L'Organisation     -  Services UNESCO  -  Programmes  -  Service média   -  UNESCO Worldwide  -
UNESCO ... ANGLAIS
 
UNESCO's sixtieth anniversary
 
Untitled Document

JMSPD

 

Que représente la
JMSPD?

JMSPD 2004
Que pouvez-vous faire?

Enregistrez votre
événement

PROGRAMME
Programme du Forum
(en anglais)
Événements majeurs
Partenaires
Institutions/Organisations
 
Regions/Pays

Africa

- Afrique
- Pays arabes
- Asie/Pacifique
- Europe/Amérique du Nord
- Amérique latine/Caraïbes
 
o Communautés UNESCO
o Réseau hors-Siège
 
 
 
 
 
 
 
 
Untitled Document Accueil des Sciences       Recherche      Commentaires/questions

Message de M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO
à l’occasion de la

JOURNEE MONDIALE DE LA SCIENCE
AU SERVICE DE LA PAIX ET DU DEVELOPPEMENT

10 novembre 2005

Koichiro Matsuura, Director general of UNESCO
© UNESCO/Niamh Burke

Chaque année, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement nous offre l’occasion d’accorder une attention particulière à la contribution de la science au développement durable et à l’amélioration des perspectives de paix. De l’agriculture à la médecine, des énergies renouvelables à la gestion de l’eau, les progrès scientifiques et technologiques jouent un rôle clé dans le développement social et économique, où ils trouvent des applications très variées.

Bien entendu, l’importance de la science ne doit pas reposer uniquement sur la valeur de la recherche et de la connaissance en soi. En effet, elle tient également à la capacité de celles-ci de satisfaire les besoins de la société et à leur efficacité face à ces besoins et aux objectifs macroéconomiques définis par les gouvernements. Il s’agit là d’un défi aux plans national et international.

Si les objectifs de la science n’ont pas fondamentalement changé, les besoins sociaux ont, eux, beaucoup évolué. De nos jours, la science doit relever des défis complexes qui sont d’ampleur et de nature mondiales. Elle doit affronter des problèmes immenses et difficiles qui ne peuvent être traités que moyennant des efforts conjoints. La science est par essence une entreprise collective, ses progrès sont généralement dus à la motivation et à la persévérance d’équipes de recherche qu’aux découvertes de personnalités exceptionnelles. La coopération est au cœur du travail scientifique.

En cette Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, je souhaite insister cette année sur l’importance cruciale de la coopération Sud-Sud en matière de science et de technologie. Cette coopération est peut-être plus importante aujourd’hui que jamais et il faut donc continuer à la soutenir et à l’encourager. La coopération Sud-Sud est porteuse de promesse et de la possibilité de créer dans les pays du Sud une masse critique de scientifiques et de technologues hautement qualifiés et inventifs, qui soient formés à traiter les problèmes d’importance primordiale pour les populations du Sud. Grâce à l’échange de travaux de recherche et de formations aux liaisons et à la mise en réseau entre institutions, la coopération Sud-Sud peut contribuer à la création d’une culture professionnelle d’excellence entre scientifiques qui travaillent dans leur pays où leur contribution est indispensable.

En outre, la coopération Sud-Sud dans le domaine de la science et de la technologie offre de réelles occasions de promouvoir le développement et la paix. Les expériences de développement au Sud sont riches et variées. Parce qu’ils ont des points communs au plan historique et géographique ou bien parce que les défis qu’ils ont à relever en matière de développement sont semblables, les pays du Sud ont d’importantes leçons à partager concernant les difficultés qu’ils ont affrontées et les résultats positifs auxquels ils sont parvenus. Le dialogue et la collaboration scientifiques sont en outre des mécanismes vitaux pour créer des intérêts réciproques et une compréhension mutuelle entre les peuples. L’UNESCO considère depuis longtemps que la promotion de la cause de la paix par la coopération scientifique internationale et par la coopération Sud-Sud est et continuera à être un aspect important de ce travail.

Aujourd’hui, la promotion et l’utilisation par l’UNESCO des modalités de coopération Sud-Sud figurent dans le programme UNITWIN et chaires UNESCO, par exemple. En outre, le recours à la coopération Sud-Sud ainsi que Nord-Sud est au cœur du Programme international relatif aux sciences fondamentales (PISF), qui est axé sur le renforcement des capacités scientifiques et sur le transfert et le partage de l’excellence et de l’information scientifiques.

En cette Journée mondiale 2005 de la science au service de la paix et du développement, l’UNESCO appelle tous ceux qui participent à l’entreprise scientifique à réaffirmer leur engagement de bâtir un monde pacifique, prospère et équitable grâce à la science et à concrétiser cet engagement par la coopération internationale et des activités menées en collaboration. Souhaitons que les scientifiques développent, par la coopération Sud-Sud en particulier, des rapports de solidarité et d’entraide qui apporteront des bénéfices concrets et qu’ils soient aussi pour d’autres des modèles à suivre.

Koïchiro Matsuura

 

Message du Directeur général de l'UNESCO

Eng    Spa    Rus    Arb    Chi

 

Événements

Portugal
Événements organisés pour la Journée mondiale de la sicnece au service de la paix et du développement. (Continuer)

India
Gujarat Science City is celebrating the World Science Day today, the 10th November 2005 by organizing various activities and competitions for the students, teachers and the general public. The theme of the celebration is science and technology for peace and development. (Continuer) en anglais seulement)

Uruguay

1. Dans le cadre du projet " De conflits potentiels à un potentiel de coopération " (PCCP), deux manifestations sont organisées de concert avec le Secteur des sciences sociales et humaines. Ce projet a pour objet d'analyser l'influence que le partage des eaux exerce sur le développement économique et comment le dialogue, la coopération et une gestion concertée des eaux transfrontalières participent à la résolution des conflits dans certaines parties du monde.
2. Une activité est organisée conjointement par la Commission nationale uruguayenne pour l'UNESCO et l'Université d'Uruguay, comme suivi de la Conférence mondiale sur la science de Budapest (axe d'action Ethique des sciences et technologie, la priorité étant donnée à la bioéthique).

Mexique
Une conférence intitulée " Cette chose que l'on appelle la science " se tiendra à l'Université technologique d'Usumacinta, avec la participation d'instituts scientifiques et d'enseignement supérieur, d'étudiants et des media. Le coordonnateur du Conseil d'information scientifique et de sa diffusion, Ing. Miguel Angel Córdova, s'adressera aux participants.

Madagascar
Organisée par l'Académie Nationale des Arts, des Lettres et des Sciences en étroite collaboration avec le Ministère de l'Éducation Nationale et de la Recherche Scientifique, Président de la Commission Nationale pour l'UNESCO, les manifestations se dérouleront sur trois sites (Continuer)

IPSO
Special Session in conjunction with the World Science Forum - Budapest 2005 Science for Peace organised by Israeli-Palestinian Science Organization (IPSO) and UNESCO (Continuer)

 


In focus

- 2005 -
Année Internationale
de la Physique

Déclarations officielles

Messages officiels

UN Résolution
UNESCO Résolution

Conseil Exécutif
UNESCO

Ressources
Vers les sociétés du savoir
(Multilingual document in
PDF) ENG/SPA/ARB/RUS/CHI
Mesurer le chemin parcouru
vers des sociétés du savoir
(Document PDF)
La science aux Caraïbes
sous le microscope

La science a cuba : joyau
de la couronne des caraïbes

Posters

English - French - Spanish
Télécharger les posters
World Science Day 2004
World Science Day 2003
World Science Day Budapest
World Science Day Exhibition
World Science Day 2002
Evénement précédent

Journée mondiale
de la science 2004

Budapest, Hungary
Journée mondiale
de la science 2003

Budapest, Hungary
Journée mondiale
de la science 2002

au Siège de l'UNESCO
 
UNESCO - Natural Sciences Sector, 1, rue Miollis, 75732 Paris Cedex 15, France [Disclaimer]   © 2003 - UNESCO