UNESCO Natural Sciences Portal
UNESCO.ORG Éducation Sciences naturellesSciences SocialesCultureCommunication et informationPlan du site
UNESCO Portal
REPENSER L'AVENIR DES TERRES ARIDES
REPENSER L'AVENIR DES TERRES ARIDES

Anglais - Español

Accueil UNESCO > Sciences exactes et naturelles
Recherche
THÈMES
  > Eau douce
  > Gens, biodiversité
et écologie
  > Océans
  > Sciences de la terre
  > Sciences fondamentales
  > Sciences de l'ingénieur
  > Petites îles
  > Politique scientifique
et développement durable
  > Prévention des
catastrophes naturelles
  > Sources d'énergie
renouvelables
THÈMES SPÉCIAUX
  > Femmes et sciences
  > Jeunesse et science
  > Savoirs locaux et
autochtones
  > Télédétection
DANS LE MONDE
 
COMMUNAUTÉS

Communautés scientifiques
de l'UNESCO
PLANÈTE SCIENCE

ÉDITORIAL

Planète science en janvier 2006
Télécharger la version PDF

Contact for subscription:

S. Schneegans
, Editor

 

SOMMAIRE

PLEINS FEUX SUR
p 2 - La science : un monde en pleine mutation

ACTUALITÉS
p 8 - Dix ans pour développer des centres d'excellence en Afrique
p 8 - Encadrer la ruée vers l'or des fonds sous-marins
p 9 - Bourses pour physiciens africains
p 10 - 21 projets d'ingénierie pour un monde meilleur

p 10 - Le GRASP freinera, d'ici 2010, la déperdition des grands singes
p 11 - Sept sites viennent enrichir le Patrimoine mondial

p 12 - 23 nouvelles réserves de biosphère

p12 - Coup de pouce de l'Arabie saoudite à l'enseignement supérieur palestinien

INTERVIEW
p 13 - Stephen Hill : Pourquoi les travaux de réhabilitation prennent tant de temps

HORIZONS
p 16 -
La science aux Caraïbes sous le microscope
p 20 - La science à Cuba : joyau de la couronne des Caraïbes

EN BREF
p 24 - Calendrier
p 24 - Vient de paraître

Une approche inédite

Le ministère cubain de la science et de la technologie (S&T) et l'UNESCO organisent une Conférence régionale sur la science, la technologie et l'innovation en vue du développement durable, qui se tiendra du 1er au 3 décembre à la Havane. Les organisateurs tournent délibérément le dos à l'état d'esprit " on continue comme avant ". Au lieu de s'efforcer de faire adopter un ensemble de recommandations, issue la plus fréquente des conférences de ce type, ils mettent sur la table un certain nombre de projets de coopération régionale en invitant les participants à les critiquer, à y apporter des améliorations et, le cas échéant, à les adopter. Certains de ces projets opérationnels auront à traiter de l'atténuation des risques de catastrophe, de l'enseignement des sciences et de la vulgarisation scientifique. L'UNESCO aura alors pour tâche d'aider les Etats membres à trouver un financement pour leur réalisation. Cette approche repose sur l'idée que des projets concrets sont un bon moyen de stimuler la coopération intrarégionale dans des domaines d'intérêt commun.

L'UNESCO prône depuis longtemps les avantages de la coopération Sud-Sud pour l'ensemble du monde en développement. En Amérique latine et aux Caraïbes, son bureau régional pour la science à Montevideo (Uruguay) est engagé depuis des décennies dans des projets régionaux de coopération technique. L'UNESCO a également joué un rôle important dans la création de réseaux scientifiques régionaux ; les deux derniers ont été lancés en 1998 : les réseaux de recherche et développement (R&D) et de programmes en sciences aux Caraïbes (Cariscience) et en Amérique centrale (Red-CienciA).

L'instabilité financière et politique de ces dernières décennies a fait payer un lourd tribut à la S&T d'Amérique latine. La région, qui abrite aujourd'hui 8,3% de la population mondiale et contribue pour 8,9% au PIB mondial, ne participe que pour 3,2% aux dépenses mondiales de R&D et pour 2,6% à la publication d'articles scientifiques. Les pays comprennent aujourd'hui que, si leur région veut revendiquer sa juste place sur la scène internationale, ils vont devoir s'épauler les uns les autres. Ce qui implique qu'ils resserrent leurs liens intrarégionaux.

L'Amérique latine et les Caraïbes constituent une région diversifiée. Leurs dépenses de R&D par rapport à leur PIB s'échelonnent entre un simple 0,1% et 1%. Sept Etats produisent à eux seuls 92% des articles scientifiques publiés dans les grandes revues : le Brésil (40%), l'Argentine et le Mexique (20% au total) et, à part égales, le Chili, la Colombie, Cuba et le Venezuela.

Parmi les Etats des Caraïbes, Cuba et un cas particulier. A la différence de ses voisins qui hésitent encore à épouser la " culture scientifique ", Cuba a investi lourdement dans la biotechnologie et en recueille aujourd'hui les bénéfices. Dans ce numéro, nous passons en revue l'état de la recherche à Cuba ainsi que dans les pays du Marché commun des Caraïbes.

 

W. Erdelen
Assistant Director-General for Natural Sciences

 

 

PLANÈTE SCIENCE

Abonnement
version papier
, gratuit
pour les bibliothèques


Abonnement
électronique
gratuit
Si vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner merci d'utiliser ce formulaire :



NUMERO ACTUEL
Pour consulter un ancien numéro, choisir l'année:


Natural Science Sector

UNESCO' Natural Sciences Sector
Our Mission

© UNESCO 1995-2005
Responsabilités et droits d'auteurs
Lire notre Politique relative à la protection des données personnelles

Mise à jour : 13/08/2007