un plan général de protection pour le site. Le projet, financé généreusement par le Japon est maintenant dans sa troisième phase d’exécution. Il sert également à la formation et à la sensibilisation des autorités locales et nationales afin d’assurer la durabilité des mesures de conservation. 

Afin de soutenir des opportunités de tourisme culturel et de créer un environnement sécurisé pour la conservation et la recherche archéologique, l’UNESCO œuvre en coopération étroite avec le centre d’action de déminage des Nations Unies en Afghanistan (UNMACA) pour dégager des mines et munitions sur les routes et sites archéologiques appartenant au patrimoine mondial dans la vallée de Bamiyan. Au cours des activités de déminage, beaucoup d’objets archéologiques ont été découverts, documentés scientifiquement et restaurés pour des expositions futures.

Retour en haut de la page