UNESCO Natural Sciences Portal
UNESCO.ORG Éducation Sciences naturellesSciences SocialesCultureCommunication et informationPlan du site
UNESCO Portal
REPENSER L'AVENIR DES TERRES ARIDES
REPENSER L'AVENIR DES TERRES ARIDES

Anglais - Español

Accueil UNESCO > Sciences exactes et naturelles
Recherche
THÈMES
  > Eau douce
  > Gens, biodiversité
et écologie
  > Océans
  > Sciences de la terre
  > Sciences fondamentales
  > Sciences de l'ingénieur
  > Petites îles
  > Politique scientifique
et développement durable
  > Prévention des
catastrophes naturelles
  > Sources d'énergie
renouvelables
THÈMES SPÉCIAUX
  > Femmes et sciences
  > Jeunesse et science
  > Savoirs locaux et
autochtones
  > Télédétection
DANS LE MONDE
 
COMMUNAUTÉS

Communautés scientifiques
de l'UNESCO
PLANÈTE SCIENCE

ÉDITORIAL

Planète science
Télécharger la version en PDF

Contact for subscription:
S. Schneegans
, Rédactrice en chef

 

SOMMAIRE

NOUVELLES DU SOMMET
p 2 - L'UNESCO et Johannesburg

ACTUALITÉS
p 6 - Les Etats membres célèbrent la première Journée mondiale de la science
p 7 - Feu vert pour SESAME
p 8 - Le programme CUBES scelle un partenariat entre l'UNESCO et l'Université de Columbia
p 9 - Forte augmentation du montant du Prix pour les femmes et la science
p 9 - Les petites îles font entendre leurs voix
p 9 - Création d'une chaire UNESCO dans le domaine des sciences

INTERVIEW
p 10 - Maciej Nalecz parle du projet de programme international relatif aux sciences fondamentales

HORIZONS
p 12 - Mais où sont passées les plages d’antan ?
p 15 - Les cultures à grande échelle protègent la biodiversité de l'Himalaya

EN BREF
p 16 - Calendrier
p 16 - Vient de paraître
p 16 - Organes directeurs

«La maison brûle»

Le lancement de Planète Science s’inscrit dans la nouvelle stratégie de communication du Secteur des sciences exactes et naturelles de l’UNESCO. Ce bulletin trimestriel vise à intéresser le public aux préoccupations de l’UNESCO et à l’inviter à en débattre, en rendant l’information accessible et attrayante. J’espère que cette initiative rendra un nouveau service à tous ceux qui suivent avec intérêt les programmes scientifiques de l’UNESCO.

Le domaine de la communication bénéficie d’autres nouveautés : le portail de l’UNESCO sur les sciences 1 et des portails plus spécialisés, comme ceux sur l’eau 2 et sur les océans 3.

Publié sur le Web, Planète Science est également distribué dans les bibliothèques dépositaires du monde entier, les ministères, les 188 commissions nationales pour l’UNESCO et auprès des partenaires de l’UNESCO dans les communautés intergouvernementales et non gouvernementales.

Ce premier numéro de Planète Science est publié dans le sillage du Sommet mondial pour le développement durable, qui s’est tenu à Johannesburg (Afrique du Sud) du 26 août au 4 septembre.

« La maison brûle et nous regardons ailleurs » a sermonné le Président français Jacques Chirac dans son allocution au Sommet. S’il fait froid dans le dos, le discours est approprié. En effet, pendant les dix années qui ont suivi l’adoption par la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) à Rio de Janeiro de conventions sur le changement climatique et la biodiversité, l’état de la planète s’est détérioré dans des proportions dramatiques : selon un reportage récent de la BBC, en 1999, l’activité humaine absorbait 120 % de la capacité de production de la planète. Les délégations nationales au Sommet avaient pour mission, ardue mais essentielle, d’ériger les trois piliers du développement durable (social, économique et environnemental) dans un Plan de mise en œuvre en 153 points.

Je suis convaincu que le Sommet a réussi à instiller un sentiment d’urgence dans les esprits les plus satisfaits. A ceux qui prétendent que le Plan de mise en œuvre manque de substance, je signalerai plusieurs objectifs ambitieux retenus par les gouvernements. Des calendriers ont été fixés, par exemple, pour freiner l’appauvrissement de la biodiversité et diminuer de moitié la proportion de ceux qui n’ont accès ni à l’eau ni à des installations sanitaires, autant de tâches qui s’inscrivent dans des axes d’étude des programmes scientifiques de l’UNESCO. La recommandation en faveur de la proclamation d’une Décennie consacrée à l’éducation pour le développement durable a aussi de profondes répercussions pour l’UNESCO. L’article de tête du présent numéro rend compte de la contribution de l’UNESCO au Sommet et examine les conséquences de ses résultats pour l’Organisation.

Seul le temps dira si les menaces que font planer la pauvreté croissante et la dégradation galopante de l’environnement ont suscité une prise de conscience véritable et « durable » de l’avenir de notre planète. Seul le temps dira si les participants au Sommet ont entendu la mise en garde lancée par un jeune orateur : « nous n’avons pas d’autre planète où aller ».

Au moment où Planète Science est mis sous presse, les Etats-Unis d’Amérique viennent d’annoncer leur retour parmi les membres de l’UNESCO après une absence de 18 ans. Il me tarde d’accueillir chaleureusement nos partenaires américains et de voir les immenses ressources scientifiques des Etats-Unis, pays qui contribue à lui seul à plus du tiers des activités mondiales de recherche et de développement, jouer un rôle actif et sans réserve dans le programme des sciences de l’UNESCO.

Enfin et surtout, j’accompagne de tous mes vœux la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, qui est célébrée pour la première fois le 10 novembre.



W. Erdelen
Sous-directeur général pour les sciences exactes et naturelles

 

 

 

 

PLANÈTE SCIENCE

Abonnement
version papier
, gratuit
pour les bibliothèques


Abonnement
électronique
gratuit
Si vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner merci d'utiliser ce formulaire :



NUMERO ACTUEL
Pour consulter un ancien numéro, choisir l'année:


Natural Science Sector

UNESCO' Natural Sciences Sector
Our Mission

© UNESCO 1995-2005
Responsabilités et droits d'auteurs
Lire notre Politique relative à la protection des données personnelles

Mise à jour : 13/08/2007