Libéria : Un rôle des médias pour la vérité et la réconciliation

©TRC Liberia
Les membres de la commission prêtent le serment.

« Sans l’UNESCO, il aurait été simplement impossible pour la CVR (Commission vérité et réconciliation) d'évaluer le rôle que les médias ont joué dans notre conflit civil. »

- Membre de la Commission Massa Washington, Commission Vérité et Réconciliation du Libéria (CVR).

Pendant trois jours, en octobre 2008, la Commission Vérité et Réconciliation au Libéria a examiné la médiatisation du conflit civil au Libéria, qui a pris fin en 2003 et qui, selon des estimations, a couté la vie à 250 000 personnes.

La CVR a recueilli des témoignages sur l’impact général des médias sur le conflit, sur l’ampleur et le contenu de la médiatisation, sur les questions éthiques sous-jacentes à la médiatisation, sur les défis auxquels les médias font face ainsi que sur les leçons à tirer.

Les médias jouent un rôle vital dans les conflits et dans les situations de post-conflit. Au Libéria, les médias ont parfois agit comme un outil de propagande. Mais certains ont également rapporté des informations importantes et objectives et des individus courageux ont mis leur vie en jeu pour la défense de la liberté d’expression du peuple libérien. Beaucoup de journalistes ont été tués, harcelés ou forcés de fuir leur pays pendant le conflit civil. 

L’UNESCO a rendu possible ces audiences en organisant le retour de cinq journalistes reconnus à Monrovia afin qu’ils puissent témoigner. L’UNESCO a également facilité un atelier de trois jours pour des reporteurs libériens destiné à l’analyse approfondie du rôle des médias dans les conflits et des situations post-conflits, incluant aussi le sujet de la médiatisation de façon objective et professionnelle de la CVR et de ses résultats.

Retour en haut de la page