Diversité culturelle et biodiversité

Marie Roué, Editorial Adviser, March 2006, Blackwell publishing and UNESCO

Numéro 187 - Mars 2006

Marie Roué, Conseillère éditoriale

Souvent réduites à une vague analogie, les relations entre diversité culturelle et biodiversité prennent un sens plus précis quand on envisage la biodiversité produite par l’action humaine au cours du temps comme manifestation des cultures dans leur diversité. Dès lors, la diversité culturelle est un point d’ancrage essentiel pour une action mondiale en faveur du développement durable. Mais pour pouvoir gérer, il faut d’abord connaître. Des Philippines au Bénin, du subarctique à la Mélanésie, de la Thaïlande à la France, ce numéro est consacré aux relations des sociétés locales et autochtones à la nature. Les textes se penchent sur des objets hybrides, à la fois naturels et culturels, à la frontière du domestique et du sauvage : races et variété locales, productions ou paysages modifiés par les sociétés et qualifiés de naturels et culturels. Des relations entre diversité culturelle et biodiversité résulte aussi l’ancrage nécessaire du développement durable dans la prise de parole des acteurs concernés. Les textes proposent donc une polyphonie qui mêle les voix des Samis, Karen, Ifugao, Béninois ou Cévenols, en leurs qualités d’autochtones, de chercheurs et d’hommes politiques, à celles des anthropologues et des sociologues de l’environnement.

La plupart des contributeurs à ce numéro ont participé à l’atelier « Diversité biologique, diversité culturelle : enjeux autours des savoirs locaux » organisé par Douglas Nakashima et Marie Roué dans le cadre de la Conférence internationale « Biodiversité, science et gouvernance » qui s’est tenue à l’UNESCO du 24 au 28 janvier 2005.

 

Retour en haut de la page