Buts et Objectives

Child looking at book, Timor-Leste

©UNESCO/Katy Anis

Les buts majeurs de la WCEPPE consistent à :

  • Réaffirmer l’EPPE en tant que droit de tous les enfants et en tant que source de développement;
  • Faire le bilan des progrès réalisés sur la voie du premier objectif de l’EPT, relatif à l’EPPE;
  • Identifier les contraintes qui entravent les projets visant à développer un accès équitable à des services d’EPPE de qualité;
  • Établir de façon plus concrète des repères et des cibles adaptés à la réalisation du premier objectif de l’EPT d’ici à 2015 et à son maintien au-delà de cette date
  • Identifier des facteurs clés susceptibles d’aider les États membres à atteindre les cibles fixées; et
  • Promouvoir les échanges mondiaux de bonnes pratiques.

Les objectifs spécifiques consistent à :

  • renforcer la sensibilisation au niveau mondial ainsi que le dialogue politique sur l’EPPE en tant que droit humain fondamental et sur sa pertinence en termes de développement national et personnel, et de prospérité ;
  • partager les leçons applicables que constituent les bonnes pratiques ;
  • débattre des progrès réalisés sur la voie du premier objectif de l’EPT, identifier les contraintes qui font obstacle à ces progrès, se mettre d’accord – pour le premier objectif –  sur un ensemble de repères et de cibles que les États membres devraient tenter d’atteindre, et créer un dispositif de contrôle de ces repères et cibles ;
  • débattre des principaux instruments requis pour orienter le renforcement de la fourniture de services d’EPPE complets et de qualité, notamment des cadres politiques, stratégiques, institutionnels, financiers et de mise en œuvre ;
  • débattre des éléments programmatiques et opérationnels des services d’EPPE efficaces, par exemple des cadres conceptuel et de programme visant à un développement intégré de l’enfant, des compétences importantes des éducateurs, soignants et autres (para)professionnels de l’EPPE, des éléments susceptibles de garantir la qualité des services, notamment les études et les évaluations de l’impact ; et
  • identifier les zones dans lesquelles les États membres, les sous-régions et les régions sollicitent un renforcement des capacités, et débattre des moyens concrets susceptibles de faciliter le renforcement demandé.
Retour en haut de la page