Gaza : Rattraper le temps perdu

L'école pour filles Ramlha.

« Nous avions tous perdu un mois d’école à cause de la guerre, et j’étais censée passer mes examens finaux en juin. Ma famille m’a encouragée de reprendre les préparations aux examens. Ils ont dit que l’éducation est mon futur. J’étais incapable d’arrêter de pleurer et de crier, mais j’ai des sœurs à l’université et quand je les ai vues y retourner, j’ai décidé de reprendre le chemin de l’école aussi. Je suis  tellement contente de l’avoir fait. »

- Esra el Hello, une élève de 17 ans à Gaza ville. 

En juin 2009, Esra a passé avec succès l'examen national de fin d'année, appelé examen de Tawjehee, qui détermine l’accès aux institutions d’enseignement supérieur pour tous les élèves palestiniens. Entre la fin officielle des cours en avril et les examens qui ont lieu en juin, Esra était parmi les 4,000 Tawjehee élèves de Gaza ayant bénéficié des sessions de rattrapage organisées par l’UNESCO. Avec des sessions supplémentaires dans les six sujets clés, le programme de rattrapage d’urgence a aidé à compenser le temps perdu pendant le conflit de Gaza et a fourni des préparations pratiques d’examen pour la plupart des élèves Tawjehee habitant à Gaza. Le programme de rattrapage des cours a été seulement une activité parmi d’autres en matière de l’éducation dans le cadre de l'ensemble de la réponse de l’UNESCO à la crise de Gaza.

Parmi les autres activités figure l'aide d'urgence aux institutions de l’enseignement supérieur ; le soutien en planification et gestion de crise pour les directeurs d’école et les fonctionnaires locaux ainsi que la promotion des écoles comme étant des zones sécurisées. Ces projets, financés généreusement par la Fondation pour l’Education, les Sciences et le développement communautaire du Qatar, sont administrés par le bureau de l’UNESCO à Ramallah à travers son nouveau bureau relais à Gaza.

Retour en haut de la page